Communiqué conjoint d’États membres de l'OÉA sur les événements récents dans la République bolivarienne du Venezuela

Argentine, ‎ Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, États-Unis d'Amérique, Guatemala, Honduras, Mexique, Paraguay, Pérou, Uruguay.

Réaffirmant leur engagement ferme envers les principes et valeurs démocratiques et de défense des droits de la personne‎, les Gouvernements souscrivant au présent communiqué expriment leur préoccupation profonde suite à la décision prise par le Conseil électoral national de la République bolivarienne du Venezuela ‎de reporter le processus de collecte de signatures des 20% de la liste électorale requis afin d'initier le référendum révocatoire.

L’arrêt ‎ du processus, qui devait avoir lieu entre les 26 et 28 octobre, et la décision du Pouvoir judiciaire du Venezuela d’interdire la sortie du territoire vénézuélien des principaux dirigeants de l'opposition du pays affectent la possibilité d'établir un processus de dialogue entre le Gouvernement et l'opposition qui permettrait une solution pacifique à la situation critique qui affecte cette nation fraternelle. 

Les gouvernements qui souscrivent au présent communiqué réitèrent leur appel à tous les acteurs du pays d'établir le plus rapidement possible et dans  un climat de paix,  directement ou avec l’appui de facilitateurs, un dialogue national qui permettent de trouver des solutions durables en faveur de la démocratie et de la stabilité sociale, tout en garantissant pleinement  le respect des droits de la personne, le partage des pouvoirs et le renforcement institutionnel.

21 Octobre 2016