Vidéo - Accord commercial Canada-UE

Message du ministre Fast

Description : Message du ministre Fast sur un AECG Canada-UE
Endroit : Ottawa
Durée : 2:28
Taille du fichier : 16.6 Mo
Autre format : FLV (14.8 MB)

Transcription

Bonjour. Je m’appelle Ed Fast. Je suis le ministre du Commerce international du Canada.

Je tiens à réitérer que la grande priorité du gouvernement demeure la création d’emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme du Canada.

Pour ce faire, nous nous employons notamment à ouvrir de nouveaux marchés dans le monde pour nos exportateurs. Ces efforts s’inscrivent dans le cadre du plus ambitieux plan d’expansion du commerce de l’histoire du Canada.

Puisque le commerce est à l’origine d’un emploi sur cinq et représente plus de 60 p. 100 du PIB, nous savons que l’établissement de relations nouvelles et plus étroites en matière de commerce et d’investissement dans les marchés clés est l’une des meilleures façons de stimuler la croissance économique.

En cherchant activement de nouveaux débouchés, nous fournissons aux entreprises et aux travailleurs canadiens un accès préférentiel aux économies les plus importantes, les plus dynamiques et les plus florissantes du monde.

Notre plan visant à stimuler le commerce comprend un accord de libre-échange du XXIe siècle de très grande qualité en cours de négociation avec les pays de l’Union européenne (UE).

Le marché de l’UE – qui regroupe 500 millions d’habitants et dont l’activité économique annuelle se chiffre à plus de 17 billions de dollars – offre d’importants débouchés aux entreprises et aux travailleurs canadiens.

En fait, un accord Canada UE pourrait accroître nos échanges bilatéraux de 20 p. 100 et injecter 12 milliards de dollars de plus annuellement dans l’économie canadienne.

Cela équivaut à la création de 80 000 emplois ou à une augmentation de 1 000 dollars du revenu de la famille canadienne moyenne.

Les avantages qui découleraient d’un accord commercial avec l’UE profiteraient à tous les secteurs de l’économie du Canada et stimuleraient la croissance dans chaque région du pays.

Il ne fait aucun doute également que la conclusion d’un accord de libre échange Canada-UE confèrerait aux entreprises canadiennes un important avantage concurrentiel dans l’un des plus grands marchés du monde.

En ma qualité de ministre du Commerce international, je vous invite à appuyer les efforts que nous déployons afin de trouver de nouveaux débouchés au-delà de nos frontières. C’est ainsi que nous assurons la prospérité à long terme du Canada.

Merci beaucoup.