Le ministre Fast lance un nouveau programme pour aider les entreprises canadiennes à réussir à l’étranger

Une initiative de développement des affaires visant à accélérer la croissance à l’étranger des PME novatrices du secteur des technologies propres

Le 12 mars 2013 - Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui à New York la sélection de 10 jeunes entreprises canadiennes prometteuses, qui formeront la première cohorte à bénéficier du nouveau programme de l’Accélérateur technologique canadien (ATC) dans le secteur des technologies propres.

« Les grandes priorités de notre gouvernement demeurent l’emploi, la croissance et la prospérité à long terme, a indiqué le ministre Fast. À cette fin, nous sommes déterminés à appuyer la réussite des PME canadiennes à l’étranger. Ce nouvel Accélérateur technologique canadien, le sixième du genre que nous lançons, réunira des innovateurs et des entreprises canadiennes ayant des affinités afin d’accélérer l’accès de ces entreprises à des marchés étrangers dynamiques et en forte croissance, ce qui viendra créer des emplois de haut niveau au Canada. »

L’initiative de l’Accélérateur technologique canadien donne à de jeunes entreprises canadiennes un accès à des ressources et à des relations d’affaires qui pourront soutenir leurs ambitions internationales. Ce nouvel ATC est le premier à être voué entièrement au secteur des technologies propres, actuellement en plein essor. L’initiative est gérée conjointement par les consulats généraux du Canada à New York et à San Francisco, avec le soutien de la Banque de développement du Canada et Technologies du développement durable Canada.

Les entreprises participantes seront à même de se forger des occasions de croissance aux États-Unis et dans le monde en tirant profit des ressources qui se trouvent à New York et dans la Silicon Valley, ce qui pourra leur donner accès à des chaînes de valeur mondiales, à des sociétés multinationales et à leur capital de risque.

L’entreprise ontarienne REGEN Energy Inc., qui fournit des solutions sans fil de pointe pour gérer la demande d’électricité, a été choisie pour participer au programme. « Nous sommes ravis d’avoir été retenus pour le volet des technologies propres du programme de l’ATC, surtout que cela nous donne la chance, par l’intermédiaire des consulats généraux du Canada à New York et à San Francisco, d’accéder à des participants et à des réseaux d’un calibre vraiment impressionnant, a indiqué le président et chef de la direction de REGEN Energy, M. Tim Angus. Nous sommes reconnaissants pour ce programme novateur et pour l’aide sur le terrain du Service des délégués commerciaux du Canada, qui nous permettra de renforcer notre position sur le marché concurrentiel de l’énergie aux États-Unis. »

Avec un chiffre d’affaires total de 10 milliards de dollars, le secteur canadien des technologies propres regroupe au-delà de 700 sociétés technologiques, principalement des PME, qui sont à l’origine de plus de 52 000 emplois directs dans tout le pays.

À New York, le ministre Fast a aussi souligné le premier anniversaire de l’ATC de New York (CTA@NYC) consacré au secteur des médias numériques (voir Le gouvernement Harper aide de jeunes entreprises canadiennes à s’établir sur le dynamique marché de New York).

« Depuis son lancement en février 2012, l’Accélérateur technologie canadien du secteur des médias numériques a aidé 29 jeunes entreprises canadiennes à forte croissance à percer le marché new-yorkais, a poursuivi le ministre Fast. Un grand nombre de ces entreprises ont réussi à obtenir du capital de risque et décrocher de nouveaux contrats, contribuant ainsi à la création d’emplois de qualité et à la croissance au Canada. »

« Nous sommes honorés d’avoir été choisis par le gouvernement du Canada parmi les chefs de file des nouveaux médias sportifs, et notre expérience à New York a été mémorable », a déclaré M. Greg Bobolo, président et chef de la direction de SendtoNews, l’une des entreprises ayant participé au programme. « Les ententes sur les droits de diffusion et d’utilisation électronique que nous avons récemment conclues avec la National Association for Stock Car Auto Racing et la Ladies Professional Golf Association ont été facilitées par notre participation à CTA@NYC. »

Selon une étude du Conseil des technologies de l’information et des communications, le secteur canadien des médias numériques regrouperait entre 2 300 et 3 200 entreprises, comptant plus de 52 000 employés, et produirait des recettes annuelles dépassant 3,5 milliards de dollars.

Pour en savoir plus sur la visite du ministre Fast à New York, prière de consulter Le ministre Fast visite New York et Washington.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

M. Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information - Accélérateur technologique canadien pour le secteur des technologies propres

Entreprises participantes

Les 10 jeunes entreprises suivantes ont été choisies pour participer au lancement du premier programme d’accélérateur exclusivement destiné aux entreprises canadiennes en croissance du secteur des technologies propres.

Awesense Wireless Inc. (Colombie-Britannique), Mischa Steiner-Jovic, président et chef de la direction

Awesense Wireless offre une solution complète et économique alliant le matériel informatique, des programmes d’analyse des pertes, des capacités de réseautage et des contrôles de l’alimentation électrique à la fine pointe de la technologie pour aider les compagnies d’électricité à repérer, à analyser et à vérifier les pertes de courant causées par des bris d’équipement ou le détournement d’électricité.

CarbonCure Technologies Inc. (Nouvelle-Écosse), Robert Niven, président et chef de la direction

Cherchant à produire un béton carboneutre, CarbonCure a créé une technologie qui permet de fabriquer un béton écologique plus solide. La technologie assure l’absorption permanente du dioxyde de carbone post-industriel dans les produits en béton, offrant ainsi aux constructeurs et aux rédacteurs de devis une solution verte unique en son genre, sans que les producteurs aient pour autant à faire de compromis sur le plan des coûts ou de la qualité.

eCAMION Inc. (Ontario), Carmine Pizzurro, président et chef de la direction

eCAMION offre des produits qui permettent aux compagnies d’électricité d’optimiser l’utilisation des ressources de leur réseau, d’y intégrer des sources d’énergie renouvelable et de repousser leurs dépenses d’immobilisations. Dans le futur, eCAMION entend offrir des solutions pour l’infrastructure de recharge des véhicules électriques et assurer une alimentation ininterrompue, ainsi qu’une alimentation de secours, lors de situations d’urgence.

Effenco (Québec), David Arsenault, vice-président, Développement des affaires

Les camions à ordures sont les plus véhicules les plus énergivores sur la route. Le système hybride d’Effenco, baptisé HEAD (Hydraulic Equipment Assisting Device), permet des économies de carburant de l’ordre de 15 à 25 p. 100 et vient réduire les émissions annuelles de gaz à effet de serre de 19 à 28 tonnes par camion, en plus de tripler la durée de vie de leurs freins.

Etalim Inc. (Colombie-Britannique), Ron Klopfer, président et chef de la direction

Etalim travaille à la conception d’une technologie de conversion qui applique les principes de la thermo-acoustique pour produire de l’électricité à partir de n’importe quel carburant ou source de chaleur, y compris la chaleur résiduelle, la lumière solaire, le gaz naturel, le biogaz ou la biomasse, avec une efficacité, une simplicité et une fiabilité extraordinaires.

EnerMotion Inc. (Ontario), Jack MacDonnell, président et chef de la direction

EnerMotion a conçu un système d’alimentation hybride et de récupération d’énergie révolutionnaire (HYPER), qui élimine le besoin de recourir aux groupes auxiliaires au diesel actuellement utilisés dans les camions lourds. Grâce au système HYPER, la cabine du camion pourra être chauffée ou climatisée peu importe que le camion soit en marche ou arrêté, de sorte qu’il ne sera plus nécessaire de faire tourner le moteur au ralenti durant le jour ou la nuit, ce qui entraînera des économies de carburant et une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Greengage Mobile (Ontario), Lindsey Goodchild, présidente et chef de la direction

À l’échelle mondiale, 95 p. 100 des grandes sociétés rendent compte de leurs initiatives de durabilité environnementale, mais à peine 12 p. 100 de leurs employés adhèrent à ces objectifs. Greengage Mobile crée des applications mobiles qui engagent beaucoup plus la participation des employés, assorties d’une solide plateforme analytique Web qui permet de recueillir les données requises pour produire des rapports transparents.

Odotech inc. (Québec), Thierry Pagé, président et chef de la direction

Odotech fournit des systèmes de mesure et de contrôle des odeurs pour les sites industriels. La gamme de produits de l’entreprise comprend des nez électroniques, des olfactomètres, du matériel d’échantillonnage et des logiciels.

Quadrogen Power Systems Inc. (Colombie-Britannique), Alakh Prasad, président et chef de la direction

Quadrogen offre un système de purification des biogaz dérivés de déchets organiques. En permettant à une plus grande quantité de biogaz de générer de l’énergie et en réduisant l’incidence des bris des moteurs alternatifs, des turbines ou des cellules à combustible, le procédé accroît la production d’énergie renouvelable et diminue les répercussions environnementales des projets de valorisation énergétique des déchets.

REGEN Energy Inc. (Ontario), Tim Angus, président et chef de la direction

REGEN Energy fournit des solutions sans fil de pointe pour assurer la gestion automatisée de la demande d’électricité, dans un contexte commercial ou industriel. Le système breveté de REGEN constitue une solution économique et facile d’utilisation qui permet d’assurer le confort des usagers. Les solutions de REGEN font baisser considérablement les coûts de l’énergie tout en offrant aux clients un accès inégalé aux données sur la charge.

Les industries canadiennes des technologies propres et des médias numériques

Plus de 80 p. 100 des entreprises canadiennes du secteur des technologies propres sont actives sur les marchés d’exportation. En 2011, leurs recettes d’exportation se sont chiffrées à un peu plus de 5 milliards de dollars, les États-Unis ayant été l’origine de 56 p. 100 de ce montant.

Le secteur canadien des médias numériques est une industrie dynamique, diversifiée et novatrice, dont les points forts sont les jeux vidéo et les jeux sur ordinateur, les outils de développement, l’animation et les effets visuels. En 2010 et 2011, l’industrie canadienne du jeu vidéo a affiché une croissance annuelle de 11 p. 100, et ce taux devrait atteindre 17 p. 100 en 2012 et 2013, selon les prévisions. De 2003 à 2011, le Bureau américain des brevets et des marques de commerce a octroyé plus de 1 000 brevets liés aux multimédias, dont plus de 300 liés aux jeux vidéo, à des inventeurs du Canada.

L’initiative de l’Accélérateur technologique canadien

L’initiative de l’Accélérateur technologique canadien (ATC) du gouvernement du Canada, qui est gérée par le Service des délégués commerciaux à partir des consulats généraux du Canada à San Francisco, à New York et à Boston, aide les jeunes entreprises canadiennes de différents secteurs (technologies de l’information et des communications, médias numériques et sociaux, jeux, sciences de la vie et technologies propres) à avoir accès à des ressources et à des relations d’affaires uniques afin de les aider à prendre de l’expansion à l’étranger.

L’ATC annoncé aujourd’hui s’ajoute à cinq autres déjà existants :

  • trois en Californie (au Plug and Play Tech Center de Sunnyvale; au RocketSpace de San Francisco; et au Quantitative Biomedical Center de l’Université de la Californie, sur le campus Mission Bay de San Francisco);
  • un à New York (dans le complexe General Assembly);
  • un à Boston (au Cambridge Innovation Center, à Cambridge), lancé officiellement le 11 mars 2013.

Ces ATC offrent aux entreprises canadiennes la possibilité de mener des activités de développement des affaires pour prendre de l'expansion sur des marchés clés et leur donnent accès à des entrepreneurs et investisseurs de capital-risque se trouvant à San Francisco-Silicon Valley, New York et Boston. Plus de 170 entreprises canadiennes ont bénéficié des ATC depuis le lancement de l’initiative à San Francisco en 2009.

Le Service des délégués commerciaux du Canada

Présent dans plus de 150 villes à l’étranger et dans tout le Canada, le Service des délégués commerciaux d’Affaires étrangères et Commerce international Canada est le plus vaste réseau canadien de spécialistes du commerce international. Le Service des délégués commerciaux aide les entreprises qui souhaitent exporter, investir à l’étranger, attirer des investissements ou établir des partenariats en matière d’innovation et de R-D.