Le ministre Fast souligne les réussites de la mission commerciale en Chine dirigée par le premier ministre Harper

Les accords signés feront progresser les relations commerciales et économiques entre le Canada et la Chine

Le 22 février 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a souligné aujourd’hui à Vancouver devant le Dawa Business Group pour souligner les récentes réussites de sa visite en Chine, dirigée par le premier ministre Stephen Harper. La ministre d’État (Aînés), l’honorable Alice Wong, et la députée fédérale de Vancouver Sud, Mme Wai Young, ont également participé à cette activité.

« Je viens tout juste de rentrer d’une mission commerciale très réussie en Chine, a indiqué le ministre Fast. Les accords conclus au cours de cette mission extrêmement fructueuse feront progresser les relations commerciales et économiques entre nos deux pays, tout en créant des emplois et en favorisant la prospérité pour les travailleurs canadiens au pays. »

Pendant cette visite en Chine, le premier ministre Harper et le premier ministre de la Chine Wen Jiabao ont assisté à la signature de nouvelles initiatives conjointes et du renouvellement d’initiatives déjà en place entre les deux pays dans les domaines de l’énergie, du développement durable des ressources naturelles, de l’éducation, de la science et de la technologie, ainsi que de l’agriculture.

Une des annonces clés faites au cours de la visite concernait la fin des négociations en vue de conclure un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) entre le Canada et la Chine. Le ministre Fast et son homologue chinois, le ministre du Commerce Chen Deming, ont signé au cours de cette visite la déclaration d’intention en vue de conclure l’APIE. Cet accord contribuera à l’emploi et à la croissance en facilitant les échanges et les investissements entre les deux pays. Il fournira un environnement plus stable et plus sûr pour les investisseurs de part et d’autre du Pacifique.

D’autres annonces importantes faites pendant la visite en Chine du premier ministre contribueront à renforcer les relations commerciales entre le Canada et la Chine. Parmi celles-ci, l’on note :

« L’élargissement et l’accroissement de l’accès à des marchés en forte croissance comme celui de la Chine constituent un élément clé du programme du gouvernement visant à créer des emplois et à favoriser les échanges, a poursuivi le ministre Fast. La priorité absolue de notre gouvernement est de créer des emplois, d’accroître la prospérité ainsi que de protéger et de renforcer la sécurité financière des travailleurs canadiens et de leurs familles. »

Dans le discours qu’il a prononcé à Vancouver, le ministre a également souligné le renouvellement, par la Chine et le Canada, d’un programme d’échanges universitaires. Au fil des ans, les liens en matière d’éducation unissant ces deux pays se sont accrus considérablement. En 2010, le Canada comptait plus de 60 000 étudiants chinois, soit près de 28 p. 100 des étudiants étrangers dans le pays, injectant près de 1,9 milliard de dollars dans l’économie canadienne.

En Chine, le premier ministre Harper et le président Hu Jintao ont également convenu que le Canada et la Chine entameront des discussions préliminaires sur le renforcement des relations commerciales et économiques, une fois l’étude conjointe des complémentarités économiques terminée, en mai 2012.

Les exportations canadiennes de marchandises à destination de la Chine se sont accrues de 26,9 p. 100 en 2011 pour s’élever à près de 17 milliards de dollars. Les importations en provenance de la Chine se sont chiffrées à 48,1 milliards de dollars, en hausse de 8,1 p. 100 par rapport à 2010. La Chine, l’une des économies qui connaissent la plus forte croissance du monde, constitue maintenant le deuxième partenaire individuel du Canada pour ce qui est du commerce des marchandises. L’investissement du Canada en Chine a monté en flèche par rapport à 2009 avec un bond de 38 p. 100, pour atteindre un sommet historique de près de 5 milliards de dollars à la fin de 2010. L’investissement direct de la Chine au Canada a connu une hausse de près de 10 p. 100 au cours de la même période pour s’établir à 14,1 milliards de dollars en 2010.

Enfin, pour promouvoir encore davantage le Canada comme destination touristique en Chine, le premier ministre Harper a officiellement lancé, le 8 février 2012, à Beijing, la campagne de marketing de 2012 de la Commission canadienne du tourisme. Depuis qu’il s’est vu accorder le statut de destination approuvée par la Chine en décembre 2009, le Canada a connu une hausse appréciable du nombre de visiteurs chinois. L’an dernier, le Canada a accueilli environ 24 p. 100 plus de touristes chinois par rapport à l’année précédente. Pour plus d’information sur le lancement, prière de consulter la page Le premier ministre Harper fait état de la croissance du tourisme en Chine.

Pour plus d’information sur la mission commerciale, prière de consulter la page Le premier ministre Harper dirige une délégation en Chine.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000