Le Canada adopte un engagement contre le protectionnisme à l’Organisation mondiale du commerce

Les efforts appuyés par le Canada pour faire adopter un ferme engagement contre le protectionnisme reçoivent l’appui de 22 ministres de pays membres de l’OMC

(Nº 377 - Le 15 décembre 2011 - 13 h 40 HE) Le leadership du Canada sur la scène internationale en faveur de l’ouverture du commerce s’est encore une fois manifesté aujourd’hui lorsque le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a participé aux efforts qui ont mené à un engagement non équivoque de 23 pays membres de l’Organisation mondiale du commerce « de lutter contre toute forme de protectionnisme, dans les termes les plus forts ». Le ministre a adopté cet engagement à Genève, au début de la huitième rencontre ministérielle de l’OMC, qui s’y déroule du 15 au 17 décembre.

« En ces temps de difficultés économiques, le commerce libre et ouvert est le meilleur moyen de favoriser la prospérité et la création d’emplois partout dans le monde, a déclaré le ministre Fast. L’engagement adopté aujourd’hui est le prolongement de la détermination à s’opposer aux mesures de restriction du commerce, dont le premier ministre Stephen Harper a fait preuve aux dernières rencontres du G-20 et de l’APEC. En tant que membres de l’OMC, nous devons continuer à nous dresser contre les mesures protectionnistes et commencer à supprimer celles qui existent actuellement. »

Le Canada a joué un rôle actif dans l’adoption de l’engagement qui impose aux pays signataires l’obligation de ne pas ériger de nouveaux obstacles au commerce des biens et des services, à ne pas créer de nouvelles restrictions à l’exportation et à ne prendre aucune mesure contraire à l’esprit de l’OMC. Par cet engagement, les signataires réaffirment leur adhésion aux ententes de l’OMC et leur détermination à continuer à appliquer avec transparence et prévisibilité les mesures ayant une incidence sur le commerce. Les signataires s’engagent enfin à s’attaquer à la suppression de toutes les mesures protectionnistes prises depuis le début de la crise financière mondiale en 2008.

« En cette période d’incertitude, le protectionnisme sape tous nos efforts pour créer des emplois et favoriser la croissance économique, a déclaré le ministre Fast. Le Canada est fier d’être un ardent défenseur de la libéralisation du commerce sur la scène mondiale, tout comme il est fier d’adhérer à cet engagement. »

L’Australie, le Chili, l’Union européenne, la Thaïlande et les États-Unis figurent parmi les autres membres de l’OMC ayant pris l’engagement.

Le Canada, qui a adopté il y a cinq ans un ambitieux programme de libre-échange afin d’ouvrir des débouchés aux entreprises canadiennes partout dans le monde, est en voie de devenir la première zone libre de droits de douane pour les importations au sein du G-20. Depuis 2009, le Canada a libéralisé les tarifs de 1 800 lignes tarifaires et conclu des accords de libre-échange avec neuf pays.

Pour voir le texte de l’engagement, prière de consulter la page Déclaration ministérielle conjointe.

Pour plus d’information sur la visite du ministre en Europe et sur la rencontre ministérielle de l’OMC à Genève, prière de consulter Le ministre Fast visite l’Europe et participe à la rencontre ministérielle de l’OMC.

- 30 –

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada