Négociations de l'Accord de partenariat économique Canada-Japon

Foire aux questions

Pourquoi le Canada lance-t-il des négociations de libre-échange avec le Japon?

  • L’amélioration de l’accès aux marchés stratégiques de la région de l’Asie-Pacifique fait partie intégrante du plan de stimulation du commerce du gouvernement du Canada visant la création d’emplois et la prospérité à long terme.
  • Le Japon constitue un marché prioritaire aux termes du nouveau Plan d’action sur les marchés mondiaux et les négociations bilatérales de l’APE représentent une occasion sans précédent pour le Canada d’intensifier ses relations avec l’une des économies les plus importantes et les plus innovatrices au monde.
  • La libéralisation du commerce des biens et des services avec le Japon permettra aux entreprises canadiennes de profiter de toutes les opportunités offertes sur le marché japonais.
  • Un accord global contribuera aussi à la croissance des investissements bilatéraux, une croissance qui aide à renforcer l’économie canadienne.
  • Le marché évolué du Japon offre un grand potentiel d’expansion bilatérale dans les domaines de l’investissement et du commerce des biens et des services.

Quels sont les avantages potentiels d’un APECJ pour le Canada?

  • En réduisant les tarifs, en améliorant l’accès au marché, en accroissant la coopération et en facilitant le commerce, un ALE avec le Japon créera de nouvelles opportunités de marché pour les entreprises et les PME canadiennes et les aidera à être plus compétitives sur le marché japonais.
  • Un accord cherchera résoudre la question des barrières non tarifaires affectant l'accès au marché pour les exportateurs et les investisseurs canadiens qui souhaiteraient tirer profit des opportunités offertes par le marché japonais.
  • Comme une ouverture vers l'Asie du Nord-Est, le Japon est un acteur incontournable dans les chaînes de valeur mondiales. Un accès préférentiel à ces chaînes de valeur contribue à rendre les produits canadiens plus concurrentiels.
  • Un ALE avec le Japon mettra en place les conditions qui permettront aux entreprises canadiennes d’accroître leur présence dans la région de l’Asie-Pacifique, en utilisant le Japon comme plate-forme pour pénétrer de nouveaux marchés en croissance.
  • L’étude conjointe sur la possibilité d’un accord de partenariat économique Canada-Japon prévoit qu’un accord se traduirait par une hausse annuelle du produit intérieur brut canadien pouvant atteindre 3,8 milliards de dollars et une croissance de nos exportations vers le Japon de l’ordre de 67 p. 100.

Quels secteurs sont susceptibles de bénéficier d’un accord de libre-échange avec le Japon?

  • Un accord global permettra aux exportateurs canadiens de biens et de services de tirer profit de toute la gamme d’opportunités qui s’offrent sur le marché japonais. Le Japon est notre quatrième marché d’exportation de marchandises en importance et notre deuxième plus grand partenaire commercial en Asie.
  • Un accord global contribuera à la croissance des investissements bilatéraux. Le Japon est présentement la première source asiatique d’investissements générateurs d’emplois au Canada, avec plus de 12 millions de dollars investis en 2011.
  • On s’attend à ce qu’un accord renforce les opportunités commerciales et d’investissement dans de nombreux domaines d’intérêt au Canada, y compris les produits agro-alimentaires et les ressources naturelles.

Dans combien de temps les négociations seront-elles conclues?

  • Le processus de négociation en est encore à ses débuts. Il n’est pas possible pour le moment de prédire quand les négociations arriveront à terme.
  • Le Canada est déterminé à conclure les négociations rapidement.