Opérations de l’OTAN

L’OTAN est un contributeur actif de premier ordre à la paix et à la sécurité à l’échelle internationale. Grâce à ses opérations de gestion de crise, l’Alliance témoigne de sa volonté d’agir en tant que moteur de changement positif et de sa capacité à relever les défis de sécurité du XXIe siècle. 

Depuis sa première opération importante de soutien à la paix dans les Balkans, au début des années 1990, la fréquence et la diversité des opérations de l’OTAN ont augmenté. L'OTAN participe à des missions qui englobent tout le spectre des opérations de gestion de crise, allant des missions de combat et de maintien de la paix à l'instruction militaire et au soutien logistique, en passant par la surveillance et les secours humanitaires. 

Aujourd’hui, 138 000 militaires participent aux missions de l’OTAN partout dans le monde, dirigeant avec succès des opérations terrestres, aériennes et navales dans tous les types d’environnement. Ces forces sont actuellement présentes en Afghanistan, au Kosovo, en Méditerranée et au large de la Corne de l’Afrique. 

Afghanistan 

La reconstruction d’un pays dévasté par 30 ans de conflit est une entreprise à long terme qui exige la participation de nombreux pays et partenaires. La contribution importante du Canada en Afghanistan s'inscrit dans une grande collaboration internationale qui fait intervenir plus de 60 pays et partenaires d'exécution. 

Le but de l'engagement du Canada en Afghanistan d’ici à 2014 est d'aider les Afghans à reconstruire leur pays afin qu'il soit mieux gouverné, plus stable et plus sûr et, surtout, qu'il ne soit plus jamais un refuge pour les terroristes. Pour en savoir plus sur l’engagement du Canada en Afghanistan : www.afghanistan.gc.ca

Les Balkans 

Le Canada participe à des opérations de soutien à la paix dans les Balkans depuis le début des années 1990. Il a d’abord participé à la Force de protection dirigée par l’ONU, puis à la Force de mise en œuvre (IFOR) et à la Force de stabilisation (SFOR), sous commandement de l’OTAN, en Bosnie-Herzégovine. 

De 1992 à 2004, quelque 40 000 membres des Forces canadiennes ont été déployés en Bosnie. En 1999, le Canada est intervenu dans la crise au Kosovo, d’abord en participant à la campagne aérienne menée par l’OTAN, puis en déployant 1 400 soldats dans le cadre de la force multinationale dirigée par l’OTAN au Kosovo (KFOR). Le Canada s’est engagé à assurer la sécurité des Balkans; d’ailleurs, le quartier général de la KFOR à Pristina compte actuellement 10 membres des Forces canadiennes. 

Le Canada appuie la stabilisation et la normalisation, y compris l'édification de sociétés multiethniques tolérantes et démocratiques dans la région des Balkans. La contribution du Canada est motivée par les intérêts canadiens à l'égard de la sécurité régionale et de la primauté du droit, ainsi que par son engagement à l'égard des opérations multilatérales de maintien de la paix et de l'efficacité des interventions de l'ONU, de l'OTAN et d'autres organisations œuvrant dans la région des Balkans. Veuillez vous rendre au site web de l'OTAN pour en savoir plus sur son rôle dans cette région.  

Libye – Opération Unified Protector 

À la suite des attaques perpétrées par le régime du colonel Kadhafi contre des civils en février 2011, l’ONU a lancé un appel à la communauté internationale pour protéger la population de la Libye, en vertu des résolutions 1970 et 1973 du Conseil de sécurité des Nations Unies. 

Agissant conformément au mandat de l’ONU et forte d’un large soutien régional incluant les partenaires arabes, l’opération Unified Protector de l’OTAN, dirigée par le lieutenant‑général Charles Bouchard du Canada, a protégé les civils et les régions habitées par les civils contre les attaques ou les menaces d’attaque, imposé un embargo sur les armes et défini la zone d’exclusion aérienne. L’opération Unified Protector, qui a été un succès, a pris fin le 31 octobre 2011. 

Le Canada est fier de sa participation aux efforts de l'OTAN dans le cadre de cette opération ainsi que de la contribution du lieutenant-général Charles Bouchard et de tous les membres des Forces canadiennes et du personnel diplomatique qui y ont participé. 

Le Canada continuera d'appuyer les efforts de la Libye en vue de bâtir une société plus stable, fondée sur le respect des droits de la personne et de la primauté du droit. À cette fin, le Canada s’est engagé à verser une somme pouvant aller jusqu’à 11,5 millions de dollars pour aider la Libye à éliminer tous les débris de dispositifs explosifs de guerre, y compris les mines terrestres, et à récupérer et à mettre en lieu sûr les armes conventionnelles et les armes de destruction massive provenant du régime de Kadhafi. Veuillez vous rendre au site web de l'OTAN pour en savoir plus sur son rôle dans cette Libye.  

Opération Allied Provider 

L’Alliance est particulièrement préoccupée par l’augmentation des actes de piraterie depuis 2006. L’OTAN considère la piraterie comme une menace à la paix et à la sécurité internationales de même qu’aux activités commerciales légitimes. Les navires canadiens NCSM Winnipeg et NCSM Fredericton ont participé aux interventions de l’OTAN dans la lutte contre la piraterie. 

D’octobre à décembre 2008, dans le cadre de l’opération Allied Provider, l’OTAN a escorté des navires de ravitaillement du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l’Union africaine en route vers la Somalie. Il s’agissait de la première opération de l’OTAN en matière de lutte contre la piraterie, ce qui a permis la livraison à bon port de plus de 30 000 tonnes de denrées et d’articles d’aide humanitaire en Somalie. 

De mars à août 2009, l’OTAN a mené des activités maritimes de lutte contre la piraterie au large de la Somalie, dans le contexte de l’opération Allied Protector. Cette opération a été suivie de l’opération Ocean Shield, prolongée jusqu’à la fin de 2014. Veuillez vous rendre au site web de l'OTAN pour en savoir plus sur ses opérations de lutte contre la piraterie.

Opération Active Endeavour 

L’OTAN lutte contre le terrorisme en Méditerranée dans le cadre de l’opération Active Endeavour. Celle-ci consiste à surveiller la navigation maritime et à escorter les navires civils du canal de Suez jusqu’au détroit de Gibraltar. Cette opération découle de l'intervention immédiate de l'OTAN après les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux États-Unis. 

Le NCSM Ville de Québec a terminé sa mission dans le cadre de cette opération en décembre 2008. Lorsque l’opération Unified Protector a pris fin, le NCSM Vancouver s’est joint à l’opération Active Endeavour pour la période allant de novembre 2011 à janvier 2012, date où le NCSM Charlottetown a pris la relève. Ce dernier navire a participé à l’opération entre janvier et avril 2012. Veuillez vous rendre au site web de l'OTAN pour en savoir plus sur ses opérations de lutte contre la piraterie.