Négociations en vue d'Accord de libre-échange Canada-Singapour

Renseignements supplémentaires

Singapour étant un partenaire commercial stratégiquement bien situé, un accord de libre-échange (ALE) pourrait produire d’importantes retombées économiques pour le Canada, surtout dans le domaine de l’investissement et des services. Un ALE augmenterait non seulement la visibilité du Canada à Singapour, mais faciliterait aussi les échanges de biens et de services et améliorerait la capacité du Canada de participer aux chaînes de valeur mondiale en profitant de la position de Singapour en tant que plaque tournante importante dans la région.

Le point sur les négociations

Des représentants canadiens et singapouriens se sont rencontrés du 13 au 15 août 2007, à Ottawa, pour une huitième séance de négociations. En dépit des progrès qui ont été faits à cette occasion, plus de travail devrait être fait sur des questions comme l’accès aux marchés pour les services et l’investissement afin que le résultat des négociations soit satisfaisant pour les Canadiens.

Le Gouvernement du Canada est toujours engagé à conclure une entente dont les entreprises canadiennes bénéficieront dans ce marché dynamique et stratégiquement bien situé. Aucune date n’a été fixée pour la tenue de la prochaine séance de négociations.

Contexte

Les Premiers Ministres canadien et singapourien ont annoncé le lancement des négociations d’un ALE le 21 octobre 2001. Six rondes de négociations se sont déroulées entre janvier 2002 et octobre 2003. Les discussions ont été suspendues en décembre 2003, suite à une impasse sur certaines dispositions de l’ALE. Suite à des consultations avec les parties intéressées et des discussions avec des représentants singapouriens sur les principales questions en suspens, en novembre 2006, le ministre du Commerce international David L. Emerson et son homologue singapourien, le ministre Lim Hng Kiang, ont convenu de reprendre les négociations. Par conséquent, la septième séance de négociations a eu lieu du 26 février au 2 mars 2007 à Singapour.

Les négociations portent sur un large éventail de sujets, notamment le commerce des marchandises et des services, les services financiers, l'investissement, les marchés publics, le règlement des différends et la politique de concurrence. Les questions concernant le travail et l'environnement sont abordées lors de réunions parallèles, conformément à l'intention qu'a le Canada de conclure des accords parallèles avec Singapour dans ces domaines.

Singapour est déjà un important partenaire du Canada dans la région Asie-Pacifique en matière de commerce et d’investissement. En 2006, les exportations canadiennes de marchandises à destination de Singapour étaient évaluées à 739.3 millions de dollars, tandis que les importations canadiennes en provenance de Singapour se chiffraient à 985.4 millions de dollars. En 2005, dernière année pour laquelle des données ont été publiées, les exportations canadiennes de services à destination de Singapour se sont élevées à 324 millions de dollars, tandis que les importations de services en provenance de Singapour étaient évaluées à 937 millions de dollars. L’investissement direct du Canada à Singapour a totalisé 4.0 milliards de dollars en 2006. L’investissement de Singapour au Canada était moins important et se chiffrait à 41 millions de dollars en 2006.