Sylvia Ostry

Sylvia Ostry est chargée de recherches distinguée au Centre d’études internationales de l’Université de Toronto. Elle est titulaire d’un doctorat en économique des universités McGill et de Cambridge. Après avoir occupé des postes d’enseignement et de recherche dans diverses universités canadiennes et à l’Institut de statistique de l’Université d’Oxford, elle entre en 1964 à la fonction publique fédérale, où elle sera tour à tour statisticienne en chef, sous-ministre de la Consommation et des Affaires commerciales, présidente du Conseil économique du Canada, sous-ministre du Commerce international, ambassadrice pour les négociations commerciales multilatérales et représentante personnelle du premier ministre au Sommet économique. De 1979 à 1983, elle dirige le Département des affaires économiques et statistiques de l’Organisation de coopération et de développement économiques à Paris. En 1989, elle est titulaire de la chaire Volvo au Council on Foreign Relations, à New York. De 1990 à 1997, elle préside le Centre d’études internationales de l’Université de Toronto.

De nombreux grades honorifiques d’universités canadiennes et étrangères ont couronné son oeuvre. En 1987, Mme> Ostry a remporté le Prix pour services insignes du gouvernement du Canada. En décembre 1990, elle a été reçue Compagnon de l’Ordre du Canada. En juin 1991, elle a été reçue Membre de la Société royale du Canada. Elle est membre du conseil d’administration de la Corporation financière Power et de la Corporation Power, conseillère experte de la Commission des sociétés transnationales des Nations Unies et membre de la Commission de conseillers distingués du Center for the Study of Central Banks. Mme Ostry est membre du Group of Thirty à Washington et membre fondatrice du Pacific Council on International Policy. En 1992, Mme Sadako Ogata, alors Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a créé la série de conférences annuelles de la Fondation Sylvia Ostry.

Mme Ostry est fréquemment invitée à prendre la parole devant divers auditoires canadiens et étrangers. Elle a écrit de nombreux livres et articles sur divers aspects de l’économie internationale, notamment sur le développement du système commercial multilatéral et l’impact de la mondialisation.