Les droits des enfants

Partout dans le monde, des millions d’enfants sont exploités, victimes de mauvais traitements et de discrimination. Il faut offrir à ces enfants (travailleurs juvéniles, enfants touchés par les conflits armés, enfants victimes d’abus sexuels, enfants qui ont des démêlés avec la justice ou qui sont sous la tutelle de l’État, enfants de la rue, handicapés ou victimes de discrimination en raison de leur religion ou de leur origine ethnique) une protection spéciale pour favoriser leur développement physique, mental, spirituel, moral et social.

Compte tenu de la vulnérabilité unique des enfants, la politique étrangère du Canada accorde une grande importance au respect de leurs droits. Aussi, le Canada a joué un rôle de premier plan dans les négociations qui ont abouti à l’adoption, en 1989, de la Convention relative aux droits de l’enfant. Cette convention, qui est la plus largement et rapidement ratifié de tous les principaux traités internationaux sur les droits de l’homme, de même que ses deux protocoles facultatifs (le protocole facultatif concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés et le protocole facultatif concernant la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie infantile), favorisent la protection des droits des enfants du monde entier.

Aujourd’hui, l’ensemble des organismes de l’ONU s’intéressent de plus en plus aux droits des enfants. À preuve, le Conseil des droits de l’homme, et son prédécesseur la Commission des droits de l’homme, et l’Assemblée générale des Nations Unies ont adopté des résolutions sur les droits des enfants. L’ONU a désigné le 20 novembre comme étant la Journée mondiale de l’enfance, afin de marquer le jour où l’Assemblée a adopté la Convention relative aux droits de l’enfant en 1989.

En 1990, le Canada coprésidait le Sommet mondial pour les enfants, où on a défini un programme décennal (en anglais seulement) visant l’amélioration des conditions de vie des enfants. En mai 2002, les Nations Unies ont tenu une session extraordinaire sur les enfants. À cette occasion, les gouvernements ont réitéré leur engagement à l’égard de l’achèvement des mesures définies lors du Sommet mondial de 1990 et de l’établissement de stratégies et d’objectifs nouveaux concernant les enfants dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la protection contre les abus, l’exploitation et la violence, ainsi que la lutte contre le VIH/sida. On s’est également inspiré du rapport du Secrétaire général intitulé « Nous, les enfants : examen de fin de décennie de la suite donnée au Sommet mondial pour les enfants » (Format PDF, 1,02 Mo)*.

Les activités du Canada en matière de promotion des droits des enfants visent essentiellement les enfants ayant besoin de mesures de protection spéciales, y compris en ce qui concerne le travail des enfants, l’exploitation sexuelle des enfants, les enfants touchés par les conflits armés.

Pour tout complément d’information:

Liens connexes:


* Si vous avez besoin d’un plugiciel ou d’un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.