Le Canada conclut une deuxième série de pourparlers visant à élargir l’Accord de libre-échange avec le Costa Rica

Selon le ministre du Commerce international Ed Fast, l’élargissement de cet accord de libre-échange s’inscrit dans le plan du gouvernement Harper pour stimuler le commerce en favorisant la création d’emplois et la croissance économique

Le 10 février 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui la conclusion d’une deuxième série de négociations fructueuses visant à moderniser l’Accord de libre-échange Canada-Costa Rica.

« L’élargissement de notre accord de libre-échange avec le Costa Rica permettra d’accroître l’accès de nos entreprises à bien des secteurs, ce qui créera en retour des emplois et favorisera la prospérité au profit des familles et des travailleurs canadiens, a déclaré le ministre Fast. En renforçant les relations commerciales du Canada partout dans le monde, notre gouvernement concrétise son engagement à aider les entreprises canadiennes à bénéficier d’un accès préférentiel sur les marchés prioritaires. »

L’accord original, entré en vigueur en 2002, ne comportait pas de dispositions dans des domaines tels que le commerce transfrontalier des services, les services financiers, les investissements et les marchés publics. Un accord élargi permettrait d’accroître le nombre de débouchés pour les entreprises canadiennes dans de nombreux secteurs, notamment la construction, la fabrication, les services financiers et les télécommunications.

Les pourparlers se sont déroulés du 6 au 10 février à San José, au Costa Rica. La troisième série de négociations est prévue pour avril 2012.

Le Costa Rica, qui est le principal partenaire commercial du Canada en Amérique centrale depuis 2002, représentait 31 p. 100 du commerce bilatéral du Canada dans la région en 2010. Les principales exportations canadiennes vers le Costa Rica, cette même année, étaient le papier et le carton, les céréales et les machines.

« Alors que la situation économique mondiale demeure vacillante, et compte tenu du fait qu’un emploi sur cinq au Canada est tributaire du commerce, l’élargissement d’accords comme celui conclu avec le Costa Rica fait partie intégrante du plan de notre gouvernement fondé sur un faible taux d’imposition pour favoriser le commerce et ainsi créer des emplois tout en stimulant la croissance économique, a ajouté le ministre Fast. Nos efforts visant à promouvoir le libre-échange, à diversifier nos marchés d’exportation et à aider les entreprises canadiennes à s’implanter et à réussir sur les marchés prioritaires partout dans le monde contribueront à renforcer la sécurité financière des familles canadiennes et nous assureront une économie florissante aujourd’hui comme demain. »

Dans les Amériques, le Canada a conclu des accords de libre-échange avec le Chili, la Colombie, le Costa Rica, les États-Unis, le Honduras, le Mexique, le Panama et le Pérou. En 2010, les échanges commerciaux entre le Canada et les pays de cette région représentaient plus de 75 p. 100 de l’ensemble du commerce international du Canada.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada