En visite au Pérou, le ministre du Commerce international Fast met en relief le rôle de chef de file du Canada dans les Amériques

L’accroissement du commerce et de l’investissement mène à la création d’emplois et à la prospérité, tout comme il entraîne des changements positifs, indiquent les ministres

Le 11 avril 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, s’est rendu aujourd’hui à Lima, où il a mis en relief les bienfaits découlant du resserrement du partenariat entre le Canada et le Pérou en matière de commerce et d’investissement ainsi que le vaste programme de promotion de la prospérité du gouvernement Harper dans tout l’hémisphère.

« L’accroissement du commerce et de l’investissement est bénéfique aussi bien pour les travailleurs canadiens que péruviens, car cela génère des emplois, stimule la croissance, entraîne une baisse des prix des biens et services destinés aux familles de même qu’une hausse des salaires, a expliqué le ministre Fast. Depuis l’entrée en vigueur en 2009 de notre accord commercial avec le Pérou, nos échanges bilatéraux se sont accrus de plus de 50 p. 100, faisant du Pérou le troisième partenaire du Canada en Amérique latine. Cela contribue à la prospérité à long terme des travailleurs et des entreprises dans les deux pays. »

L’Accord de libre-échange entre le Canada et le Pérou renferme également un chapitre consacré à la coopération commerciale pour encourager les initiatives favorisant le renforcement des capacités.

« La prospérité, la sécurité et la démocratie motivent notre engagement envers nos voisins, amis et partenaires des Amériques, a dit la ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques et Affaires consulaires), l’honorable Diane Ablonczy. Les pays des Amériques font la démonstration qu’il existe un lien incontestable entre une plus grande prospérité et de meilleures conditions sociales et politiques. »

Le ministre Fast était heureux de faire part de la livraison de la technologie d’identification balistique récemment achetée par le ministère de l’Intérieur du Pérou auprès de l’entreprise montréalaise Forensic Technology. La Corporation commerciale canadienne et le Service des délégués commerciaux du Canada ont joué un rôle de premier plan dans la conclusion de ce marché. Cette technologie fournit aux experts en criminalistique et aux détectives des renseignements pertinents sur les crimes, les armes et les suspects. La police nationale du Pérou s’en servira dans la lutte contre la criminalité.

Le ministre Fast a également mentionné la livraison faite en avril, au ministère péruvien de la Défense, d’un aéronef Twin Otter construit par la société Viking Air, de Sidney, en Colombie-Britannique. En novembre 2010, par l’entremise de la Corporation commerciale canadienne, Viking Air a signé avec ce ministère un contrat pour la vente de 12 Twin Otters de série 400, qui doivent être livrés entre 2011 et 2014.

Pendant son séjour au Pérou, le ministre Fast a rencontré le ministre de l’Intérieur, M. Daniel Lozada, le ministre du Commerce international et du Tourisme, M. José Luis Silva Martinot, et le ministre des Affaires étrangères, M. Rafael Roncagliolo.

Dans ses rencontres avec de hauts dirigeants et des représentants du secteur privé péruviens, tenues à l’occasion de visites continues de tous les membres actuels du Partenariat transpacifique (PTP), le ministre Fast a réitéré que la participation du Canada aux négociations du PTP avantagerait les travailleurs, les entreprises et les familles de tous les pays membres du PTP.

« Le Canada entretient avec la région de l’Asie-Pacifique des relations solides qui ne cessent de croître grâce, en grande partie, à l’établissement de partenariats bilatéraux avec des pays comme le Pérou, a expliqué le ministre Fast. C’est pourquoi je suis heureux de constater que, dans toutes les rencontres et discussions que j’ai eues jusqu’à maintenant, notamment ici au Pérou, l’intérêt du Canada de se joindre aux négociations du PTP a été bien reçu. Admettre le Canada aux pourparlers le plus tôt possible sera une autre bonne façon de répartir les avantages communs d’un commerce accru et d’une coopération économique plus étroite. »

L’année dernière, les échanges commerciaux entre le Canada et le Pérou ont atteint 4,9 milliards de dollars, soit une hausse de 19,4 p. 100 par rapport à l’année précédente.

Pour en savoir davantage, prière de consulter Le ministre Fast visite l’Amérique latine.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada