Selon le ministre Fast, les liens interpersonnels forts stimulent le commerce croissant avec l’Inde

Le ministre du Commerce international participe à l’ouverture de la foire Brand India Expo 2012, à Ottawa

Le 13 mars 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a indiqué aujourd’hui aux participants de Brand India Expo 2012, à Ottawa, que la collaboration accrue du Canada avec l’Inde révèle le rôle essentiel que jouent les liens interpersonnels forts, alors que les deux pays poursuivent leurs négociations sur un accord commercial global.

« Après avoir dirigé une mission commerciale en Inde en novembre dernier, je suis plus que jamais convaincu que les relations de commerce et d’investissement, toujours en expansion entre le Canada et l’Inde, bénéficieront aux travailleurs tant canadiens qu’indiens », a déclaré le ministre Fast aux organisateurs de la foire commerciale et aux participants.

Le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et l’Inde a augmenté de plus de 22 p. 100 depuis 2010, pour atteindre 5,1 milliards de dollars en 2011, ce qui comprend une hausse stupéfiante, sur 12 mois, de 332 p. 100 des ventes d’aéronefs.

Le ministre Fast a déclaré que cette solide croissance sur 12 mois découlait en grande partie des liens interpersonnels forts qu’entretiennent le Canada et l’Inde. « Avec plus de 1 million de Canadiens d’origine indienne, nos relations commerciales croissantes démontrent que nos liens interpersonnels nous aident à intensifier les relations entre le Canada et l’Inde », a-t-il déclaré.

Le ministre Fast a également donné quelques exemples d’annonces commerciales récentes qui témoignent encore davantage de l’ampleur et de la profondeur des relations entre le Canada et l’Inde, notamment :

  • le contrat « historique » de 214 millions de dollars américains obtenu par Bombardier Inc. pour fournir des mécanismes propulseurs des trains régionaux en Inde (novembre 2011);
  • l’annonce d’Exportation et développement Canada sur le financement de 100 millions de dollars américains accordé à la société indienne Tata Motors Limited (TML) afin d’aider les entreprises canadiennes désireuses d’accéder à la grande famille des fournisseurs de TML (février 2012);
  • les trois appels d’offres gouvernementaux remportés par l’entreprise canadienne Semex Alliance et Provet Genetics India depuis l’établissement de leur partenariat en février 2012. Les deux sociétés fourniront aux États du Pendjab, du Kerala et du Karnataka de la semence bovine d’une valeur de près de 1 million de dollars;
  • l’annonce faite, plus tôt ce mois-ci, par l’entreprise indienne MphasiS d’ouvrir une usine à l’Île-du-Prince-Édouard, qui embauchera initialement 100 techniciens de l’information pour passer à 300 au cours des deux prochaines années;
  • l’ouverture de bureaux d’universités et de collèges canadiens en Inde afin d’établir des partenariats universitaires et de recherche avec des universités indiennes et d’attirer des étudiants brillants au Canada.

« Ces exemples nous prouvent que les entreprises aussi bien canadiennes qu’indiennes s’engagent à entretenir des relations de commerce et d’investissement plus intenses et riches en bénéfices mutuels. Cela contribuera à faire en sorte que nos deux pays réalisent l’objectif ambitieux qu’ont fixé nos premiers ministres d’atteindre un volume d’échanges bilatéraux de 15 milliards de dollars en 2015 », a indiqué le ministre Fast.

« C’est aussi pourquoi le ministre du Commerce et de l’Industrie de l’Inde, M. Anand Sharma, et moi avons donné à nos négociateurs respectifs d’un partenariat économique global entre le Canada et l’Inde la consigne de redoubler d’efforts pour conclure les négociations en 2013 », a ajouté le ministre Fast.

Selon une étude conjointe Canada-Inde, un accord commercial entre les deux pays pourrait injecter au moins 6 milliards de dollars dans l’économie canadienne. Un accord commercial avec l’Inde éliminerait ou réduirait les droits de douane sur les marchandises canadiennes, libéraliserait le commerce de services et profiterait directement aux entreprises et aux travailleurs canadiens de toutes les régions du pays, dans des secteurs tels que l’agriculture primaire, les produits liés aux ressources et les produits chimiques, le matériel de transport ainsi que les machines et le matériel connexe.

La quatrième série de négociations d’un accord économique a eu lieu à New Delhi en février 2012, et une cinquième série devrait se tenir en avril ou en mai.

Brand India Expo rassemble des experts de l’industrie qui discutent de projets et cherchent des possibilités d’investissement susceptibles d’augmenter le commerce bilatéral. Cette foire commerciale est organisée par le haut-commissariat de l’Inde à Ottawa. Le premier ministre de l’État d’Arunachal Pradesh, M. Nabam Tuki, y a participé.

Pour plus de renseignements, prière de visiter Le renforcement des relations entre le Canada et l’Inde.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000