Acier et aluminum

Les industries canadiennes de l'acier et de l'aluminum contribuent de façon importante à l'économie canadienne. Elles sont la source d’emplois bien rémunérés et d’intrants essentiels à d'autres industries importantes, notamment celles de l'énergie, de la fabrication de pointe, de la construction et de l'automobile.

En 2017, l'industrie canadienne de l'acier employait plus de 23 000 Canadiens et comptait pour 4,2 milliards de dollars du produit intérieur brut (PIB) du pays. L'industrie canadienne de l'aluminum employait quant à elle 10 500 travailleurs et comptait pour 4,7 milliards de dollars au PIB.

Les industries canadienne et américaine de l'acier et de l'aluminum sont profondément intégrées. Elles soutiennent des chaînes d'approvisionnement continentales qui renforcent la compétitivité de l'économie nord-américaine dans le monde. Le Canada est depuis longtemps un fournisseur sûr et fiable d'acier et d'aluminum de l'industrie de la défense des États-Unis.

Le Canada achète plus d'acier américain que tout autre pays au monde, achats qui représentent environ 50 % des exportations américaines. En 2017, environ 14 milliards de dollars américains d'acier ont été échangés entre le Canada et les États-Unis.

En matière d’aluminum, le Canada et les États-Unis se partagent un marché hautement intégré dont le commerce combiné est évalué à plus de 11,4 milliards de dollars américains par année. Environ 84 % de la production d'aluminum primaire du Canada est exportée aux États-Unis, où il est utilisé comme intrant important dans la transformation ultérieure de produits destinés aux marchés intérieurs et à l'exportation.

Droits de douane américains sur l’acier et l’aluminum canadiens

Le 31 mai 2018, les États-Unis ont annoncé que des tarifs de 25 % sur les importations d'acier canadien et de 10% sur les importations d'aluminum canadien entreraient en vigueur le 1er juin 2018.

Le 31 mai 2018, en réponse à l’adoption de ces tarifs sans précédent, le Canada a annoncé son intention d'imposer, à compter du 1er juillet 2018, des surtaxes ou des contre-mesures restrictives semblables aux importations d'acier, d'aluminum et d'autres produits en provenance des États-Unis, jusqu'à concurrence de 16,6 milliards de dollars, ce qui représente la valeur des exportations canadiennes de 2017 touchées par les mesures américaines. Les déclarations du premier ministre et de la ministre Freeland, ainsi que l'avis d'intention concernant les mesures de rétorsion canadiennes sont disponibles ci-dessous :

Nouvelles

Liens connexes

Date de modification: