La mise en vigueur du programme de l'autorisation de voyage électronique (AVE)

Note circulaire No NMD-0001 du 30 avril 2015

La dernière mise à jour : le 1er février 2016

Le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement présente ses compliments à Leurs Excellences les chefs de mission diplomatique et chargés d’affaires a.i. accrédités auprès du Canada, ainsi qu’aux chefs des organisations internationales et des autres bureaux de représentation spéciaux auprès du Canada, et a l’honneur de fournir une mise à jour sur l'adoption du programme d'Autorisation de voyage électronique (AVE), ainsi que des liens connexes.

L'AVE du Canada, une nouvelle exigence en matière de documents électroniques pour les voyageurs dispensés du visaNote de bas de page * souhaitant entrer au Canada par voie aérienne, à moins d'en être expressément dispensés, sera obligatoire à partir du 15 mars 2016. Les voyageurs peuvent présenter leur demande en ligne (formulaire de demande d'AVE).

Dans les cas où les missions diplomatiques, les organisations internationales et les bureaux de représentation spéciaux aient des questions au sujet de l'AVE, ils devraient contacter Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada à CIC-eTA-AVE@cic.gc.ca. De l'information supplémentaire sur l'AVE est disponible sur le site Web de la Gazette du Canada.  

Le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement saisit cette occasion pour renouveler à Leurs Excellences les chefs de mission diplomatique et chargés d’affaires a.i. accrédités auprès du Canada, ainsi qu’aux chefs des organisations internationales et autres bureaux également accrédités auprès du Canada, les assurances de sa plus haute considération.

OTTAWA, le 30 avril 2015

Notes de bas de page

Notes de bas de page *

Note : Les représentants de pays exigeant un visa qui viennent au Canada pour y assumer leurs fonctions diplomatiques ou officielles, ainsi que leurs accompagnants, doivent obtenir le visa de résident temporaire (VRT) approprié. Les ressortissants de pays dispensés du visa devraient eux aussi obtenir un VRT. Cela facilitera, plus que l'AVA, leur entrée aux points d’entrée canadiens et assurera le bon déroulement de la procédure à l’arrivée, diminuant ainsi les risques d’incidents fâcheux.

Retour à la référence de la note de bas de page *