Fonds pour la liberté de religion

Tous les fonds du présent exercice ont déjà été engagés. Nous ne pouvons donc pas accepter de nouvelles demandes pour le moment.

Le Fonds pour la liberté de religion finance des projets à l’extérieur du Canada afin d’aider les communautés religieuses faisant face à l’intolérance ou des persécutions dans leurs pays.

Plus précisément, le Fonds peut être utilisé pour financer des projets qui permettront d’atteindre les objectifs suivants :

  • Accroître la sensibilisation sur les questions liées à la liberté de religion ou de croyance, notamment le dialogue interreligieux, l’éducation, la tolérance et le pluralisme;
  • Mener des recherches sur la liberté de religion ou de croyance, qui fourniront des analyses et des renseignements pertinents aux gouvernements et aux décideurs partout dans le monde;
  • Appuyer le dialogue entre divers groupes religieux pour obtenir des résultats clairement définis dans les pays où les questions religieuses sont les principaux facteurs de tension entre les communautés;
  • Fournir un appui juridique et législatif ou d’autres formes d’appui sur des enjeux portant sur la liberté de religion ou de croyance afin de renforcer les capacités locales et de contribuer à la défense des communautés ciblées en raison de leur foi.

Remarque : Le Fonds finance uniquement des projets menés à l’étranger. Les activités menées au Canada ne sont pas admissibles.

Activités soutenues

Activités de sensibilisation qui fournissent l’éducation sur la liberté de religion ou de croyance

Le Fonds soutient les organisations qui travaillent directement ou indirectement sur la liberté de religion ou de croyance ou qui font la promotion du pluralisme pacifique et de la tolérance entre différents groupes religieux.

Voici des exemples d’activités et de projets soutenus par le Fonds pour la liberté de religion :

  • Création et distribution de livres pour enfants qui font la promotion du pluralisme auprès des enfants d’âge scolaire au Bangladesh. Les intervenants du milieu de l’éducation, les organisations de la société civile et le gouvernement ont participé au projet afin de renforcer les capacités pour qu’il soit possible de créer ces livres et de les utiliser pour mieux faire comprendre aux enfants les concepts associés au pluralisme (290 000 $ accordés à la Fondation Aga Khan Canada).
  • Activités de sensibilisation à l’Holocauste et séminaires de renforcement des capacités visant à intégrer la mémoire de l’Holocauste et la prévention du génocide aux programmes d’enseignement. Le financement accordé a aussi permis d’appuyer la conservation des bâtiments, des terrains et des collections d’archives de l’ancien camp de concentration de la Deuxième Guerre mondiale, Auschwitz-Birkenau (400 000 $ accordés à la Fondation Auschwitz‐Birkenau et 100 000 $ à l’UNESCO).
  • Mobilisation des jeunes, des chefs religieux, des autorités compétentes et des membres de la communauté en Irak, au Liban et en Syrie pour accroître le dialogue interreligieux et promouvoir la liberté de religion et la tolérance, améliorer la cohésion sociale et accroître l’accès aux outils et aux ressources qui favorisent la coopération religieuse au sein des organisations (500 000 $ au Comité central mennonite).
  • Élaboration de matériel et de ressources didactiques fondés sur la recherche participative et les consultations avec les groupes de la société civile, et renforcement des capacités des intermédiaires communautaires pour qu’ils puissent lutter contre l’intolérance religieuse dans leurs districts respectifs au Sri Lanka (597 000 $ accordés à Equitas, Centre international d’éducation aux droits humains).

Recherche sur la liberté de religion pour appuyer l’engagement des gouvernements étrangers dans le domaine du respect de la diversité religieuse et du pluralisme

Le Fonds appuie des universitaires ou des institutions de recherche qui mènent des études sur la liberté de religion ou de croyance et développent des outils pour aider les gouvernements étrangers à comprendre la liberté de religion ou de croyance et la discrimination à l’égard des communautés religieuses.

Voici des exemples d’activités et de projets soutenus par le Fonds pour la liberté de religion :

  • Activités visant à documenter les injustices que subissent les Pakistanais non musulmans et examen de l’état de la liberté de religion au Pakistan. Le projet vise également à formuler des recommandations politiques afin de modérer la persécution dont sont victimes les minorités religieuses et de sensibiliser les parlementaires du Pakistan à la situation des minorités (200 000 $).
  • Recensement et mise en commun des pratiques exemplaires internationales afin de mieux faire comprendre à la société civile locale et aux partis politiques le rôle de la tolérance pour favoriser les sociétés interconfessionnelles pacifiques en Birmanie. Le projet soutient également la capacité d’organisations de la société civile à mener des initiatives destinées à sensibiliser les citoyens à la tolérance (330 000 $ accordés à l’International Republican Institute).

