La Loi sur la croissance économique et la prospérité — Canada-Panama reçoit la sanction royale

Garantir aux exportateurs canadiens un accès préférentiel aux marchés en forte croissance tels que le Panama s’impose pour préserver les emplois et assurer la croissance et la prospérité à long terme, au profit des travailleurs canadiens et de leurs familles, affirme le ministre Fast

Le 14 décembre 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui que la Loi sur la croissance économique et la prospérité — Canada-Panama avait reçu la sanction royale.

« Les grandes priorités de notre gouvernement demeurent la création d’emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme pour les Canadiens, a affirmé le ministre Fast. Le Panama est l’un des marchés des Amériques dont la croissance est la plus rapide, en plus d’être une porte d’entrée stratégique vers l’Amérique latine. Cet accord constitue un élément important des mesures que prend notre gouvernement pour ouvrir de nouveaux marchés afin d’accroître les exportations canadiennes, en accord avec le plan de stimulation du commerce le plus ambitieux de l’histoire du pays. »

Dès sa mise en œuvre, l’accord commercial entre le Canada et le Panama entraînera l’abolition immédiate des droits de douane visant plus de 90 p. 100 des exportations canadiennes de marchandises vers le Panama, ce qui avantagera directement les exportateurs canadiens actifs dans divers secteurs, dont l’aérospatiale, les produits pharmaceutiques, les pâtes et papiers, l’agriculture et l’agroalimentaire. De plus, cet accord confèrera aux fournisseurs canadiens un accès préférentiel aux marchés publics du Panama, où le gouvernement a mis de l’avant un plan quinquennal d’investissement dans d’importants projets d’infrastructure évalués à 13,4 milliards de dollars.

« L’Accord de libre-échange Canada-Panama marque un jalon dans le resserrement des relations de longue date qui unissent nos deux pays, a ajouté la ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques et Affaires consulaires), l’honorable Diane Ablonczy. Le Canada accorde une grande importance aux partenariats économiques solides qui favorisent la prospérité dans l’ensemble des Amériques. En misant sur la réputation du Canada comme partenaire fiable dans les Amériques, notre gouvernement ouvre des débouchés dont bénéficieront les travailleurs canadiens et leurs familles. »

Le Panama, carrefour stratégique des activités commerciales en Amérique centrale, dans les Caraïbes et dans la région andine de l’Amérique du Sud, représente un important marché pour le Canada. Il est le deuxième marché d’exportation du Canada en Amérique centrale, après le Costa Rica. En 2011, les échanges de marchandises entre le Canada et le Panama ont atteint 235,3 millions de dollars, une hausse de 10,1 p. 100 par rapport à 2010. L’accroissement des débouchés dans les Amériques est une priorité de la politique étrangère du Canada depuis 2007.

Maintenant que le Canada et le Panama ont terminé leur processus respectif de ratification interne, les deux pays fixeront la date d’entrée en vigueur de l’accord.

En moins de six ans, le gouvernement Harper a conclu des accords de libre-échange avec neuf pays : la Colombie, le Honduras, la Jordanie, le Panama, le Pérou et les États membres de l’Association européenne de libre-échange, soit l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. En plus de poursuivre des négociations avec l’Union européenne, l’Inde et le Japon, le Canada vient aussi d’adhérer au Partenariat transpacifique. À l’instar du Panama, le Canada a également le statut d’observateur auprès de l’Alliance du Pacifique.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada