Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Cette page contient de l’information sur la Stratégie commerciale mondiale du Canada (2007-2013). Pour en savoir davantage sur le nouveau plan commercial du Canada prière de consulter la page Plan d'action sur les marchés mondiaux.

La stratégie commerciale mondiale

Importance des exportations pour la création d’emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme

La prospérité de tous les travailleurs canadiens dépend étroitement des efforts entrepris pour chercher à l’extérieur du Canada les débouchés économiques qui aident à faire croître ses échanges commerciaux et ses flux d’investissement. Le commerce est depuis longtemps un moteur puissant qui anime l’économie du Canada. Nos emplois et notre prospérité dépendent de nos échanges avec les autres pays. Ces échanges équivalent à plus de 60 p. 100 du PIB du Canada, et un emploi sur cinq est relié aux exportations.

Le 21 octobre, alors que les quatre cinquièmes de l’année sont déjà écoulés, est la date à laquelle le travailleur canadien moyen cesserait théoriquement de travailler si le Canada n’exportait pas. En d’autres termes, après le 21 octobre, la prospérité du Canada est engendrée exclusivement par les exportations, c’est-à-dire les biens et services produits par les travailleurs canadiens et vendus dans le monde entier.

Si le Canada n’était pas un pays commerçant – si nous n’exportions pas après le 21 octobre – notre prospérité et notre bien-être économique seraient bien inférieurs à ce qu’ils sont :

  • il y aurait 3,3 millions d’emplois de moins;
  • le taux de chômage grimperait en flèche pour atteindre plus de 25 p. 100;
  • le PIB canadien et les revenus diminueraient de façon spectaculaire;
  • les travailleurs de tous les secteurs de l’économie seraient touchés;
  • dans tout le pays les familles en ressentiraient les conséquences.

C'est parce que le commerce est un élément si vital de notre prospérité que le gouvernement a mis en place le programme de stimulation du commerce le plus ambitieux de l’histoire du pays. Ce programme est axé sur la protection de nos exportations actuelles, le développement de nouveaux liens de commerce et d’investissement avec des partenaires clés et l’ouverture de nouveaux marchés afin que les exportateurs canadiens puissent continuer de s’implanter et de faire de bonnes affaires partout dans le monde.

Stratégie commerciale mondiale du Canada

Grâce à une feuille de route clairement définie pour le commerce international – la Stratégie commerciale mondiale (SCM) du gouvernement – et à une solide performance de l’économie, le Canada a pu se tailler une place enviable sur la scène mondiale et bénéficier de la croissance de l’emploi, de l’économie et de la croissance.

Depuis 2006, le gouvernement du Canada a conclu des accords de libre-échange avec neuf pays et a entrepris de resserrer les liens au chapitre du commerce et de l’investissement avec certains des marchés les plus vastes et les plus dynamiques du monde, y compris l’Union européenne, l’Inde et le Japon.

L’approfondissement des échanges avec l’Union européenne et l’Inde pourrait faciliter l’accès des entreprises canadiennes à des marchés dont le PIB combiné s’élève à près de 20 billions de dollars et qui comptent plus de 1,7 milliard d’habitants, créant ainsi des milliers de possibilités d’emploi au Canada. Notre pays s’est également joint récemment aux négociations commerciales sur le Partenariat transpacifique (PTP). Les membres duPTPreprésentent un marché d’environ 658 millions de consommateurs et affichent un PIB combiné de plus de 20 billions de dollars.

Les principes fondamentaux du programme de stimulation du commerce du gouvernement –réduire les tarifs douaniers et les formalités administratives, diminuer les obstacles au commerce, baisser les impôts et faciliter les échanges commerciaux – continuent d’aider les entreprises canadiennes de calibre mondial à prendre de l’expansion, à prospérer et à accroître leur compétitivité sur les marchés prioritaires à forte croissance à travers le monde.

Les entreprises et les travailleurs canadiens disposent maintenant d’un accès préférentiel à plus de marchés que jamais auparavant, et ils y jouissent d’un avantage concurrentiel réel. Nos efforts pour maintenir cette avance compétitive et ouvrir de nouveaux marchés à un plus grand nombre d’exportateurs se poursuivent.

Le Plan d’action économique 2012 prenait l’engagement de renouveler laSCM, afin d’harmoniser les objectifs du Canada en matière de commerce et d’investissement à ceux des grands marchés prioritaires dynamiques et à forte croissance, afin d’y imposer l’image du Canada la plus positive possible.

La prochaine étape de la Stratégie commerciale mondiale sera annoncée en 2013.

Pour en savoir davantage sur le programme de stimulation du commerce du Canada, veuillez consulter : la Stratégie commerciale mondiale.

Pour plus de détails sur le plan d’action « Par-delà la frontière », veuillez consulter : Par-delà la frontière.