M. Allan Gotlieb

Allan E. Gotlieb a prononcé la première Conférence commémorative O.D. Skelton sur la politique étrangère du Canada, qui a eu lieu à Toronto le 10 décembre 1991. Ancien sous-ministre, ambassadeur du Canada aux États-Unis de 1981 à 1989, Allan Gotlieb a par la suite été président du Conseil des Arts du Canada et membre du comité de direction de plusieurs grandes organisations canadiennes, en plus d'exercer le droit à titre privé. Il dit dans son allocution que les relations entre le Canada et son grand voisin du sud exercent l'influence la plus déterminante sur la politique étrangère du Canada.

L'ancien ambassadeur estime que les États-Unis sont l'élément central de cette politique étrangère et que cette situation influence les relations du Canada avec le reste du monde et nous oblige à faire preuve de prudence dans la gestion de nos rapports avec notre voisin. Pour illustrer son propos, il évoque certains thèmes de la politique étrangère canadienne, notamment la préférence pour le multilatéralisme et la méfiance envers les institutions bilatérales. Le libre-échange nord-américain englobant désormais un nombre croissant de domaines, le Canada doit maintenir des liens solides avec les autres pays du monde afin de survivre et de prospérer.

Selon Allan Gotlieb, la prospérité future du Canada et l'influence qu'il peut exercer dépendent du soutien qu'il accordera au multilatéralisme et de son recours aux institutions internationales pour contrebalancer la prédominance des États-Unis, tout en maintenant et en améliorant les relations bilatérales avec son voisin.

Biographie de Allan E. Gotlieb

Allan E. Gotlieb est né à Winnipeg (Manitoba) en 1928. Il a fait ses études à l'université de la Californie puis au Harvard Law School et à Oxford en tant que boursier Rhodes.

M. Gotlieb a commencé sa carrière dans la fonction publique au ministère des Affaires extérieures en 1957. Il a occupé des postes à Ottawa, à Genève et à Washington. Il a été nommé membre du Comité de désarmement des 18 pays, en 1962, et à son retour à Ottawa, en 1964, il est devenu chef des services juridiques au ministère des Affaires extérieures. En 1967, M. Gotlieb a été nommé sous-secrétaire d'État adjoint aux Affaires extérieures et conseiller juridique. En 1967 et en 1968, il a été délégué canadien suppléant auprès de l'Assemblée générale des Nations Unies. En décembre 1968, il a été nommé sousministre du ministère des Communications, nouvellement créé. De 1973 à 1977, il a été sous-ministre de la Maind'oeuvre et de l'Immigration, de 1977 à 1981, soussecrétaire d'État aux Affaires extérieures et, de 1981 à 1989, ambassadeur du Canada aux États-Unis.

M. Gotlieb est l'auteur de cinq ouvrages. En outre, il a publié un grand nombre d'articles sur la science politique et le droit international. Il est président du Conseil des arts du Canada et membre du conseil d'administration de plusieurs grandes organisations canadiennes. M. Gotlieb est récipiendaire du Prix pour services insignes accordé à la Fonction publique par le Gouvernement du Canada et Compagnon de l'ordre du Canada.