Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Évaluation environnementale finale de l'APIE entre le Canada et la Jordanie

Le présent rapport expose les résultats de l’évaluation environnementale finale des négociations de l’Accord de promotion et de protection des investissements étrangers (APIE) entre le Canada et la Jordanie, lesquelles ont été menées à bien en juin 2007. L’APIE type du Canada a servi de fondement aux négociations. L’APIE a été signé le 28 juin, 2009 à Amman, Jordanie, et le texte de l’Accord est disponible sur le site web de l’APIE entre le Canada et la Jordanie.

Les négociations d’APIE sont assujetties au Cadre de 2001 pour l’évaluation environnementale des négociations commerciales. Le processus porte sur les retombées économiques probables des négociations concernant le commerce et l’investissement et sur leurs conséquences environnementales connexes possibles au Canada. Il comprend troisphases: l’évaluation environnementale initiale, l’évaluation environnementale préliminaire et l’évaluation environnementale finale. La deuxièmephase, l’évaluation environnementale préliminaire, n’est pas entreprise si l’on estime que l’APIE n’aura pas de grandes incidences environnementales au Canada. Les consultations avec le public font partie intégrante du processus d’évaluation.

ARCHIVÉE - Une évaluation environnementale initiale de l’APIE entre le Canada et la Jordanie a été effectuée en avril 2008. Le gouvernement du Canada a soumis l’évaluation aux commentaires du public du 18 février au 27 mai 2008, puis à ceux du Groupe consultatif sur l’évaluation environnementale du 4 au 12 mars 2008.

L’évaluation préliminaire n’a pas eu lieu, la portée des retombées économiques et des conséquences environnementales de l’APIE au Canada n’étant pas jugée considérable. L’évaluation finale a pour objet de rendre compte des résultats des négociations en ce qui a trait au processus d’évaluation environnementale, c’est-à-dire de confirmer les conclusions de l’analyse précédente en s’appuyant sur les négociations menées à bien.

Les conclusions de l’évaluation initiale ont été communiquées au négociateur principal du Canada et ont été prises en considération au cours de l’examen de l’accord avant la signature et la ratification officielles de celui‑ci. Elles ont indiqué qu’il ne faut pas s’attendre à d’importants changements à l’apport de capitaux au Canada à la suite de ces négociations.

Les résultats de l’évaluation environnementale finale des négociations de l’APIE entre le Canada et la Jordanie confirment les conclusions de l’évaluation initiale. Les retombées économiques et les conséquences environnementales de cet APIE au Canada ne devraient pas être substantielles.

Aucun nouveau point n’a été soulevé au cours des dernières étapes des négociations de l’APIE entre le Canada et la Jordanie ou en ce qui a trait aux répercussions possibles sur l’environnement au Canada. Les dispositions de l’APIE entre ces deuxpays à ce sujet sont identiques à celles de l’APIE type du Canada.

Comme l’APIE type du Canada, celui conclu avec la Jordanie comprend des exceptions générales concernant la protection de la vie et de la santé humaines, animales et végétales ainsi que la préservation des ressources naturelles nonrenouvelables. Ces mesures, qui se trouvent au paragraphe10(1), reposent sur celles préconisées aux articles XX du GATT et XIV de l’AGCS.

Conformément à l’APIE type, l’article 11 de l’Accord contient une clause de «maintien des normes», par laquelle les signataires reconnaissent qu’il n’est pas approprié d’attirer l’investissement en abaissant les normes relatives à la santé, à la sécurité et à l’environnement. Au cas où une partie offrirait de telles mesures incitatives, l’autre pourrait demander la tenue de consultations.

Enfin, et conformément à l’APIE type, l’annexe B.13(1) à l’Accord entre le Canada et la Jordanie stipule que les règles conçues et appliquées dans le but de promouvoir la protection légitime de l’intérêt public, dans des domaines tels que la santé, la sécurité et l’environnement, ne constituent pas une expropriation indirecte.

Tout commentaire au sujet du présent rapport peut être envoyé par courriel, courrier ou télécopie à:

Direction des consultations et de la liaison (BSL)
Évaluation environnementale finale de l’Accord de promotion et de protection des investissements étrangers (APIE) entre le Canada et la Jordanie
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Édifice Lester B. Pearson
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2

Téléc.: (613) 944-7981
Courriel: consultations@international.gc.ca

Tout commentaire reçu sera communiqué au négociateur principal et au Comité directeur de l’évaluation environnementale des négociations commerciales du gouvernement du Canada afin d’orienter les futures évaluations environnementales des négociations relatives au commerce et à l’investissement et tout autre processus d’élaboration de politique ou de prise de décisions pertinent.