Le gouvernement Harper célèbre avec de jeunes Brésiliens la fin de leurs études dans diverses écoles au Canada

Les étudiants internationaux contribuent à la création de bons emplois au Canada, injectent des milliards de dollars dans l’économie et participent au resserrement des liens personnels qui favorisent notre commerce et nos investissements à l’étranger, déclare le ministre Fast

Le 17 décembre 2012 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, et le ministre de l’Éducation de la Colombie-Britannique, M. Don McRae, ont visité aujourd’hui l’Abbotsford Senior Secondary School, située dans la ville d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, où ils ont rencontré quelques-uns des 410 étudiants provenant de l’État du Pernambouc, au Brésil, qui achèvent leurs études dans des écoles secondaires au Canada. D’autres représentants fédéraux et provinciaux ont pris part à des rencontres semblables dans diverses écoles au pays.

« L’établissement de liens interpersonnels étroits aide le Canada à raffermir ses relations avec le Brésil, dont l’économie est en plein essor, a indiqué le ministre Fast. C’est pourquoi nous sommes ravis de voir autant d’étudiants brésiliens choisir le Canada pour la poursuite de leurs études. À leur retour dans leur pays, en janvier, ces élèves du secondaire seront pour toujours des ambassadeurs de bonne volonté, qui aideront à faire fructifier le partenariat Canada-Brésil au cours des années à venir. »

Les étudiants se trouvent au Canada en vertu d’une entente signée entre le Bureau canadien de l’éducation internationale, une organisation non gouvernementale, et le gouvernement du Pernambouc.

Les visites d’étudiants s’inscrivent dans le cadre du programme Ganhe o Mundo « Gagnez le monde » du Pernambouc, qui offre à des enfants issus de familles modestes des possibilités accrues de faire des études, notamment d’apprendre l’anglais. Un millier d’enfants ont été choisis sur un total de 20 000 candidats pour participer au programme, conçu pour préparer la main-d’œuvre brésilienne de l’avenir. Le Brésil s’apprête également à accueillir deux événements internationaux prestigieux : la Coupe du monde de football de 2014 et les Jeux olympiques d’été de 2016.

« Quatre cent dix élèves des écoles secondaires brésiliennes étudient au Canada, et la moitié ont choisi la Colombie-Britannique, a indiqué pour sa part le ministre McRae. Voilà qui témoigne de la diversité culturelle de notre province, qui, consciente de l’apport des jeunes dans nos écoles, dans nos collectivités et dans notre économie, s’est dotée d’une stratégie d’éducation internationale pour attirer encore plus d’étudiants. »

Le Brésil et le Canada entretiennent des liens solides dans le domaine de l’éducation. Par exemple :

  • En 2011, plus de 2 400 étudiants brésiliens effectuaient au Canada des études dont la durée dépassait six mois.
  • Le Canada est la première destination des Brésiliens désireux d’apprendre l’anglais comme langue seconde et n’est devancé que par la France pour l’apprentissage du français; chaque année, plus de 20 000 jeunes choisissent d’étudier au Canada, habituellement pendant moins de six mois.
  • L’Accord entre le Canada et le Brésil sur la mobilité universitaire appuie une centaine de doctorants canadiens et brésiliens dans le cadre de projets de recherche conjoints.
  • Près de 200 ententes lient des établissements d’enseignement canadiens et brésiliens.
  • Au cours de sa visite au Brésil en avril 2012, le gouverneur général du Canada, le très honorable David Johnston, a annoncé que, d’ici 2015, le Canada accueillera 12 000 étudiants du premier cycle, de cycles supérieurs et du niveau postdoctoral dans le cadre du programme de bourses Science sans frontières du gouvernement brésilien.

« Le Brésil est un marché prioritaire pour nos exportateurs, et l’intérêt des Brésiliens pour le secteur de l’éducation canadien, de calibre international, est une nouvelle preuve que nous devons faire encore davantage pour libérer le véritable potentiel du partenariat Canada-Brésil, a ajouté le ministre Fast. Dans le cadre du programme le plus ambitieux jamais entrepris dans l’histoire de notre pays pour ouvrir de nouveaux marchés, notre gouvernement continuera d’œuvrer de concert avec nos partenaires brésiliens pour assurer la prospérité des citoyens des deux pays, maintenant et dans l’avenir. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada