Le Canada et le Costa Rica concluent une cinquième série de pourparlers en vue de moderniser leur accord commercial

Selon le ministre du Commerce international Ed Fast, un accord élargi offrira aux entreprises et aux travailleurs du Canada de nouvelles possibilités et leur procurera un avantage concurrentiel sur les marchés à croissance rapide de l’Amérique latine

Le 31 août 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui la conclusion fructueuse d’une cinquième série de négociations visant à moderniser l’Accord de libre-échange Canada-Costa Rica. Les négociations ont eu lieu à Ottawa du 28 au 31 août 2012.

« Le renforcement et l’élargissement de nos liens en matière de commerce et d’investissement dans les Amériques constituent une priorité pour le Canada, a indiqué le ministre Fast. Nous sommes résolus à moderniser notre accord avec le Costa Rica afin de procurer un avantage concurrentiel aux entreprises canadiennes, car nous comprenons que les entreprises qui prennent de l’expansion et qui réussissent à l’étranger favorisent la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme au pays. »

L’Accord de libre-échange initial entre le Canada et le Costa Rica est entré en vigueur en 2002, mais ne comprenait aucune disposition relative au commerce des services, aux services financiers ou aux marchés publics. L’élargissement de l’Accord créera de nouveaux débouchés pour les entreprises et les travailleurs du Canada en leur assurant un accès encore plus grand au marché du Costa Rica.

« L’élargissement de l’accord de libre-échange créerait de nouveaux débouchés pour les entreprises et les travailleurs canadiens dans le secteur des services, entre autres les services financiers, et les marchés publics, a expliqué le ministre Fast. Cela signifie des échanges commerciaux accrus et la prospérité à long terme pour les travailleurs canadiens et ceux qui se trouvent dans un nombre grandissant de pays qui comptent parmi nos partenaires commerciaux dans les Amériques. »

« Notre plan ambitieux axé sur le commerce ouvre de nouveaux marchés dans les Amériques et crée davantage de possibilités d’affaires pour les entreprises et les travailleurs canadiens, assurant ainsi une plus grande prospérité dans l’hémisphère pour les années à venir », a affirmé de son côté la ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques et Affaires consulaires), l’honorable Diane Ablonczy.

L’engagement du Canada envers les Amériques repose sur une vision consistant à favoriser la prospérité, la sécurité et la démocratie dans l’hémisphère par la poursuite de trois objectifs : accroître la prospérité mutuelle; s’attaquer à l’insécurité et faire progresser la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit; et établir des relations durables entre le gouvernement, les entreprises, la société civile, les milieux universitaires et les collectivités dans la région.

Depuis 2006, le Canada a conclu des accords commerciaux dans les Amériques avec le Pérou, la Colombie, le Panama et le Honduras. Pendant cette même période, les échanges bilatéraux de marchandises entre le Canada et l’Amérique centrale ont augmenté de 16,7 p. 100. Depuis 2009, le Costa Rica se classe au troisième rang des partenaires commerciaux du Canada en Amérique centrale et il a été à l’origine de 11,8 p. 100 du commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et cette région, en 2011.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada