Le ministre Fast salue le rôle crucial des femmes chefs d’entreprise dans l’économie canadienne

Les entreprises canadiennes dirigées par des femmes créent des emplois à un rythme quatre fois supérieur à la moyenne nationale, selon le ministre du Commerce international

Le 1er juin 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a souligné aujourd’hui le rôle vital que jouent les femmes d’affaires canadiennes dans la contribution à la croissance de l’économie et à la prospérité du Canada, à l’occasion d’un événement qui se tenait sous les auspices de la Banque de Montréal à Vancouver.

« Les femmes d’affaires canadiennes occupent une place de choix pour mener nos initiatives visant à renforcer l’économie, à créer des emplois et à stimuler la prospérité à long terme en faveur des travailleurs canadiens, a fait remarquer le ministre Fast. Les femmes lançant deux fois plus d’entreprises que la moyenne nationale, leur vision entrepreneuriale et leurs réussites font avancer l’économie canadienne. »

Lors de la rencontre, le ministre Fast a remis le Prix de la croissance mondiale de la Banque de Montréal, qui rend hommage au leadership et aux contributions marquantes dans le domaine du commerce international. Le prix de cette année a été décerné à Mme Marla Kott, PDG de Imprint Plus, une entreprise de Richmond (Colombie-Britannique) qui se spécialise dans la conception, la fabrication et la distribution de multiples produits d’identification.

« L’excellence des Canadiennes en affaires s’appuie sur une longue tradition, et nous pouvons être très fiers de leurs réalisations individuelles et collectives, a affirmé la ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, l’honorable Rona Ambrose. Notre gouvernement reconnaît l’apport crucial des femmes à la prospérité économique du Canada, d’où la promotion active que nous faisons pour qu’elles accèdent à des postes de direction au sein d’entreprises, de conseils d’affaires et de conseils d’administration. »

Les données statistiques révèlent qu’à plusieurs égards, les femmes chefs d’entreprise jouent un rôle crucial dans l’économie canadienne :

  • environ 1,7 million de Canadiens travaillent dans des entreprises appartenant à des femmes;
  • le taux de création d’emplois dans ces entreprises est quatre fois supérieur à la moyenne nationale;
  • parmi les 2,6 millions de travailleurs autonomes au Canada, plus de 900 000 sont des femmes;
  • les PME appartenant en majorité à des femmes sont à l’origine d’activités économiques totalisant plus de 117 milliards de dollars par année au Canada;
  • les femmes chefs d’entreprise participent très activement à l’activité commerciale internationale, puisqu’elles tirent près de 40 p. 100 de leurs ventes des marchés étrangers;
  • quatre entreprises sur cinq au Canada sont lancées par des femmes.

« Ces statistiques démontrent que nous ne pouvons évoquer les réussites canadiennes dans l’économie mondiale sans parler de la contribution considérable des femmes chefs d’entreprise, a poursuivi le ministre Fast. En cette conjoncture mondiale qui reste difficile, notre gouvernement continuera d’aider les femmes entrepreneures et les dirigeantes d’entreprises à prendre de l’expansion et à réussir, tant au pays qu’à l’étranger. »

La rencontre d’aujourd’hui était coorganisée par la section de Vancouver de la Women Presidents’ Organization, une association qui réunit des présidentes et directrices générales d’entreprises de marque dont le chiffre d’affaires se situe dans les millions de dollars. Ses membres prennent part à des activités de réseautage et à des groupes professionnels de consultation entre pairs dans le but d’accélérer la croissance de leur entreprise.

« Les services aux entreprises qu’offre le gouvernement du Canada sont essentiels pour nous aider à accélérer la croissance de nos entreprises, accroître notre compétitivité et promouvoir la sécurité économique », a indiqué Mme Barbara Mowatt, présidente de la section britanno-colombienne de la WPO et présidente d’Impact Communications, qui comprend la division GroYourBiz. « La WPO et GroYourBiz offrent tous deux du soutien par les pairs, de la motivation et des solutions pratiques pour permettre aux entreprises de prendre de l’essor. »

Le ministre a aussi profité de l’occasion pour lancer le bulletin 2012 Les femmes d’affaires en commerce international. L’édition de cette année a pour thème les économies émergentes du BRIC, soit le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada