Le ministre Fast conclut une fructueuse mission commerciale au Moyen-Orient

Une vingtaine d’entreprises et d’organisations canadiennes ont accompagné le ministre du Commerce international en Arabie saoudite et en Jordanie

Le 10 octobre 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a conclu une mission commerciale de cinq jours en Arabie saoudite et en Jordanie, qui aura aidé à promouvoir les intérêts canadiens au Moyen-Orient. Le ministre Fast était accompagné des représentants d’une vingtaine d’entreprises et d’organisations canadiennes.

« L’économie est la priorité absolue du gouvernement, a déclaré le ministre Fast. Ouvrir de nouveaux marchés afin d’accroître les exportations canadiennes et d’aider les entreprises canadiennes à s’implanter et à prospérer à l’étranger permet de stimuler l’emploi et la prospérité, au profit des travailleurs de notre pays. »

Depuis qu’il a été nommé ministre du Commerce international, le ministre Fast a dirigé plusieurs missions commerciales stratégiques axées sur des secteurs précis, notamment au Brésil et en Russie. Il prévoit annoncer de nouvelles missions dans un proche avenir, dans le cadre du plus ambitieux programme d’expansion commerciale de l’histoire du Canada.

« Cette importante mission commerciale nous a permis d’obtenir un aperçu à jour du marché saoudien, de ses besoins actuels et des occasions qu’offre ce dernier, a déclaré le directeur commercial du Vancouver English Centre, M. Fabiano Piraino-Maciel. Nous avons également été en mesure de nouer des liens avec un certain nombre d’acteurs importants du milieu des affaires et du gouvernement. Nous nous attendons à ce que ces contacts aboutissent à la création de partenariats étroits et d’alliances commerciales. D’après moi, et c’est aussi l’avis d’autres participants, des missions comme celle-ci devraient être organisées plus souvent. »

« Nous sommes arrivés dans la région en étant conscients de son potentiel, mais incertains quant à la façon d’y mener des affaires, a indiqué le président du Canadian College de Vancouver, M. James Clark. En participant à la mission commerciale du Canada, nous avons pu prendre part à un projet de collaboration avec le ministre et le personnel de l’ambassade mettant en valeur notre produit innovateur. Les portes avaient été ouvertes pour nous et nous avons été en mesure de présenter notre produit canadien dans un cadre de libre-échange. En Arabie saoudite, nous avons signé quatre protocoles d’entente qui pourraient s’avérer très lucratifs avec des universités et des collèges publics et privés réputés. En Jordanie, nous avons également signé un protocole d’entente qui devrait donner le même résultat avec une éminente université publique. Cette mission a été une formidable réussite pour le Canadian College, et le Canada en recueillera les bénéfices au cours des années à venir. »

L’Arabie saoudite est le premier partenaire commercial du Canada dans la région et un de ses marchés prioritaires selon sa Stratégie commerciale mondiale. En 2011, les échanges bilatéraux de marchandises entre les deux pays se sont élevés à près de 3,6 milliards de dollars.

Au cours de sa visite, le ministre Fast a salué l’annonce faite par le ministre des Affaires étrangères de l’Arabie saoudite selon laquelle les délais de traitement des visas pour les Canadiens seront raccourcis, pour passer de 22 à 10 jours ouvrables.

« Le fait de faciliter les déplacements de nos gens d’affaires constitue un grand pas vers l’intensification des échanges commerciaux et des investissements entre nos deux pays », a indiqué le ministre Fast.

Pendant sa mission, le ministre Fast a également salué un certain nombre de réussites canadiennes, dont l’annonce d’un contrat de 5,3 millions de dollars conclu entre Manitoba Hydro et la Saudi Electricity Company. Il a en outre visité le Petroleum Studies and Research Center du roi Abdallah, avec lequel la société canadienne SNC-Lavalin a récemment décroché un contrat de gestion de 145 millions de dollars.

De plus, le ministre a participé à une cérémonie d’agrément canadienne au Specialized Medical Center Hospital de Riyad et s’est entretenu avec un certain nombre de hauts dirigeants, notamment avec le ministre de la Santé, M. Abdullah Bin Abdulaziz Al-Rabiaa, le ministre de l’Enseignement supérieur, M. Khalid Bin Mohamed Al-Angari, le sous-ministre du Pétrole et des Ressources minières, M. Abdelaziz Bin Salman Ben Abdelaziz, et le gouverneur de l’autorité saoudienne de l’investissement, M. Abdellatif A. Al-Othman.

En Jordanie, le ministre Fast et le ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Shabib Ammari, ont souligné la mise en œuvre, le 1er octobre 2012, de l’Accord de libre-échange entre le Canada et la Jordanie, lequel garantira un avantage concurrentiel aux exportateurs canadiens. Cet accord est le premier du genre que signe le Canada avec un pays arabe. Le ministre Fast a également annoncé, au nom de la ministre du Travail, l’honorable Lisa Raitt, l’octroi d’un financement de 200 000 $ pour de l’assistance technique relative au travail destinée à un projet de l’Organisation internationale du travail qui vise à améliorer et à moderniser le système d’inspection du travail, et à promouvoir la négociation de conventions collectives et la coopération en milieu de travail dans la région d’Aqaba, en Jordanie. Ce financement sera alloué en conformité avec l’Accord connexe de coopération dans le domaine du travail.

« Je suis heureux qu’un grand nombre d’entreprises canadiennes de calibre mondial m’aient accompagné en Jordanie afin d’explorer les nouveaux débouchés que la mise en œuvre de l’accord de libre-échange met dorénavant à leur portée, a poursuivi le ministre Fast. L’accès privilégié que confère l’accord permettra aux entreprises d’accroître leurs activités dans ce pays, tout en offrant un tremplin vers l’ensemble du marché pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. »

En Jordanie, le ministre Fast a rencontré, à l’occasion de réunions bilatérales, un certain nombre de dirigeants importants, notamment le premier ministre, M. Fayez El-Tarawneh, et le ministre des Affaires étrangères, M. Nasser Joudeh.

Le ministre Fast a également visité l’Arab Potash Company (APC), afin de discuter des possibilités de resserrer les liens entre cette entreprise et le Canada. L’investissement effectué par la Potash Corporation, une société de la Saskatchewan, dans l’APC est le plus gros investissement du Canada en Jordanie.

Pour plus d’information sur les prochaines missions commerciales organisées par le Service des délégués commerciaux du Canada, prière de consulter la page Missions commerciales du Canada.

Pour plus d’information, prière de consulter Mission commerciale au Moyen-Orient.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada