Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Cette page contient de l’information sur la Stratégie commerciale mondiale du Canada (2007-2013). Pour en savoir davantage sur le nouveau plan commercial du Canada prière de consulter la page Plan d'action sur les marchés mondiaux.

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE)

PDF (325 ko)Note de bas de page * | Études de marchés

Singapour

L'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE), dont les pays membres sont le Brunéi Darussalam, la Birmanie, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Viêt Nam, est une des régions économiques connaissant la plus forte croissance du monde. La Charte de l'ANASE est entrée en vigueur en décembre 2008, conférant ainsi à l'Association une personnalité juridique internationale. Affichant un produit intérieur brut (PIB) de 2,1 billions de dollars et regroupant une population de 609 millions de personnes, l'ANASE est une force économique régionale qui est en train de devenir rapidement le carrefour du libre-échange de l'Asie. La région a conclu des accords de libre-échange avec la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, ainsi qu’un accord cadre sur le commerce et l'investissement avec les États-Unis. De plus, elle est engagée dans un processus de négociation de plusieurs autres accords du même genre. L'accord de libre-échange entre l’ANASE et la Chine, qui est en vigueur depuis 2010, regroupe la plus grande zone de libre-échange du monde avec environ 2,0 milliards de consommateurs. L’ANASE tente également d’intégrer son économie interne en établissant une Communauté économique (d’ici 2015), qui harmoniserait les lois relatives au commerce et permettrait la libre circulation des biens, des services, des travailleurs et du capital afin de créer un marché et une base de production uniques.

À l'heure actuelle, les moteurs de croissance de l'ANASE sont l'expansion de la classe moyenne, l'intégration économique de ses 10 pays membres et la proximité des importants marchés chinois et indiens. La région est un acteur de plus en plus important dans les chaînes de valeur mondiales et elle représente une base de production privilégiée pour de nombreuses multinationales qui exportent en Asie du Sud Est, en Amérique du Nord et en Europe. La région est également une porte d'entrée importante pour le transport aérien et maritime en plus d'être un point d'accès essentiel vers la Chine. Le manque d’infrastructure, comme des installations d’électricité, des routes et des aéroports ainsi que la désuétude de son infrastructure de technologie de l’information et des communications constituent l’un des plus importants obstacles à la croissance économique dans la région. Des investissements importants dans un grand nombre de secteurs seront donc nécessaires.

Les relations commerciales en 2011

  • Les exportations canadiennes de marchandises vers les pays de l’ANASE en 2011 ont totalisé 5,0 milliards de dollars.  
  • Les importations canadiennes de marchandises en provenance des pays de l’ANASE ont atteint 10,6 milliards de dollars en 2011.
  • Les exportations de services vers six des pays membres de l’ANASE (Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam) ont été estimées à 0,9 milliard de dollars en 2009, tandis que les importations de services en provenance de ces pays ont été évaluées à 1,9 milliard de dollars.  
  • À la fin de 2010, les stocks connus d’investissement étranger direct (IED) de l’ANASE au Canada représentaient 508 millions de dollars.
  • À la fin de 2010, les stocks connus d'investissement direct du Canada dans les pays de l’ANASE représentaient 8,1 milliards de dollars.

Les débouchés

Le gouvernement du Canada a identifié l’ANASE en tant que marché prioritaire. Pour faire ce choix, il a tenu de vastes consultations avec des représentants gouvernementaux, du milieu des affaires et de l’industrie ainsi que des universitaires. Puis, il a élaboré un plan de développement du marché exhaustif qui identifie les secteurs riches en possibilités, compatibles avec les capacités et les intérêts du Canada dans cette région. Ces secteurs prioritaires sont :

  • Technologies de l’information et des communications : Au cours des cinq prochaines années, de nouveaux débouchés commerciaux devraient naître sur les marchés des logiciels, du matériel multimédia et infographique, des services de télécommunications et de la gestion de réseau.  
  • Technologies propres : L’importance d’assurer la durabilité de la croissance économique rapide de la région au cours des dernières années a déjà contribué à l’importance de certains secteurs, notamment la génération d’énergie de remplacement, le bâtiment écologique et la gestion des eaux usées, et crée des débouchés dans ces secteurs.
  • Aérospatiale : L’augmentation des voyages aériens dans la région a créé une demande pour des aéronefs modernes afin de répondre aux besoins des voyageurs dans la région.
  • Éducation : Les établissements d’enseignement canadiens jouissent d’une certaine renommée auprès des étudiants de l’ANASE souhaitant poursuivre leurs études à l’étranger.
  • Infrastructure : La croissance rapide et l’industrialisation à l’échelle de la région de l’ANASE créent des débouchés pour les experts canadiens de la construction en infrastructure, en génie et en construction.
  • Agriculture, aliments et boissons : L’expansion de la classe moyenne, découlant de l’augmentation du nombre de familles disposant de deux salaires et de l’accroissement du revenu disponible, alimente la demande d’aliments transformés et de repas déjà préparés. Cette réalité, associée à une industrie touristique florissante, donne l’occasion au Canada d’approvisionner l’ANASE en produits agricoles, en poissons et fruits de mer, ainsi qu’en boissons et aliments transformés.
  • Équipement et services pétroliers et gaziers : Compte tenu de l’épuisement des réserves de gaz, la région a un besoin grandissant pour des technologies de récupération du pétrole ainsi que pour l’expertise et l’équipement canadiens en ce qui concerne les services liés au pétrole.

Relations commerciales entre le Canada et ANASE, 2007-2011

Source : Statistique Canada

Texte alternatif : Relations commerciales entre le Canada et ANASE, 2007-2011
Relations commerciales entre le Canada et ANASE, 2007-2011
 Exportations canadiennes de marchandisesImportations canadiennes de marchandises
20094 182 500 000 $8 856 700 000 $
20084 739 900 000 $9 780 400 000 $
20073 849 400 000 $9 444 700 000 $
20063 237 300 000 $8 951 300 000 $
20052 803 500 000 $8 155 000 000 $

Le leadership et le soutien du gouvernement

Le gouvernement du Canada continuera d’exercer son influence, en faveur des intérêts canadiens, sur les politiques et les règlements de l’ANASE en matière de commerce, d’investissement et d’économie. Le Canada négocie actuellement avec l’Indonésie et le Vietnam en vue de conclure des accords de promotion et de protection des investissements étrangers, et a récemment adopté la Déclaration conjointe de l’ANASE et du Canada sur le commerce et l’investissement, qui vise à resserrer les liens commerciaux bilatéraux. Le Service des délégués commerciaux du Canada renforce ses capacités à fournir des renseignements et du soutien sur les marchés à la fois par l’ajout de ressources spécialisées dans la région et par la mise en place de nouveaux outils en ligne. De plus, le Réseau commercial de l’ANASE, établi en 2009, accueille maintenant un grand nombre d’équipes sectorielles virtuelles qui se concentrent sur des secteurs précis, comme l’infrastructure, les technologies propres et les TIC afin de mettre en commun l’information et les ressources, et de répertorier les possibilités d’affaires et d’investissement dans l’ensemble de l’ANASE. Les délégués commerciaux continueront de promouvoir activement les ressources commerciales canadiennes auprès des pays de l’ANASE, tout en mettant à la disposition des entreprises canadiennes l’information commerciale, les contacts et le soutien dont elles ont besoin pour tirer parti de débouchés particuliers.

L’accès au marché

Le Canada dispose d’un certain nombre d’instruments bilatéraux en matière de commerce et d’investissement pour faciliter et appuyer les activités des entreprises canadiennes dans la région :

1996

  • Accord sur le transport aérien Canada-Malaisie;
  • Accord de promotion et de protection des investissements étrangers Canada-Philippines;

1997

  • Accord sur le transport aérien Canada-Philippines;

1998

  • Accord de promotion et de protection des investissements étrangers Canada-Thaïlande;

2000

  • Accord sur le transport aérien Canada-Thaïlande;

2007

  • Accord sur le transport aérien Canada-Singapour;

2011

  • Accord sur le transport aérien Canada-Vietnam;
  • Déclaration conjointe de l’ANASE et du Canada sur le commerce et l’investissement.

Sauf indication contraire, les données portent sur l’année 2009 et sont exprimées en dollars canadiens. Toutes les données sont fondées sur les plus récentes statistiques nationales accessibles, lesquelles sont tirées de diverses sources, dont Statistique Canada, Exportation et développement Canada, la Banque du Canada, le rapport Perspectives de l’économie mondiale du FMI et la CNUCED.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les États-Unis, visitez le site Web d’Affaires étrangères et Commerce international Canada ou communiquez avec le Service des délégués commerciaux au 1-888-306-9991.

Notes de bas de page

Note de bas de page *

Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à un fichier sur cette page, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Retour à la référence de la note de bas de page *

En bref

  • Population (est.) : 608,8 millions d’habitants
  • Superficie totale : 4,5 millions km²
  • PIB combiné (est.) : 2.1 billions de dollars
  • Principales exportations canadiennes (en dollars) : engrais (1 131,3), machines (538,5), céréales (488,4), pâte de bois (440,0), équipement électrique et électronique (301,5)
  • Principales importations canadiennes (en dollars) : équipement électrique et électronique (2 890,3), machines (1 069,0), caoutchouc (902,1), vêtements tricotés (741,3), vêtements tissés (485,0)

Service des délégués commerciaux du Canada