Le ministre du Commerce international lance un appel en faveur d’une plus grande libéralisation du commerce à la réunion des ministres du Commerce de l’APEC

Selon le ministre Fast, le protectionnisme nuit aux efforts déployés pour redresser l’économie mondiale

Le 5 juin 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a conclu aujourd’hui sa participation à la réunion des ministres du Commerce de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) tenue à Kazan, en Russie, en soulignant l’importance qu’attache le Canada au commerce libre et ouvert et en invitant les économies membres à se prémunir contre un protectionnisme envahissant.

« Notre gouvernement mesure bien l’importance du commerce pour l’économie canadienne, a expliqué le ministre Fast. En effet, un emploi sur cinq au Canada est lié au commerce et plus de 60 p. 100 des recettes annuelles de notre pays en sont tributaires. C’est pourquoi nous avons lancé le plan de stimulation des échanges commerciaux le plus ambitieux que notre pays n’ait jamais connu. L’APEC s’est révélée une tribune importante et distincte pour promouvoir des initiatives axées sur les marchés libres, mais elle doit viser une libéralisation accrue du commerce. »

Le ministre Fast a prononcé un vibrant plaidoyer au cours duquel il a exhorté les membres de l’APEC à suivre l’exemple du Canada dans la voie de la libéralisation du commerce en réduisant les droits de douane sur les biens environnementaux. Il a demandé instamment aux dirigeants de l’APEC de réaliser l’objectif ambitieux fixé à la réunion d’Honolulu de 2011, soit de conclure les négociations en 2012, et il a lancé un appel aux membres de l’APEC pour qu’ils restent fidèles à leurs engagements collectifs.

« Le temps est venu de redoubler d’efforts et de jouer un véritable rôle de chef de file à l’échelle mondiale », a poursuivi le ministre Fast.

Au cours de la réunion, les ministres du Commerce ont réaffirmé les engagements pris concernant les questions relatives au programme de l’APEC, notamment l’intégration économique régionale, l’harmonisation des règlements, le développement de chaînes d’approvisionnement et les politiques sur l’innovation, domaines dans lesquels le Canada joue un rôle prépondérant sur la scène internationale.

« L’APEC réunit bon nombre des dirigeants d’une région qui compte parmi les plus dynamiques du monde, a ajouté le ministre Fast. J’ai eu le plaisir de pouvoir mettre en valeur le succès économique du Canada — le résultat de mesures prudentes visant à favoriser le commerce et à stimuler la croissance économique. De plus, j’ai souligné l’importance qu’accorde le Canada au système commercial multilatéral et sa détermination à surmonter l’impasse du cycle de Doha. »

La réunion annuelle de deux jours sur le commerce a rassemblé des représentants des 21 pays membres riverains du Pacifique et préparé le terrain pour le Sommet des dirigeants de l’APEC, qui aura lieu en septembre prochain à Vladivostok, en Russie.

En marge de la réunion, le ministre Fast a participé à différentes réunions bilatérales avec ses homologues pour discuter de moyens concrets en vue d’intensifier les liens du Canada en matière de commerce et d’investissement avec la région de l’Asie-Pacifique, notamment en prenant part dès que possible aux négociations du Partenariat transpacifique (PTP). Les neuf membres actuels du PTP sont aussi membres de l’APEC.

En 2011, les pays membres de l’APEC ont généré 56 p. 100 du produit intérieur brut mondial et 47 p. 100 du commerce mondial de marchandises, et on y trouvait 40 p. 100 de la population mondiale. De 1994 à 2011, le commerce de marchandises entre le Canada et les pays membres de l’APEC est passé de 374,6 milliards de dollars à 721,5 milliards de dollars, un taux de croissance annuelle moyen de 3,9 p. 100.

Demain, le ministre Fast poursuivra sa visite en Russie en se rendant à Moscou à la tête d’une mission commerciale comprenant des entreprises canadiennes des secteurs de l’aérospatiale, de l’infrastructure et de l’exploitation minière.

Pour plus de renseignements sur la mission commerciale du ministre Fast, prière de consulter la page Le ministre Fast visite la Russie.

Pour plus de renseignements sur la réunion commerciale de l’APEC, y compris la déclaration ministérielle, prière de consulter la page APEC 2012.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec:

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter: @Canada_Trade