Le ministre Fast se félicite du resserrement des relations commerciales entre le Canada et la Russie

Le 17 juin 2013 – Moscou (Russie) – Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie‑Pacifique, l’honorable Ed Fast, et le vice-premier ministre de la Russie, M. Arkadi  V. Dvorkovich, ont tracé aujourd’hui la voie de l’avenir des relations commerciales bilatérales canado-russes à l’occasion de la neuvième session de la Commission économique intergouvernementale Canada‑Russie (CEI), qui a eu lieu à Moscou. Les deux ministres ont également pris la parole devant les membres du Conseil commercial Canada-Russie (CCCR), dont la réunion se tenait en même temps que celle de la CEI. Le CCCR réunit des dirigeants d’entreprises membres de la Canada Eurasia Russia Business Association et du syndicat russe des industriels et des entrepreneurs.

Lors de la rencontre de la CEI, le ministre Fast et le vice-premier ministre Dvorkovich ont passé en revue les réalisations de la Commission, y compris les progrès accomplis dans les secteurs de l’agroentreprise, de l’exploitation minière et de l’aérospatiale. Ils ont également discuté des possibilités de collaboration de plus en plus nombreuses qui s’offrent aux deux pays dans l’Arctique ainsi que dans les secteurs des sciences et de la technologie, du développement des infrastructures et de l’énergie.

Le ministre Fast et le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Gerry Ritz, ont également fait état des préoccupations du Canada au sujet de l’interdiction par la Russie de la ractopamine contenue dans le porc — une interdiction qui n’est pas fondée sur des preuves scientifiques.

La CEI est une tribune importante qui permet au Canada et à la Russie de discuter de leurs relations au chapitre du commerce et de l’investissement. Elle a été créée en vertu de l’Accord de coopération économique entre le Canada et la Fédération de Russie, signé en mai 1993. La dernière session de la CEI a eu lieu à Ottawa en juin 2011.

La Stratégie commerciale mondiale du Canada désigne la Russie comme un marché prioritaire. Les deux pays partagent un certain nombre de similitudes : climat nordique, caractéristiques géographiques et ressources naturelles abondantes. Ce sont là autant de facteurs susceptibles de favoriser la mise en place de liens entre la technologie, l'équipement et les services canadiens et l'économie russe. Pour tirer parti de ce potentiel, le ministre Fast a dirigé en juin 2012 une mission commerciale en Russie à laquelle participaient une trentaine d’entreprises canadiennes des secteurs de l’espace et de l’aérospatiale, de la construction et des produits de construction, et de l’exploitation minière.

En 2012, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et la Russie a augmenté de 10 p. 100.

Pour de plus amples renseignements sur cette visite, prière de consulter la page Réunion intergouvernementale Canada-Russie.

Télécharger cette photo.

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information - Déclaration conjointe faite à l’issue de la neuvième session de la Commission économique intergouvernementale Canada-Russie

Conformément à une décision prise précédemment, la neuvième session de la Commission économique intergouvernementale Canada-Russie (CEI) a eu lieu le 17 juin 2013, à Moscou, parallèlement à la réunion du Conseil commercial Canada-Russie (CCCR).

La séance était coprésidée par le vice-premier ministre du gouvernement de la Fédération de Russie, M. Arkadi V. Dvorkovich, et par le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie Pacifique, l’honorable Ed Fast. Les délégations étaient composées de hauts fonctionnaires de ministères et organismes fédéraux et d’administrations régionales, ainsi que de représentants éminents des milieux d’affaires des deux pays.

Les coprésidents ont indiqué que des progrès considérables avaient été réalisés en ce qui a trait au développement des relations économiques et commerciales bilatérales depuis la session précédente de la CEI il y a deux ans, et ce, malgré les difficultés que traverse l’économie mondiale à l’heure actuelle.

Les deux parties ont souhaité la bienvenue à la réunion régulière du CCCR, coprésidée par M. Alisher B. Usmanov, directeur général de Gazprom Investholding, et M. Nathan Hunt, président de la Canada Eurasia Russia Business Association (CERBA). Ils ont fait part aux participants à la réunion de la CEI des activités du Conseil et des tables rondes thématiques tenues dans le cadre du CCCR.

Ils ont souligné que les résultats des tables rondes, consacrées à des thèmes comme la coopération dans les secteurs de la banque, de l’aérospatiale et de l’investissement, étaient une manifestation de l’approfondissement de la collaboration entre les partenaires canadiens et russes, et que cette collaboration s’étendait à un nombre grandissant de secteurs.

Les coprésidents de la CEI ont exprimé leur satisfaction à l’égard de l’intensification de la coopération bilatérale dans le secteur de l’investissement. Ils ont procédé à un échange d’information au sujet des activités menées par chacune des parties pour améliorer le climat de l’investissement, et ils ont convenu de se tenir au fait réciproquement de l’évolution des politiques et programmes respectifs visant la protection des investissements étrangers.

Les deux parties ont accueilli favorablement la mise en marche de projets conjoints, notamment dans des secteurs comme l’agriculture, l’énergie, l’ingénierie des transports, l’aéronautique et l’aérospatiale, la construction domiciliaire et l’exploitation minière. Elles ont en outre discuté des moyens de promouvoir davantage les investissements directs dans leurs pays.

Les deux parties ont dit espérer que le prochain séminaire bilatéral sur la coopération dans le secteur de l’investissement, qui doit se tenir sous l’égide du CCCR en octobre 2013 à Toronto (Canada), contribuera sensiblement au renforcement de la coopération dans ce domaine entre les organisations et les entreprises des deux pays.

Les coprésidents ont fait remarquer que le renforcement de la coopération canado-russe dans les domaines des relations commerciales et économiques et de l’investissement, de même que l’accroissement constant des contacts directs entre les représentants des milieux d’affaires et des milieux scientifiques, nécessitent des efforts plus poussés pour simplifier les procédures liées à l’obtention de visas pour les citoyens russes et canadiens.

Les coprésidents ont reçu les rapports d’activité des groupes de travail canado-russes qui s’étaient réunis dans le cadre de la CEI (groupes de travail sur l’agriculture, l’Arctique et le Nord, la construction et l’infrastructure, l’exploitation minière, l’espace et l’énergie).

Les coprésidents se sont félicités de la participation, à la neuvième session de la CEI, du ministre canadien de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Gerry Ritz, et ils ont mis en relief le rôle de plus en plus important que joue la coopération bilatérale entre le Canada et la Russie dans le secteur de l’agriculture.

Les deux parties ont reconnu l’importance de la mise sur pied du Centre de consultation Russie-Canada sur le bétail, à Orenbourg (Russie), et de son apport à la promotion du commerce et de la coopération dans les secteurs du bétail, de la génétique et de l’élevage dans le but d’encourager une utilisation efficace de la technologie. Elles ont en outre indiqué que la création d’un laboratoire de formation sur le transfert d’embryons et d’une ferme de démonstration dans l’oblast d’Orenbourg par des partenaires russes constituerait un pas de plus en faveur d’une collaboration plus poussée entre les deux pays.

Les deux parties ont souligné l’importance du deuxième Forum Russie-Canada sur l’agroentreprise, qui s’est déroulé à Orenbourg en octobre 2012, et elles ont convenu de tenir le troisième Forum au Canada, en 2013 ou 2014.

Les deux parties ont reconnu l’importance attachée à la collaboration au sein de l’industrie de la viande par la mise sur pied en Russie du Centre d’apprentissage sur la qualité de la viande, résultat d’une initiative conjointe de Canada Porc International et de l’Association nationale des viandes de la Russie.

Les deux parties ont convenu que, pour assurer une croissance stable de la coopération et des échanges bilatéraux dans le domaine de l’agroentreprise, il fallait un accès stable et prévisible des produits aux marchés des deux pays. Dans ce contexte, les deux parties ont souligné l’importance que revêt la coopération entre le Service fédéral de la surveillance vétérinaire et phytosanitaire de la Fédération de Russie et l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Les deux parties ont pris note des renseignements concernant les résultats des visite d’inspection effectuées dans des établissements canadiens par le Rosselkhoznadzor (pour le compte de l’Union douanière) et elles ont convenu que les questions qui restaient en suspens à la suite de ces inspections devraient être résolues d’une manière acceptable aux deux parties dans le cadre d’une collaboration étroite entre les autorités compétentes des deux pays.

Les deux parties ont attiré l’attention sur l’importante contribution du Groupe de travail de la CEI sur l’industrie minière à l’ouverture de contacts réguliers et au maintien des relations canado-russes dans ce secteur. Elles ont souligné le caractère stable et durable de la coopération assurée par le Groupe de travail et la possibilité d’accroître cette coopération en améliorant les lois relatives au sous-sol dans le but de mettre en place des conditions propices à l’investissement dans le secteur minier, et de mener en Russie, au Canada et dans des pays tiers des projets conjoints d’exploration et de sensibilisation dans le but d’instaurer un climat favorable à l’investissement dans les deux pays au profit des investisseurs étrangers.

Les deux parties ont convenu de faire la promotion des activités bilatérales du Groupe de travail sur l’industrie minière à l’occasion d’événements importants comme la conférence annuelle de la Prospectors and Developers Association of Canada et le congrès mondial de l’industrie minière (World Mining Congress) qui doit se tenir au Canada.

Les deux parties ont confirmé qu’il existe de nombreuses possibilités de coopération entre les deux pays dans le secteur de l’énergie, tant au niveau multilatéral que bilatéral, et qu’elles vont continuer d’étudier ces possibilités lors de la prochaine réunion régulière du Groupe de travail de la CEI sur l’énergie, qui doit avoir lieu le 25 juin 2013, en marge de la Foire internationale de Moscou sur le pétrole et le gaz.

Au cours de cette rencontre, les deux parties aborderont des questions comme l’efficacité énergétique dans le secteur du pétrole et du gaz, l’exploitation de ressources en pétrole et en gaz non classiques, et la production pétrolière et gazière extracôtière dans des conditions difficiles. Afin de s’assurer que la promotion des intérêts communs profite aux deux parties, le Canada et la Russie poursuivront leur dialogue sur l’énergie sur une base bilatérale dans la mesure du possible, y compris au sein d’organismes internationaux du secteur de l’énergie dont ils sont tous deux membres.

Les coprésidents ont fait de la coopération dans le secteur de la construction une priorité. Par ailleurs, ils ont convenu d’élargir le mandat du Groupe de travail de la CEI sur la construction et de transformer ce dernier en un Groupe de travail de la CEI sur l’infrastructure (projets d’infrastructure), qui portera son attention sur la mise au point de mécanismes permettant de concrétiser et d’appuyer des projets conjoints canado-russes. Les coprésidents se sont félicités de la tenue de la première réunion du nouveau groupe de travail à Moscou le 17 juin 2013.

Conscientes de l’importance et de l’avenir prometteur de la coopération dans le secteur de l’espace, les deux parties ont exprimé leur satisfaction à l’égard des progrès réalisés dans la rédaction d’un accord intergouvernemental canado-russe sur l’exploration et l’utilisation de l’espace à des fins pacifiques.

Les deux parties ont noté avec satisfaction la tenue de la réunion régulière du Groupe de travail de la CEI sur la coopération dans l’espace, au cours de laquelle ont été abordées des questions relatives à la coopération bilatérale dans le domaine de l’exploration et de l’utilisation de l’espace à des fins pacifiques entre l’Agence spatiale fédérale russe et l’Agence spatiale canadienne, de même qu’entre les industries et les organismes de recherche russes et canadiens du secteur de l’espace.

Les coprésidents ont souligné l’importance de soutenir le développement économique de l’Arctique et des régions nordiques, notamment en appuyant les pratiques économiques traditionnelles des peuples autochtones et des autres populations nordiques. Ils ont convenu de poursuivre les discussions exploratoires au niveau opérationnel afin de cerner des possibilités de coopération concrète dans les domaines des sciences de l’Arctique, des technologies relatives aux travaux dans les régions froides et des projets, technologies et services de transport dans le Nord. Ils ont en outre indiqué que les sciences de l’Arctique jouent un rôle de premier plan dans le soutien du développement économique durable et de la protection des écosystèmes fragiles de l’Arctique.

Les coprésidents ont souligné la contribution particulièrement importante de la coopération en recherche, en technologie et en innovation à la prospérité et à la compétitivité à long terme de l’économie de chacun des deux pays. Ils ont exprimé l’espoir que la collaboration se poursuivra dans les domaines d’intérêt commun, rappelant la Déclaration conjointe sur la coopération dans les domaines des sciences, de la technologie et de l’innovation, signée en 2011 lors de la huitième session de la CEI. Ils ont cité en exemple de cette collaboration la mission très fructueuse menée en Russie par le Canada dans les secteurs de la technologie de la médecine nucléaire et de la conception de réacteurs (juin 2013).

Le Canada se réjouit à la perspective d’accroître les occasions de collaboration dans les domaines de la recherche, du développement et du déploiement des technologies à base d’uranium faiblement enrichi pour la production d’isotopes médicaux.

Les deux parties se sont félicitées du resserrement des liens entre les universités et les centres de recherche des deux pays, y compris ceux qui sont associés au développement de pratiques commerciales novatrices dans les grands centres de recherche du Canada et de la Russie.

Les coprésidents ont fait état de la possibilité d’accroître la coopération canado-russe dans le domaine de l’innovation et de l’entrepreneuriat. À cet égard, les deux parties ont recommandé que les entreprises et les organisations canadiennes et russes continuent d’étudier les possibilités de coopération avec les grappes technologiques du Centre d’innovation de Skolkovo.

Les deux parties ont exprimé leur satisfaction face aux activités visant à renforcer la coopération entre les institutions financières canadiennes et russes, y compris les résultats de la table ronde sur « La banque et la finance » qui a eu lieu à Moscou le 17 juin 2013, à l’initiative du CCCR.

Les coprésidents ont souligné la coopération sans cesse croissante entre les régions de la Fédération de Russie et les provinces et territoires du Canada, notamment dans les secteurs de l’agroentreprise, de l’aérospatiale, de l’énergie, de l’exploitation minière, des technologies de l’information, des transports et de la construction domiciliaire.

La délégation canadienne a accueilli favorablement l’intention de la Russie de devenir un membre à part entière de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), souligné les progrès réalisés jusqu’à présent et encouragé la Russie à poursuivre ses efforts en vue de satisfaire aux conditions énoncées dans la feuille de route relative à son adhésion à l’OCDE.

En passant en revue les résultats de la rencontre, les coprésidents se sont dits prêts à se laisser guider par l’objectif d’une collaboration à long terme dans des domaines d’interaction stratégique comme l’Arctique, l’espace, l’agriculture et l’habitation, et dans des projets importants dans les secteurs de l’exploitation minière, de l’énergie et de l’efficacité énergétique, des transports, de la fabrication de machines, de la construction d’aéronefs, de la médecine, des télécommunications, de l’investissement et de la banque et des finances. Les deux parties ont souligné l’importance de concrétiser ces activités dans une série de nouveaux documents bilatéraux destinés à stimuler les travaux dans ces domaines.

Les coprésidents ont convenu de tenir la dixième session de la CEI (« session du jubilée ») au Canada en 2015, et d’assurer le maintien de contacts réguliers et la tenue de réunions périodiques des coprésidents de la Commission, des groupes de travail et des secrétariats nationaux.

Signée à Moscou, le 17 juin 2013