Le GTSR en Colombie

L’engagement du GTSR en Colombie apporte, sur le plan des projets et des politiques, un soutien essentiel à la société civile ainsi qu’aux partenaires multilatéraux et gouvernementaux qui œuvrent à des initiatives clés en matière de justice, de prévention des conflits et de droits de la personne dans le contexte du conflit armé qui sévit dans ce pays. Cet engagement vient renforcer, en Colombie et dans la région, le rôle de chef de file du Canada en faveur de la démocratie et des priorités de sécurité énoncées dans la Stratégie pour les Amériques.

Par l’entremise du Programme pour la paix et la sécurité mondiales, le GTSR a forgé des partenariats avec des institutions d’État, des organisations multilatérales, des regroupements de victimes ainsi que des organismes de la société civile canadienne, internationale et colombienne afin de réaliser les activités suivantes :

  • surveiller le respect des processus de désarmement et de réintégration pour les ex‑combattants;
  • accroître l’accès aux programmes de vérité, de justice et de réconciliation pour les victimes du conflit;
  • faciliter, parmi les groupes locaux et nationaux, le dialogue sur les grands défis rattachés au conflit armé;
  • soutenir les efforts déployés à l’échelle locale et internationale pour la prévention, la réduction et la médiation des conflits.

Justice pour les personnes déplacées victimes de violence sexuelle en Colombie

Ce projet soutient le travail des avocats, des conseillers et des chercheurs qui œuvrent auprès des femmes victimes de violence sexuelle dans le contexte du conflit en Colombie, plus particulièrement pour ce qui est de mettre en accusation et de poursuivre les groupes paramilitaires qui ont commis ces actes de violence. Le Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR) collabore avec des organisations nationales d'aide juridique et de soutien aux femmes dans des dossiers clés de violence sexuelle qui ont été découverts antérieurement ou récemment. Il élabore en outre des stratégies de poursuite judiciaire et des structures de soutien axées sur la spécificité des sexes dans le but de protéger les femmes victimes de violence sexuelle ainsi que de renforcer les efforts de lutte contre les crimes de violence sexuelle au sein des systèmes judiciaires transitoires et réguliers de la Colombie.

Fonds pour le renforcement du système judiciaire en Colombie

Mis en œuvre par le Programme de développement des Nations Unies, ce projet est une initiative coordonnée qui regroupe plusieurs donateurs et qui assure un soutien sur le plan des finances et des politiques aux institutions du gouvernement colombien dont la mission est d’appliquer la Loi sur la justice et la paix. Ce projet a permis d'accroître à la fois le nombre de dossiers traités sous le régime de cette Loi et la diversité des victimes qui participent au processus, et aussi de rendre les juristes (publics et indépendants) plus aptes à mener ces dossiers.

La Mission de soutien au processus de paix en Colombie de l'Organisation des États américains

La Mission de soutien au processus de paix en Colombie de l'Organisation des États américains a été créée à la demande du gouvernement colombien. Elle est l’instance clé qui assure la crédibilité, l’impartialité et l’efficacité du programme de démobilisation, de désarmement et de réintégration en Colombie ainsi que l’application de la Loi sur la justice et la paix. Par l'entremise de 14 bureaux locaux, le GTSR a soutenu la présence et le travail de surveillance et de vérification de la Mission de soutien au processus de paix en Colombie de l'OEA dans 28 des 32 départements, en mettant l'accent sur les municipalités où des ex-combattants suivent le processus de réintégration.