Consulter les Canadiens au sujet d’un possible accord de libre-échange entre le Canada et la Chine

L’économie moderne et interconnectée d’aujourd’hui requiert une approche inclusive et progressive en matière de commerce international qui reflète la vision et les priorités canadiennes. Le commerce est synonyme de croissance, qui elle, à son tour, signifie plus d’emplois pour notre classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

Élargir nos échanges commerciaux avec d’importants marchés à forte croissance  constitue une priorité. La Chine, à titre de deuxième économie mondiale, présente de nombreuses nouvelles avenues en matière de commerce (biens et services) et d’investissement. À cette fin, le Canada et la Chine ont amorcé des discussions exploratoires pour examiner la possibilité d’entreprendre des négociations en vue de la conclusion d’un accord de libre‑échange (ALE).

Parallèlement, le gouvernement du Canada demande au public canadien et aux intervenants canadiens intéressés par la question de contribuer à la définition de nos intérêts dans le cadre d’un possible ALE avec la Chine et d’identifier les manières nous permettant de maximiser les avantages économiques et sociaux d’un tel accord. La parole est à vous, et nous nous engageons à vous faire part des avancés d’un tel exercice. Le gouvernement du Canada est résolu à écouter les Canadiens sur cet important sujet, et veillera à ce que la population conserve la possibilité de fournir ses opinions pendant le processus de discussion avec la Chine, notamment au moyen de consultations supplémentaires si jamais le Canada et la Chine décidaient d’aller de l’avant avec des négociations officielles en vue de parvenir à un ALE.

Date de modification: