L'accord de libre-échange Canada-Corée - Créer des emplois et des opportunités pour les Canadiens

Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC)

L’Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC), premier accord de libre-échange du Canada dans la région de l’Asie-Pacifique, est entré en vigueur le 1er janvier 2015. Cet accord donne aux exportateurs canadiens un accès préférentiel à la quinzième économie mondiale en importance, et quatrième de l’Asie, qui a un PIB annuel de près de 1,8 billion de dollars et une population de plus de 50 millions d’habitants. Depuis l’entrée en vigueur de l’Accord, quelque 90 p. 100 des exportations du Canada sont entrées en Corée en franchise de droits, et à la pleine mise en œuvre de l’Accord, en 2032, pratiquement tout commerce bilatéral sera en franchise de droits. L’ALECC est bénéfique pour la relation de commerce bilatéral entre le Canada et la Corée; en effet, il établit les fondements modernes et complets de la relation de commerce et d’investissement. La Corée du Sud est non seulement un acteur économique important en soi et un marché clé pour le Canada; elle sert également de porte d’entrée des entreprises et des travailleurs canadiens dans la région de l’Asie-Pacifique dans son ensemble. Par conséquent, les entreprises canadiennes seront en mesure de mieux tirer parti de la Corée du Sud, comme étant une base solide pour leur permettre d’élargir leur présence dans toute l’Asie et dans toutes ses chaînes d’approvisionnement.

À consulter :

Comprendre l'ALECC

Avantages

Découvrez comment l’ALECC bénéficiera aux provinces et territoires ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises.