Le renforcement des liens avec le Mercosur fait partie du plan vaste et ambitieux du gouvernement Harper en vue d’élargir les échanges commerciaux

Le ministre Fast fait valoir les atouts commerciaux du Canada lors d’une visite en Argentine

Le 20 mars 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a conclu aujourd’hui une visite de deux jours à Buenos Aires, où il a rencontré des dirigeants du monde politique et du secteur privé afin de promouvoir la multiplication de partenariats commerciaux générateurs d’emplois entre le Canada et l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, les pays qui composent l’union douanière du Mercosur.

« Notre gouvernement est résolu à créer des emplois et à accroître la prospérité en faveur des travailleurs canadiens et de leurs familles, a déclaré le ministre Fast. Cette visite en Argentine était une occasion de promouvoir les bienfaits réciproques que pourrait engendrer un accroissement des échanges commerciaux et des liens d’investissement entre nous. »

Pendant son séjour à Buenos Aires, le ministre Fast s’est entretenu avec le ministre argentin des Relations extérieures, M. Héctor Timerman, de l’intérêt du Canada de voir aboutir les discussions exploratoires sur un accord de libre-échange avec le Mercosur, le Marché commun du Cône Sud.

« L’approfondissement et l’élargissement des relations économiques entre le Canada et des marchés en croissance rapide comme le Mercosur représentent un élément crucial de notre plan axé sur le commerce pour créer des emplois et favoriser la croissance économique et la prospérité à long terme », a ajouté le ministre Fast.

Le Mercosur compte environ 250 millions de consommateurs et affiche un PIB collectif de près de 3 billions de dollars. Il représente en outre près des trois quarts de toute l’activité économique en Amérique du Sud. En 2011, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le Mercosur se chiffrait à plus de 9,7 milliards de dollars, soit une hausse de 213 p. 100 au cours des dix dernières années.

« Les pourparlers exploratoires entre le Canada et le Mercosur cherchent à définir les domaines d’intérêt mutuel en vue de possibles négociations d’un accord qui serait avantageux pour les deux parties », a indiqué le ministre Fast.

Les discussions menées jusqu’à présent se sont avérées fructueuses. Les représentants du Canada et du Mercosur ont déjà tenu deux réunions exploratoires, et une troisième devrait avoir lieu à Ottawa, en mai.

Pendant son séjour en Argentine, le ministre Fast a également rencontré le ministre de la Planification fédérale, de l’Investissement public et des Services, M. Julio de Vido, et le secrétaire d’État à l’Énergie, M. Daniel Cameron, pour discuter du soutien continu du Canada aux entreprises canadiennes désireuses d’investir en Argentine. Il a rencontré des membres du milieu des affaires canadien représentant divers secteurs, notamment celui de l’énergie, des technologies de l’information et des communications, du bâtiment, de l’équipement industriel, des activités minières et des produits pharmaceutiques. Le ministre Fast a ensuite rencontré M. Gerardo Werthein, président-directeur général de la société de portefeuille Caja de Ahorro y Seguro et vice-président de Telecom Argentina, une entreprise responsable des groupes d’entreprises familiales les plus influents et diversifiés d’Argentine.

« Dans le monde entier, les entreprises canadiennes s’acquittent de leur responsabilité sociale et contribuent à la création d’emplois et à la prospérité », a affirmé le ministre Fast. Les sociétés minières inscrites à la Bourse de Toronto exploitent actuellement plus de 200 gisements en Argentine. À la fin de 2010, le stock d’investissements directs canadiens en Argentine s’élevait à 2,5 milliards de dollars, soit une hausse de 25,8 p. 100 par rapport à 2009.

Le ministre a profité de l’occasion pour vanter la technologie CANDU dans le contexte des projets de l’Argentine pour accroître ses capacités de production d’énergie nucléaire. Il a noté que le Canada et l’Argentine entretiennent depuis plus de 30 ans de très bonnes relations dans le domaine de l’énergie nucléaire.

Le ministre Fast a assisté à l’ouverture du nouveau bureau de Goldcorp à Buenos Aires. La société Goldcorp, l’un des principaux investisseurs canadiens en Argentine, a ouvert une nouvelle exploitation à Cerro Negro, dans la province de Santa Cruz. Dans le cadre de son engagement à s’acquitter de ses responsabilités sociales, l’entreprise réalisera plusieurs projets de développement communautaire, y compris la construction et l’agrandissement d’écoles locales, la prestation de formations professionnelles et l’offre de bourses d’excellence. En outre, le ministre a rencontré la haute direction de Techint, le plus gros investisseur argentin au Canada, qui fournit des services techniques, d’approvisionnement et de construction au Canada et partout dans le monde.

En 2011, les échanges bilatéraux de marchandises entre le Canada et l’Argentine ont atteint près de 2,9 milliards de dollars, soit une hausse de 55,2 p. 100 comparativement à 2010.

Pour plus d’information, prière de consulter la page Première visite officielle en Argentine.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000