Soutenir le développement

Bien que certains pays africains aient réalisé des progrès en matière de réduction de la pauvreté, l'Afrique subsaharienne demeure une région où vivent certaines des personnes les plus pauvres du monde. En 2010, on estimait que 414 millions de personnes subsistaient avec moins de 1,25 $ par jour, ce qui montre que plus de gens vivent dans une pauvreté extrême que jamais auparavant.

En s'efforçant de réaliser ses priorités en matière de développement, le Canada concentre ses efforts de développement en Afrique subsaharienne dans dix pays :

Le Canada collabore également avec des pays partenaires du développement de la région. Lorsque des approches régionales permettent de régler des enjeux de développement, le Canada unit ses forces avec celles d'institutions africaines comme l'Union africaine et la Banque africaine de développement et d'institutions régionales, y compris des communautés économiques régionales.

Lorsque survient une catastrophe, une crise ou un conflit grave, le Canada fournit une aide humanitaire dans le cadre des interventions internationales visant à sauver des vies et à alléger les souffrances. En 2014, une telle aide a été versée à des pays comme la République démocratique du Congo, la Somalie et le Soudan du Sud. En 2012, le Canada a fourni une aide pour contrer la crise alimentaire et nutritionnelle dans la région du Sahel, en Afrique subsaharienne.

Rôle du Canada

L'amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants occupe une place de choix dans les efforts déployés par le Canada en Afrique subsaharienne et constitue un volet clé en vue d'assurer l'avenir des enfants et des jeunes de cette région. Lancé dans le cadre de l'engagement du Canada à l'égard de l'initiative de Muskoka en 2010, le programme du Canada pour la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants cible dix pays, dont sept sont situés en Afrique subsaharienne (l'Éthiopie, le Malawi, le Mali, le Mozambique, le Nigéria, le Soudan du Sud et la Tanzanie). En poursuivant son objectif de réduire le nombre de décès évitables de mères, de nouveau-nés et d'enfants, le Canada attire l'attention du monde entier sur des questions cruciales qui nuisent au développement dans cette région.

Le Canada s'est également engagé à accroître la sécurité alimentaire chez ceux qui en ont le plus besoin en appuyant des programmes qui améliorent la production agricole durable, élargissent l'accès à des aliments nutritifs, répondent aux besoins alimentaires et humanitaires et misent sur la recherche scientifique et l'innovation.

Favoriser une croissance économique durable est primordial pour réunir les conditions qui permettront à des personnes de surmonter la pauvreté grâce à la création d'emplois et de moyens de subsistance dont profiteront tant les hommes que les femmes. Le Canada, au moyen de ses initiatives nationales et régionales (comme le Programme régional panafricain), contribue à créer un environnement propice à la croissance du secteur privé en Afrique, où il existe un fort potentiel de croissance économique et de réduction de la pauvreté. En 2014, le Canada a annoncé la création du programme Extractives Cooperation for Enhanced Economic Development (EXCEED) qui vise à accroître la contribution du secteur extractif au développement durable de l'Afrique subsaharienne grâce à des projets d'aide au développement novateurs mis en œuvre dans de multiples pays.

Dans chacune de ces initiatives, le Canada recherche également des moyens de régler les enjeux liés à l'égalité entre les sexes, à l'environnement et à la gouvernance.

Les faits en bref

  • Le Canada est un membre actif de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition, créée en 2012 pour aider cinquante millions de personnes à surmonter la pauvreté au cours des dix prochaines années grâce à un processus dirigé par des Africains qui vise à augmenter les investissements du secteur privé en agriculture.
  • L'Afrique subsaharienne est confrontée à quelques-unes des plus grandes difficultés dans ses efforts d'améliorer la survie des enfants et la santé des mères; c'est pourquoi le Canada accorde 80 p. 100 de ses nouveaux fonds de 1,1 milliard de dollars à l'amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans les pays de l'Afrique subsaharienne, dont l'Éthiopie, le Malawi, le Mali, le Mozambique, le Nigéria, le Soudan du Sud et la Tanzanie.
  • Le Canada collabore avec les gouvernements nationaux et avec d'autres donateurs pour améliorer la coordination, l'uniformisation et l'harmonisation des efforts visant à lutter contre la dénutrition, et il participe activement à l'élaboration de politiques relativement au Mouvement pour le renforcement de la nutrition (SUN) en Éthiopie, au Ghana, au Malawi, au Mali, au Mozambique et au Sénégal.