Accord de libre-échange Canada-Jordanie

Renseignements supplémentaires

Lors d’une visite du roi Abdallah II au Canada en juillet 2007, le Canada et la Jordanie se sont engagés à explorer la possibilité d’un accord de libre-échange. À l’issue de la visite du roi Abdallah, un Accord de promotion et de protection des investissements étrangers et un nouvel Accord sur les services aériens ont aussi été annoncés.

Le 28 juin 2009, l’honorable Stockwell Day, alors ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, a signé les trois nouveaux accords ainsi qu’un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) au cours d’une cérémonie tenue avec son homologue jordanien (voir le Communiqué intitulé: Le ministre Day signe des accords en matière de commerce et d’investissement avec la Jordanie).

Le Canada et la Jordanie ont conclu le 26 août 2008 leurs négociations sur un ALE ainsi que sur un Accord sur l'environnement et un Accord de coopération dans le domaine du travail.

Le 15 novembre 2011, le gouvernement du Canada a déposé à la Chambre des communes un projet de loi visant la mise en œuvre des trois accords (voir le Communiqué intitulé : Le Canada dépose les projets de loi de mise en œuvre des accords de libre-échange avec la Jordanie et le Panama).

Le 21 septembre, le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé que l’Accord de libre-échange Canada-Jordanie et les accords parallèles sur l’environnement et sur la coopération dans le domaine du travail devrait entrer en vigueur le 1er octobre 2012 (voir le Communiqué intitulé : Le gouvernement Harper annonce le plus récent jalon de son programme de promotion du commerce visant à ouvrir de nouveaux marchés pour les exportations canadiennes). Ceci fait suite à l’annonce du Ministre Fast, le 29 juin 2012, que la Loi sur la croissance économique et la prospérité Canada-Jordanie a reçu la sanction royale (voir le Communiqué intitulé : La Loi sur la croissance économique et la prospérité Canada-Jordanie reçoit la sanction royale).

Le Canada et la Jordanie entretiennent déjà des relations économiques et commerciales dynamiques. En plus des accords connexes mentionnés ci-dessus, le Canada a un Accord bilatéral de transport aérien avec la Jordanie et a signé avec ce pays un Accord de coopération nucléaire, en même temps que l’Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers.

La mise en vigueur de l’ALE permettra d’accroître les échanges commerciaux entre le Canada et la Jordanie et de renforcer et d’approfondir leurs relations bilatérales. Elle témoignera aussi de l’importance que le Canada accorde au développement de ses relations avec la Jordanie, particulièrement en raison du rôle que joue cet État arabe modéré pour la promotion de la paix et de la sécurité au Moyen-Orient.

L’Accord de libre-échange (ALE), l’Accord de coopération dans le domaine du travail (ACT) et l’Accord sur l'environnement entre le Canada et la Jordanie sont entrés en vigueur le 1er octobre 2012.