Secteur du pétrole et du gaz


Si vous menez des activités dans le secteur canadien du pétrole et du gaz, les accords de libre-échange (ALE) et les accords sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) du Canada créent des occasions d’affaires pour les entreprises comme la vôtre.

Au fil de longues années d’expérience, les entreprises canadiennes du secteur du pétrole et du gaz ont acquis et perfectionné des compétences et des techniques qui jouissent maintenant d’une renommée mondiale, en particulier pour les travaux dans des conditions climatiques difficiles et en eau froide. Par conséquent, la technologie et le savoir-faire canadiens sont très recherchés partout dans le monde. Par exemple, les techniques et les connaissances canadiennes dans les domaines suivants font l’objet d’une promotion qui s’étend bien au-delà de nos frontières : le paillage pour la réalisation de profils sismiques, le forage automatisé, la fracturation hydraulique en plusieurs étapes et la gestion des glaces.

En 2011, l’extraction de pétrole et de gaz a représenté 18,6 p. 100 (ou 83,3 milliards de dollars) des exportations de marchandises canadiennes. Toutefois, la technologie et le savoir-faire constituent également d’importantes exportations, permettant aux sociétés pétrolières et gazières de compenser les fluctuations d’activité attribuables à des facteurs économiques et saisonniers. Les États-Unis représentent la principale destination de ces exportations, suivis de la Chine, de l’Australie, de l’Afrique du Sud et d’Israël.

En plus de sa contribution à la balance des exportations, le secteur du pétrole et du gaz constitue une importante source d’emplois pour les Canadiens. Près de 102 000 personnes à l’échelle du Canada y travaillent directement. C’est la raison pour laquelle le gouvernement veille à ce que les besoins des entreprises de ce secteur soient pris en compte dans les accords commerciaux bilatéraux, comme les ALE et les APIE, qu’il signe avec d’autres gouvernements .

Par exemple :

  • L’Accord de libre-échange Canada-Pérou (mis en œuvre en août 2009) va plus loin que l’APIE conclu par les deux pays et protège davantage les intérêts des investisseurs canadiens qui mènent des activités dans l’industrie péruvienne du gaz naturel, laquelle connaît une croissance rapide. L’Accord prévoit aussi un arbitrage international contraignant en vue de régler les différends.
  • L’Accord de libre-échange Canada-Colombie (mis en œuvre en août 2011) prévoit la suppression des droits de douane sur la plupart des exportations canadiennes de services et d’équipement dans le secteur du pétrole et du gaz. La Colombie affiche une forte demande de services en ingénierie, géophysique et cartographie, ainsi que de services relatifs aux champs pétrolifères comme le forage. L’Accord facilite également l’accès aux travailleurs étrangers temporaires.
  • Depuis l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange nord-américain en 1994, les exportations du Canada dans le domaine de l’énergie ont enregistré une hausse considérable, augmentant plus de six fois pour atteindre plus de 82 milliards de dollars en 2011. La même année, le Canada a exporté un peu plus de 2,7 millions de barils de pétrole par jour vers les États-Unis.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les nouvelles occasions d’affaires à l’étranger et sur la manière dont les ALE et les APIE du Canada peuvent aider votre entreprise dans un marché en particulier, veuillez communiquer avec un délégué commercial ou consulter le site Web du Service des délégués commerciaux.