Conférences et séminaires sur la promotion du dialogue interreligieux

Le Fonds appuie l’établissement de réseaux et la création de possibilités de rencontres lors de conférences ou de séminaires afin de réunir les intervenants qui participent directement à l’étude de la liberté de religion ou de croyance.

Voici des exemples d’activités et de projets soutenus par le Fonds pour la liberté de religion :

  • Soutien à l’organisation de cours de leadership et de programmes d’échange qui réunissent de jeunes Ukrainiens venant de différents contextes ethniques et religieux pour promouvoir la tolérance et accroître la sensibilisation interculturelle (250 000 $ accordés à l’Association catholique d’aide à l’Orient).
  • Promotion du dialogue interconfessionnel et de la médiation des conflits dans l’État du Plateau du Nigeria, et prestation de soutien aux chefs communautaires et religieux ainsi qu’aux représentants du gouvernement fédéral pour qu’ils puissent mieux gérer le dialogue interconfessionnel et intercommunal de manière à atténuer les tensions et à prévenir les conflits interreligieux (730 000 $ accordés au Centre pour le dialogue humanitaire).
  • Prestation de séances de sensibilisation à l’intention des journalistes pour éliminer les discours haineux et l’intolérance religieuse dans les médias, et organisation de séminaires et d’ateliers de renforcement des capacités pour les groupes de la société civile et les activistes, qui porteront sur la surveillance des discours haineux et la mobilisation de la communauté (255 000 $ accordés à Equality Myanmar).

Appui juridique ou services spécialisés pour soutenir la liberté de religion ou de croyance et le respect du pluralisme au nom de personnes ou de groupes persécutés

Le Fonds appuie des activités liées à la prestation de formation sur la liberté de religion ou de croyance à des personnes ou à des collectivités par l’entremise de cadres juridiques, législatifs et réglementaires.

Voici des exemples d’activités et de projets soutenus par le Bureau de la liberté de religion :

  • Sensibilisation des médias pakistanais à l’égard des minorités religieuses et amélioration de la capacité des minorités religieuses à défendre et à protéger leurs droits constitutionnels devant le gouvernement (1 million de dollars accordés à The Asia Foundation).
  • Promotion des normes internationales relatives à la reconnaissance de la liberté des communautés religieuses ou de croyance à l’échelle de la société civile et du gouvernement et formation de la police et de la société civile pour qu’elles puissent mieux surveiller les crimes haineux fondés sur la religion et intervenir à cet égard (1,4 million de dollars accordés au Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe).
  • Renforcement des capacités des organisations de la société civile irakienne pour qu’elles surveillent les violations des droits de la personne et les persécutions religieuses et les signalent, et amélioration de leur capacité à défendre les minorités religieuses auprès des instances internationales responsables des droits de la personne (260 000 $ accordés au Minority Rights Group International).
  • Appui à la surveillance soutenable de la liberté de religion et de croyance et aux signalements en la matière en Indonésie, amélioration de la compréhension, par les minorités religieuses, de leurs droits constitutionnels, et renforcement de leur capacité à défendre la tolérance et le pluralisme (260 000 $ accordés à l’Institut Setara pour la démocratie et la paix).

Bénéficiaires admissibles

Des subventions et des contributions peuvent être accordées pour des projets exécutés par les types d’organisations suivantes :

  • organisations non gouvernementales, communautaires, religieuses, universitaires ou à but non lucratif établies à l’extérieur du Canada;
  • organisations internationales, intergouvernementales, multilatérales et régionales;
  • organisations non gouvernementales, communautaires, religieuses, universitaires ou à but non lucratif canadiennes œuvrant à l’étranger.

Présentation d’une demande au Fonds pour la liberté de religion

Tous les fonds du présent exercice ont déjà été engagés. Nous ne pouvons donc pas accepter de nouvelles demandes pour le moment.

Si vous envisagez de présenter une demande pour obtenir du financement du Fonds pour la liberté de religion, vous pouvez :

  • consulter les appels de propositions en cours.

    Les appels de propositions sont affichés sur la page Web du Fonds pour la liberté de religion. Ils comprennent toujours un formulaire de demande qui leur est propre. Veuillez utiliser le formulaire de demande approprié lorsque vous présentez une soumission en réponse à un appel de propositions, en suivant les directives qui accompagnent le formulaire.

  • présenter une proposition non sollicitée.

    Pour être examinées, les propositions doivent satisfaire aux critères d’admissibilité et de financement énoncés dans le formulaire de demande.

En toutes circonstances, le Bureau de la liberté de religion examinera votre demande en se fondant sur les critères d’évaluation qu’il a publiés. Assurez vous que votre demande respecte pleinement tous les critères et que tous les éléments nécessaires y figurent.