Accord de partenariat économique Canada-Japon (APECJ)

Contexte

Le Canada est déterminé à poursuivre de nouvelles occasions d'approfondir les échanges et la coopération économiques avec le Japon. Durant sa visite au Japon en mars 2012, le premier ministre Harper et le premier ministre d'alors M. Noda ont annoncé le lancement de négociations visant à conclure un accord de partenariat économique (APE), ou accord de libre-échange (voir communiqué de presse: Le PM annonce le lancement de négociations de libre-échange avec le Japon). Cette annonce historique faisait suite à la publication du "Rapport de l'étude conjointe sur la possibilité d'un accord de partenariat économique Canada-Japon" le 7 mars 2012.

À la suite du lancement des négociations de l’APE Canada-Japon, le Comité permanent du commerce international (CIIT) a entamé son examen de l’APE en avril 2012. Le CIIT a tenu de nombreuses audiences et rencontres au Canada et au Japon afin d’obtenir l’opinion d’intervenants de l’industrie, du milieu universitaire, du public et du gouvernement en ce qui à trait à l’initiative. Le 28 février 2013, le CIIT a déposé son sixième rapport, intitulé Rapport sur un accord de partenariat économique entre le Canada et le Japon. Selon le rapport, il existe un appui ferme en ce qui concerne les négociations de l’APE, et on y recommande, entre autres, que le gouvernement conclue aussitôt que possible un APE avec le Japon, ce qui fournira un avantage net pour le Canada. La réponse du gouvernement a été déposée le 13 juin 2013 et peut être consultée sur le site Web du comité.

En plus de discussions sur le libre-échange, les hauts fonctionnaires canadiens et japonais se réunissent pour des consultations régulières dans le cadre des activités du Comité économique mixte (CEM). L'un des documents fondamentaux qui jettent les bases d'une coopération bilatérale en matière de politique économique et commerciale est le "Cadre économique Canada-Japon" signé en 2005.

État des négociations

Le premier ministre Harper et le premier ministre d'alors M. Noda ont annoncé le lancement de négociations visant à conclure un accord de partenariat économique (APE), ou accord de libre-échange, à Tokyo, Japon, le 25 mars 2012 (voir communiqué de presse : Le PM annonce le lancement de négociations de libre-échange avec le Japon).  

Cette annonce faisait suite à la publication le 7 mars 2012 d’une étude conjointe Canada-Japon examinant la faisabilité d’un accord de libre-échange. Cette étude soulève un large éventail de sujets qui pourraient faire l’objet de négociations dans le cadre d’un accord de libre-échange, incluant le commerce de marchandises et de services, l'investissement et la facilitation des échanges (voir Rapport de l’étude conjointe sur la possibilité d’un accord de partenariat économique Canada-Japon). L’étude examine l’approche de chacun des pays sur ces sujets ainsi que leurs points communs. L’étude conjointe fait également état des gains économiques importants qu’engendrerait un APE avec le Japon. L'étude prévoit un gain potentiel du produit intérieur brut de l’ordre de 4 milliards $US pour le Canada et pour le Japon résultant d’un accord de libre-échange. Les résultats de l’étude démontrent que la relation économique Canada-Japon renferme encore un grand potentiel inexploité.

Jusqu’à maintenant, le Canada et le Japon ont tenu sept rondes de négociations. La septième ronde de négociations a eu lieu du 17 au 21 novembre 2014 à Tokyo et a permis au Canada et au Japon de poursuivre l’avancement de cette importance initiative.

Liens connexes

Le Japon: partenaire du Canada en Asie-Pacifique

Les relations Canada-Japon reposent sur des liens politiques, économiques et culturels soutenus par des valeurs communes et une estime réciproque. Aujourd'hui, le Canada et le Japon sont partenaires au sein de nombreux groupes et organismes internationaux, y compris le G8, le G20, l'APEC, le Forum régional de l'ASEAN, et l'OCDE. Le Canada et le Japon sont fermement engagés à assurer une vitalité économique soutenue, des relations politiques coopératives, et le développement dans la région Asie-Pacifique.

Les relations commerciales et économiques entre le Canada et le Japon sont en progression constante. Avec un produit intérieur brut de près de 5.1 billions de dollars (en 2013), le Japon est la troisième puissance économique mondiale et l'un des plus importants partenaires économiques et commerciaux du Canada.

Le Japon est de loin le plus important partenaire bilatéral du Canada en Asie en matière d'investissements étrangers directs (IED). Les IED du Japon au Canada totalisaient 17.3 milliards de dollars en 2013, provenant d'approximativement 330 filiales et sociétés affiliées d'entreprises japonaises qui sont actives au Canada et emploient des dizaines de milliers de Canadiens. Les investissements canadiens au Japon sont également considérables et diversifiés, plus de  100 entreprises canadiennes disposent d'une présence permanente au Japon, principalement dans les secteurs de l'automobile, des TIC, des services financiers, et de la sylviculture. Le stock d'investissement direct du Canada au Japon s'élevait à près de 4.7 milliards de dollars en 2013.

Le Japon occupe le quatrième rang des plus grands marchés d’exportation du Canada et il est notre deuxième partenaire commercial en Asie. Les exportations canadiennes de marchandises vers le Japon totalisaient 10,7 milliards de dollars en 2013, alors que les importations en provenance du Japon s’élevaient à 13,7 milliards de dollars en 2013.  Les grains oléagineux (de canola principalement), les huiles et combustibles minéraux (charbon à coke principalement) constituaient les plus importantes exportations de marchandises du Canada vers le Japon, tandis que les véhicules, les pièces de véhicules, la machinerie et le matériel électrique et électronique étaient les principales importations canadiennes en provenance du Japon en 2012.

Le Canada et le Japon sont engagés bilatéralement dans des négociations commerciales dans le cadre de l’APE et participent au Partenariat transpacifique (PTP). Le Canada et le Japon considèrent que leur travail de collaboration mené dans le contexte du PTP pour accroître la coopération dans la région de l’Asie-Pacifique ainsi que leurs négociations bilatérales en vue de conclure un APE sont des initiatives qui se renforcent mutuellement, d’autant plus que les négociations de l’APECJ offrent une occasion de moduler les résultats visés de manière à répondre aux besoins associés à notre relation bilatérale.

Le Premier ministre Stephen Harper a rencontré le Premier ministre Shinzo Abe du Japon le 25 mars 2014, en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire à La Haye. Les dirigeants ont publiquement réitéré leur engagement à poursuivre les négociations relatives à l’APECJ parallèlement à celles du PTP, en lien avec le soutient face aux négociations qui avait déjà été exprimé lors de la visite officielle du Premier ministre Abe à Ottawa en Septembre 2013.

Liens connexes