Retrait des restes explosifs de guerre

Le gouvernement du Canada fournit aux pays qui en ont besoin de l’assistance internationale pour le retrait de mines terrestres, d’armes à sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre, ainsi que pour appuyer les survivants d’incidents causés par des mines et des restes explosifs de guerre. Le soutien est offert dans le cadre de la Convention d’Ottawa, de la Convention sur les armes à sous-munitions et de la Convention sur certaines armes classiques.

Concrètement, le financement de l’action contre les mines du GTSR sert à soutenir les types d’activité suivants :

  • Appuyer les pays dans leurs efforts de déminage et de retrait des restes explosifs de guerre de leur territoire.
  • Offrir de la formation sur le risque associé aux mines à des personnes qui habitent des collectivités touchées par ce problème.
  • Soutenir les victimes d’incidents attribuables aux mines et aux restes explosifs de guerre.
  • Contribuer aux activités de sensibilisation qui font la promotion d’un monde exempt de mines.

Le GTSR a fourni du financement pour des activités de déminage dans les pays les plus touchés par le problème comme l'Afghanistan, la Libye, la Colombie, le Soudan, le Tadjikistan, la Jordanie, la Bosnie-Herzégovine, la République démocratique populaire lao et le Mozambique. Grâce à ce financement, il a été possible d’exercer une surveillance régulière et cohérente des activités mondiales liées aux mines et aux armes à sous-munitions.

Renseignements supplémentaires