L'OCDE

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) regroupe 34 démocraties de l'Europe, de l'Amérique du Nord et de l'Amérique latine ainsi que du Pacifique. Elle a pour principal objectif de fournir un forum pour discuter et établir des approches constructives, compatibles et solidaires à l'égard des questions économiques et sociales afin d'assurer une croissance économique durable, de créer des emplois et d'améliorer le niveau de vie pour la population de ses pays membres et celle de la communauté internationale dans son ensemble.

L'organisation s'occupe d'un large éventail de questions stratégiques internationales et nationales. Elle analyse de grands thèmes comme la cohésion sociale, la gouvernance, le développement durable, la fiscalité internationale, la sécurité des transports, la biotechnologie et la mesure de l'aide au développement.

L'OCDE est née de l'organisme établi par les Etats-Unis et le Canada en coopération avec des pays européens pour coordonner le Plan Marshall. En 1961, 19 pays, dont le Canada, ont signé la Convention par laquelle ils ont créé cette organisation en vue d'aider les gouvernements à réaliser une croissance et un développement économique continus. Au cours des quarante dernières années, le nombre de membres et la portée des travaux de cette organisation se sont beaucoup accrus.

Presque toutes les régions du monde sont maintenant représentées par les 34 pays membres de l'Organisation, mais les efforts de celle-ci ne profitent pas seulement à ses membres. En reconnaissant l'interdépendance de l'économie mondiale, l'OCDE touche plus de 100 pays émergents et en développement pour leur communiquer son expérience et son expertise.

Lors de la Réunion ministérielle de 2007, les membres de l'OCDE ont pris la décision audacieuse d'entreprendre un processus d'élargissement et d'accroître les relations avec les grandes économies émergentes. Le Chili, la Slovénie, Israël et l'Estonie se sont joints à l'Organisation en 2010. La Russie est soumise à des examens détaillés dans le cadre de son processus d'adhésion. L'OCDE étend également la portée de ses activités en développant des partenariats avec la Chine, l'Inde, le Brésil, l'Indonésie et l'Afrique du Sud.

Ces dix dernières années, l'OCDE a aussi collaboré de plus en plus avec la société civile. Des entreprises, des organisations non gouvernementales, des syndicats, des universitaires et des médias collaborent étroitement avec elle et bénéficient de son expertise.

L'OCDE constitue la source la plus importante et la plus fiable au monde de données comparables sur les plans statistique, économique et social. Elle fournit des analyses comparatives et objectives des politiques et des performances de ses membres, élabore des pratiques exemplaires et effectue des examens par les pairs sur un vaste éventail de questions économiques, sociales et environnementales. Elle établit des lignes directrices et des accords afin de mieux harmoniser les politiques de ses membres et entreprend également des activités d'analyse et de sensibilisation dans certains pays non membres. Pour ce faire, l'Organisation se consacre à :

  1. la recherche sur les politiques gouvernementales (comparaison internationale), soit en ouvrant de nouveaux horizons pour la recherche (dans des secteurs comme la santé, l'éducation, l'agriculture et le commerce, les échanges et les services dans les pays en développement, la sécurité et le développement) soit en favorisant le développement du savoir (perspectives économiques, vieillissement, migration, efficacité de l'aide, création d'emplois, ajustement structurel);
  2. l'élaboration de lignes directrices proposant des pratiques internationales communes dans des domaines comme la fiscalité, la gouvernance des entreprises, la science, les tarifs et les échanges commerciaux.
  3. la conduite d'examens par les pairs, qui représentent l'un des principaux points forts de l'OCDE, en offrant à ses 34 membres un cadre dans lequel examiner et comparer leurs expériences et discuter des « pratiques exemplaires » dans une foule de secteurs, allant de la politique économique à la protection de l'environnement, en passant par les stratégies de création d'emplois.

L'organe de prise de décisions de l'Organisation est le Conseil, qui est formé d'un ambassadeur de chaque pays membre ainsi qu'un de la Commission européenne. Le Conseil prend des décisions quant à l'administration de l'OCDE et ses travaux. Au niveau substantif, les pays membres se rencontrent et échangent de l'information dans le cadre de comités, où les représentants nationaux formulent des idées et examinent les progrès accomplis dans certains domaines de politiques publiques. Il existe dans l'ensemble environ 200 comités, groupes de travail et groupes de spécialistes qui réunissent quelque 40 000 représentants tous les ans afin d'étudier et contribuer aux travaux accomplis par le Secrétariat de l'OCDE.

Alors que l'économie mondiale continue de prendre de l'expansion et devient de plus en plus complexe, l'OCDE fournit des moyens d'examiner l'interdépendance des divers domaines stratégiques, en allant au-delà d'une approche uniquement sectorielle. Les travaux de l'organisation sur des questions horizontales, comme les compétences, la parité des genres, le développement et la croissance verte.

Pour plus d'information sur les activités de l'OCDE en 2012, consultez le rapport du Secrétaire général !