Foire aux questions

Où puis-je obtenir plus de renseignements sur le Bureau de la liberté de religion?

  • Consultez le Service des renseignements pour obtenir un formulaire en ligne, un numéro de téléphone et l’adresse postale du ministère.

Quel est le mandat du Bureau de la liberté de religion?

  • Le Bureau de la liberté de religion a pour mandat de promouvoir la liberté religieuse, qui constitue une importante priorité de la politique étrangère canadienne ainsi qu’un outil essentiel par lequel le Canada fera valoir ses politiques et programmes de soutien, de promotion et de protection de la liberté de religion ou de croyance dans le monde entier.
  • Ses activités se concentreront sur des pays ou des situations où sont observées de graves atteintes à la liberté de religion, qu’elles prennent la forme de violence, d’incitation à la haine ou de discrimination systémique.

Pourquoi le gouvernement a-t-il mis sur pied un bureau sur la liberté de religion?

  • Le Bureau, annoncé par le premier ministre Harper le 19 février 2013, est voué à la promotion de la liberté de religion ou de croyance, une importante priorité de la politique étrangère canadienne.
  • Le Bureau est au cœur des efforts déployés par le gouvernement du Canada pour promouvoir les droits de la personne, y compris la liberté de religion, dans le monde entier. Il défendra les intérêts des minorités religieuses menacées, s’élèvera contre la haine religieuse et fera la promotion des valeurs canadiennes que sont le pluralisme et la tolérance.

Quel est le fonctionnement du Bureau?

  • Le Bureau de la liberté de religion est dirigé par un ambassadeur nommé par le gouvernement du Canada et appuyé par quatre employés d’Affaires étrangères et Commerce international Canada.

Quel est le coût de cette initiative pour le gouvernement du Canada?

  • Le Bureau aura un budget annuel de 5 millions de dollars pour appuyer ses programmes et activités.

Que fera plus particulièrement le Bureau pour promouvoir les libertés religieuses?

  • Les activités du Bureau seront axées sur la défense des droits, l’analyse, l’élaboration de politiques et les programmes visant à : a) protéger et défendre les intérêts des minorités religieuses menacées, b) s’élever contre la haine religieuse et c) promouvoir à l’étranger les valeurs canadiennes de pluralisme et de diversité.

Y a-t-il eu des consultations sur la création de ce nouveau bureau?

  • Des consultations ont été menées à grande échelle.
  • À chaque fois qu’il en avait l’occasion, notre gouvernement a dit que le Canada serait un allié de la liberté partout dans le monde et qu’il s’exprimerait ouvertement à ce sujet.
  • Le Canada continuera à chercher des partenaires aux vues similaires afin de favoriser et de protéger la liberté de religion.

Est-ce que d’autres pays ont un bureau consacré à la liberté de religion?

  • Les États-Unis, par l’intermédiaire de leur département d’État, sont le seul pays à s’être doté d’un bureau voué à la liberté de religion. Cependant, de nombreux autres partenaires potentiels jouent un rôle croissant dans la promotion des libertés religieuses.

Quel est le rôle de l’ambassadeur?

  • L’ambassadeur du Bureau de la liberté de religion du Canada établira un dialogue avec des interlocuteurs partout dans le monde, tant sur le plan bilatéral que multilatéral, afin de promouvoir la liberté de religion ou de croyance, une importante priorité de la politique étrangère canadienne.
  • L’ambassadeur fera avancer les politiques et les programmes qui appuient, favorisent et protègent le droit des minorités religieuses à pratiquer leurs religions en toute sécurité.

Comment l’ambassadeur a-t-il été sélectionné?

  • L’ambassadeur a été nommé par le gouvernement du Canada au terme d’un processus ayant déterminé qu’il possédait l’expérience la plus pertinente pour diriger le Bureau de la liberté de religion.

Qu’est-ce que le Fonds pour la liberté de religion?

  • Le Bureau de la liberté de religion administrera le Fonds pour la liberté de religion, qui aura pour objectif :

    • de mobiliser la communauté internationale pour lutter contre les atteintes à la liberté de religion, en contribuant à accroître la sensibilisation aux menaces pour la liberté de religion et en plaidant en faveur du pluralisme;
    • de renforcer l’action du gouvernement du Canada en réponse à des violations précises de la liberté de religion;
    • de promouvoir l’éducation sur les enjeux liés à la liberté de religion.

Puis-je contribuer au Fonds pour la liberté de religion?

  • Le Fonds pour la liberté de religion n’accepte ni ne sollicite d’argent du public. Il est financé à même les fonds existants du gouvernement du Canada. Son budget annuel est de 4,25 millions de dollars.

Puis-je travailler au Bureau de la liberté de religion?

Le Bureau fera-t-il preuve d’objectivité et traitera-t-il toutes les religions sur un pied d’égalité?

  • Le mandat du Bureau s’inscrira dans nos efforts pour défendre les droits de la personne, encourager la protection des minorités religieuses dans le monde et promouvoir les valeurs canadiennes que sont le pluralisme et la tolérance.
  • Le Canada continuera de dénoncer la discrimination envers les personnes qui souhaitent simplement pratiquer leur religion en toute sécurité.
  • Le Bureau permettra au gouvernement de poursuivre de vastes consultations auprès de chefs de file mondiaux ainsi que d’un large éventail de groupes confessionnels au Canada et à l’étranger afin de protéger davantage les minorités religieuses.