Le GTSR au Soudan et au Soudan du Sud

Le Canada participe à une initiative internationale concertée visant l'instauration d'une paix juste et durable aux Soudans. L'apport du GTSR est principalement axé sur la recherche de solutions au conflit du Darfour, à la crise humanitaire et à celle des droits de la personne, et sur les efforts en vue de promouvoir le développement de deux États viables et stables et entretenant des relations bilatérales pacifiques.

La participation du Canada au Soudan et au Soudan du Sud est fortement axée sur les objectifs suivants :Les citoyens du Soudan du Sud avec le drapeau du Sudan du Sud.

  • Accroître l'efficacité des missions de paix des Nations Unies (ONU) aux Soudans.
  • Réduire le nombre de décès chez les populations touchées par un conflit.
  • Contribuer à la mise en œuvre d'importantes dispositions de l'Accord de paix global.
  • Aider le Soudan du Nord et le Soudan du Sud ainsi que les zones de transition à prendre des mesures en vue d'appliquer pacifiquement les dispositions prises à la suite des référendums.
  • Prendre part à un processus efficace de maintien de la paix au Darfour.
  • Aider le gouvernement du Soudan du Sud, la société civile et les collectivités à répondre plus adéquatement aux préoccupations des collectivités se rapportant à la sécurité.

Les initiatives soutenues par le GTSR, par l’intermédiaire du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales, comprennent notamment :

  • Le Projet de sécurité communautaire et de contrôle des armements (SCCA), PNUD – Ce projet permet d’appuyer le contrôle des armes, la récupération d’armes ainsi que le développement des capacités des institutions civiles pertinentes et des intervenants en matière de primauté du droit.Les citoyens du Soudan du Sud.
  • Le renforcement de la capacité de gestion des conflits territoriaux au Soudan du Sud. Le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU – Habitat) – Ce projet vise à contribuer à une gestion plus efficace des différends et des conflits territoriaux au Soudan du Sud.
  • Un appui à la révision constitutionnelle au ministère des Affaires juridiques et du Développement constitutionnel du Soudan du Sud, Organisation internationale de droit du développement (OIDD) – Ce projet consiste à fournir de l’aide technique et juridique au Ministère dans l’élaboration d’une constitution pour le Soudan du Sud, ainsi qu’à déterminer les points des lois et politiques existantes qui nécessitent un examen ou des modifications.

Missions de paix aux Soudans

Le Canada fournit jusqu'à 50 soldats des Forces canadiennes et jusqu'à 25 policiers civils à l'appui de missions de paix au Soudan et au Soudan du Sud. Trois missions de paix sont à l’œuvre dans les deux pays : l’Opération hybride des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour (MINUAD), la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) et la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyel (FISNUA).

Dans le cadre de son mandat, la MINUAD contribue à la protection des civils du Darfour et à la sécurité relative à l’aide humanitaire, observe et vérifie la mise en place des accords et contribue à la promotion des droits humains et de la primauté du droit. Outre le déploiement de forces du maintien de la paix, le Canada copréside le groupe des Amis de la MINUAD, qui est chargé de stimuler l’efficacité de la mission et d’aider la MINUAD à remplir son mandat.

Fondée à l’occasion de l’indépendance du Sud Soudan le 9 juillet 2011, la MINUSS a pour mandat de consolider la paix et la sécurité dans la République du Sud Soudan par la promotion de la gouvernance démocratique et de la primauté du droit ainsi que de veiller à la protection des civils. La mission prévoit déployer jusqu'à 7 000 militaires dans le cadre de cette mission, et jusqu'à 900 policiers civils. À cela s'ajoute une composante civile, dont feront partie des spécialistes des droits humains.

La FISNUA est chargée d’assurer la sécurité dans la région volatile d’Abyei, à la frontière séparant la République du Soudan et la nouvelle République du Soudan du Sud. Le Canada accueille favorablement cette nouvelle mission et invite les deux parties à collaborer au sein de la mission afin d’améliorer la sécurité, l’accès de l’aide humanitaire et le retour volontaire des personnes déplacées à Abyei.

La MINUSS et la FISNUA succèdent à la mission de paix précédente de l’ONU (la MINUS) qui était chargée de surveiller la mise en œuvre de l’Accord de paix global en 2005, à laquelle le Canada a aussi grandement contribué.

Le Canada appuie fortement ces trois missions mandatées par l’ONU dans le cadre de son engagement continu à l’égard d’une paix durable et de la stabilité aux Soudans.

Pour de plus amples renseignements sur les contributions apportées par le Canada aux Soudans, veuillez visiter le page « Le Canada à l'œuvre au Soudan et au Soudan du Sud ».