Le ministre Baird publie deux rapports résumant les consultations sur la vision commune de la sécurité du périmètre et de la compétitivité économique

Le ministre Baird : Bonjour. J’ai le plaisir d’être accompagné par un nombre d’invités qui ont pris part dans les consultations : des représentants de l’Association canadienne des constructeurs de véhicules, de l’Association de l’industrie touristique du Canada et de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante; ainsi que des représentants du Conseil canadien des chefs d’entreprise. Tous ces représentants ont eu un rôle très important dans les consultations que l’on lance aujourd’hui.

Bonne après-midi. Au mois de février, vous vous rappelé que le premier ministre Stephen Harper et le président américain Barack Obama ont lancé une déclaration conjointe à Washington. Les officiels canadiens et américains ont été demandés de développer deux plans d’action sur la frontière partagée et l’autre sur l’importance de la coopération réglementaire. Le but est d’acheminer rapidement le commerce légitime et le voyage entre nos deux pays en améliorant la sécurité. De bon progrès ont été notés pour les deux plans d’action et une annonce sera faite lorsque les détails finaux seront complétés.

Une des promesses des deux dirigeants aux temps de la déclaration était de faire des consultations avec le public en vue de la frontière ainsi que la coopération réglementaire. Ce fut précisément ce que l’on a fait ce printemps dernier et cet été. Nous avons écouté, et nous avons écouté attentivement, aux Canadiens et je suis content de lancer les rapports sur les deux processus de consultations ici aujourd’hui.

Je voudrais noter que nous avons consulté – consulté une grande diversité de Canadiens. Nous avons entendu l’opinion des Canadiens de côte à côte à côte. Nous avons aussi entendu l’opinion des gouvernements provinciaux et territoriaux, des groupes d’entreprises, grandes et petites, du travail organisé, des communautés aux frontières, les Canadiens Autochtones, des groupes de réflexion, et des groupe de société civiles. En effet, nous avons reçu des idées et des opinions de plus de 1000 Canadiens et près de 200 soumissions écrites. Ce sont des sujets importants pour le Canada les Canadiens. Et les rapports que nous avons reçus en témoignent à coup sûr.

Ces questions représentent une grande importance pour le Canada et les Canadiens et les réponses que nous avons reçus en témoignent à coup sûr. C'est idées et concernations ont été à l'avant plan de notre résonemant en poursuivant les dialogues avec nos homologues américains. Pendant l’élection de ce printemps. Nous avons entendu les opinions de plusieurs Canadiens dans leurs résidences à travers le pays. Clair et fort, nous avons compris que les emplois et la croissance économique sont les plus importantes priorités pour les Canadiens. Permettez-moi d’être clair, nous avons entendu le message des Canadiens. L’économie est la priorité absolue.

Les Canadiens ont donnés au gouvernement un mandat de se concentrer sur l’économie et de stabiliser la reprise économique du Canada. Le commerce est le moteur de notre économie. Le commerce international est le moteur de notre économie. Plus de 70% de nos exports vont à un marché : les États-Unis, et ils en résultent en un emploi sur sept dans notre pays. Aux États-Unis, environ huit millions d’emplois sont supportés grâce au commerce avec le Canada. En facilitant le commerce et le voyage, nous allons aider la croissance de notre économie et créer de nouveaux emplois et la prospérité. La coopération pour améliorer la sécurité, rationaliser les régulations et mieux gérer notre frontière partagée n’est rien que le bon sens. C’est clair qu’il s’agit de sujets ayant un effet sur notre intérêt national.