Le Canada conclut la troisième série de pourparlers sur l'élargissement de l'Accord de libre-échange avec le Costa Rica

Le resserrement des liens avec les Amériques contribuera à stimuler la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme pour les Canadiens, affirme le ministre

Le 20 avril 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui la conclusion fructueuse de la troisième série de négociations sur la modernisation de l’Accord de libre-échange entre le Canada et le Costa Rica.

« Les négociations que mène notre gouvernement en vue de moderniser l’Accord de libre-échange entre le Canada et le Costa Rica s’inscrivent dans notre programme de promotion du commerce visant à stimuler la création d’emplois et la croissance. Il s’agit là du plan le plus ambitieux de toute l’histoire du Canada dans ce domaine, a déclaré le ministre Fast. L’élargissement de l’Accord de libre-échange avec le Costa Rica permettrait de créer des emplois et des débouchés tant pour les entreprises que pour les travailleurs canadiens, et d’accroître la prospérité des Canadiens et de leurs familles. »

L’accord original, qui est entré en vigueur en 2002, ne comportait pas de dispositions régissant des domaines comme le commerce transfrontalier des services, les services financiers, l’investissement et les marchés publics. En élargissant la portée de l’accord, on le ferait correspondre au niveau d’ambition visé par le gouvernement Harper dans les autres négociations commerciales que mène le Canada. On ouvrirait également de nouveaux débouchés pour les entreprises canadiennes dans de nombreux secteurs, y compris le bâtiment, la fabrication, les services financiers et les télécommunications.

Trois séries de négociations constructives ont eu lieu à ce jour, dont l’une cette semaine à Ottawa. Une quatrième est prévue pour la semaine du 11 juin 2012 à San José.

« Le renforcement et l’élargissement des liens que nous entretenons avec les Amériques dans le domaine du commerce et de l’investissement constituent une priorité pour le Canada, a indiqué le ministre Fast. Je me suis rendu récemment en Argentine, au Pérou, en Colombie et au Chili et j’ai pu alors constater à quel point l’expansion de nos échanges favorise la prospérité et profite aux travailleurs du Canada et à ceux de nos partenaires commerciaux dans les Amériques, dont le nombre ne cesse de croître, a ajouté le ministre. Notre gouvernement entend miser sur les réussites qu’il a obtenues jusqu’ici au sein de cette région de l’hémisphère occidental, qui connaît une croissance rapide. »

Depuis 2006, le Canada a conclu dans la région des accords commerciaux avec le Pérou, la Colombie, le Panama et le Honduras. Au cours de la même période, les échanges bilatéraux de marchandises entre le Canada et l’Amérique centrale ont augmenté de 16,7 p. 100. Le Costa Rica est, depuis 2009, le troisième partenaire commercial du Canada en Amérique centrale : en 2011, les échanges avec ce pays ont représenté 11,8 p. 100 du commerce bilatéral de marchandises du Canada avec les pays de cette région.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada