Le gouvernement Harper souligne les avantages d’un accord économique et commercial entre le Canada et l’Union européenne pour le milieu des affaires italien

L’établissement de relations nouvelles ou plus étroites en matière de commerce et d’investissement sur des marchés cibles est l’une des meilleures façons de créer de bons emplois et de stimuler la croissance économique, déclare le député élu Erin O’Toole

Le 5 décembre 2012 - Le député fédéral élu de Durham, M. Erin O’Toole, a déclaré aujourd’hui qu’un accord économique et commercial entre le Canada et l’Union européenne renforcerait considérablement les relations commerciales entre le Canada et l’Italie et procurerait d’importants avantages aux travailleurs et aux entreprises des deux pays. M. O’Toole s’adressait aux membres de la Chambre de commerce italienne du Canada, à Montréal.

« Notre gouvernement continue de privilégier la création d’emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme, a déclaré M. O’Toole. L’ouverture de marchés au bénéfice de nos exportateurs est au centre de ces efforts, et un accord commercial ambitieux entre le Canada et l’Union européenne contribuera à créer de bons emplois pour les travailleurs et les entreprises des deux côtés de l’Atlantique et à accroître leur prospérité. »

Un accord économique et commercial avec l’Union européenne devrait permettre d’augmenter de 20 p. 100 les échanges bilatéraux et d’injecter annuellement 12 milliards de dollars dans l’économie canadienne. Cela équivaut à une hausse de 1 000 dollars du revenu de la famille canadienne moyenne ou à la création de 80 000 emplois.

« Un accord commercial avec l’Union européenne conférera aux entreprises canadiennes un avantage concurrentiel, a déclaré, le président de la Chambre de commerce italienne du Canada, M. Celso Boscariol. Nos membres saluent les efforts du gouvernement du Canada visant à renforcer les liens transatlantiques qui rendent nos économies plus dynamiques. »

« Bien que le Canada et l’Italie jouissent de relations solides, la conclusion fructueuse des vastes négociations commerciales Canada-Union européenne renforcerait leur partenariat et permettrait d’en exploiter le plein potentiel », a affirmé le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast.

Le commerce de marchandises entre le Canada et l’Italie, qui excédait 7 milliards de dollars en 2011, pourrait croître de manière appréciable. L’importante communauté italo-canadienne, forte de 1,5 million de personnes, contribue au resserrement des solides liens entre les deux pays.

Deuxième partenaire commercial du Canada, l’Union européenne est la plus grande économie intégrée du monde, comptant plus de 500 millions de consommateurs et affichant un produit intérieur brut de plus de 17 billions de dollars. Les négociations en cours avec l’Union européenne constituent la plus importante initiative commerciale du Canada depuis l’historique Accord de libre-échange nord-américain.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada