Déclaration conjointe sur les récents développements dans la république bolivarienne du Venezuela

Argentine, Belize, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Guatemala, Honduras, Mexique, Panama, Paraguay, Pérou, États-Unis d'Amérique et l'Uruguay

Nous, les soussignés, États membres de l’Organisation des États américains (OEA), soulignons notre engagement envers la Charte de l’OEA, la Charte démocratique interaméricaine et la déclaration du Conseil permanent de l’OEA du 1er juin 2016 sur le Venezuela (CP/DEC 63/16), et notre soutien à l’égard d’un dialogue politique national efficace et inclusif en temps opportun pour répondre aux besoins urgents du peuple vénézuélien, assurer la paix et la sécurité, et garantir le plein respect des droits de la personne, de l’application régulière de la loi, de la séparation des pouvoirs et de la consolidation de la démocratie représentative.

Nous tenons compte de l’exposé du 21 juin 2016 de l’ancien président d’Espagne, Jose Luis Rodriguez Zapatero, sur l’initiative visant à promouvoir un dialogue politique national au Venezuela, et du rapport du 23 juin 2016 du secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro Lemes, déposé conformément à la Charte démocratique interaméricaine, ainsi les commentaires formulés aux deux réunions du Conseil permanent par les États membres.

Nous exhortons le gouvernement du Venezuela et l’opposition à tenir le plus rapidement possible un dialogue franc et efficace, directement ou avec l’aide de facilitateurs, qui permettra la détermination de solutions durables dans un environnement de paix et de respect mutuel, les encourageant à continuer de privilégier des formes d’expression et d’influence non violentes et pacifiques.

Nous prenons note de l’annonce du Conseil national électoral du Venezuela portant sur la vérification des signatures nécessaires à la tenue d’un plébiscite de révocation afin d’entamer la phase de pétition.

Nous demandons aux autorités du Venezuela de garantir l’exercice des droits constitutionnels du peuple vénézuélien et de poursuivre les étapes restantes de la tenue d’un plébiscite de révocation de façon claire et concrète et sans délai, contribuant ainsi à la résolution rapide et efficace des difficultés politiques, économiques et sociales qui sévissent dans le pays.

Date de modification: