Faire des affaires en Chine

Les accords bilatéraux avec la Chine ouvriront la voie à des occasions d’affaires avantageuses pour les entreprises canadiennes comme la vôtre


Les liens interpersonnels solides qui existent entre les peuples du Canada et de la Chine offrent une fondation naturelle pour le renforcement des relations commerciales entre les deux pays : plus de 1,3 million de Canadiens sont d’origine chinoise, et plus de 68 000 étudiants chinois sont inscrits dans des établissements d’enseignement canadiens.

Comptant une population, un PIB par habitant et des besoins en infrastructures sans cesse croissants, la Chine offre des occasions exceptionnelles aux exportateurs et aux investisseurs canadiens. En fait, la Chine qui figure déjà au deuxième rang des partenaires commerciaux bilatéraux du Canada, représente sa deuxième source d’importation de marchandises et son troisième marché d’exportation de marchandises.

Les accords bilatéraux entre le Canada et la Chine peuvent aider les entreprises canadiennes à profiter encore davantage de tout le potentiel que présente le marché chinois. Dans cette optique, les deux gouvernements ont accueilli favorablement la publication en août 2012 de l’Étude sur les complémentarités économiques du Canada et de la Chine. L’étude souligne notamment que l’adoption d’instruments pertinents entre les gouvernements permettrait de renforcer les relations commerciales entre les deux pays. Les deux pays étudient actuellement les conclusions de cette étude.

L’accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE), signé en septembre 2012, prévoit des règles contraignantes qui auront pour effet d’assurer une meilleure protection et une plus grande prévisibilité aux investisseurs canadiens et à leurs investissements en Chine.

Une fois mis en œuvre, l’APIE entre le Canada et la Chine permettra aux investisseurs de chacun des deux pays d’investir en toute confiance sur le marché de l’autre pays. L’APIE devrait aussi appuyer les efforts que déploient les entreprises canadiennes pour tirer parti des occasions d’investissement grandissantes qui se présentent dans de nombreux secteurs en Chine, notamment les services financiers, les ressources naturelles, les transports, la biotechnologie, l’éducation, les technologies de l’information et la fabrication. Ces investissements contribueront à créer des emplois et favoriseront la prospérité dans les deux pays.

Lors de la visite du premier ministre Stephen Harper en Chine en février 2012, il a été annoncé que des progrès avaient été réalisés à l’égard de mesures visant à faciliter le commerce et l’investissement entre les deux pays. Des progrès ont notamment été enregistrés dans les domaines de la coopération nucléaire, de la coopération en matière d’énergie, des transports aériens ainsi que des sciences et de la technologie. Il s’agit là de réalisations qui favorisent déjà le resserrement des relations commerciales entre le Canada et la Chine.

  • En 2011, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et la Chine a atteint 65 milliards de dollars.
  • Toujours en 2011, les investissements canadiens en Chine se sont chiffrés à 4,5 milliards de dollars, tandis que les investissements chinois au Canada ont atteint 10,9 milliards de dollars.

Pour de plus amples renseignements sur les nouvelles occasions d’affaires ou sur la manière dont l’APIE entre le Canada et la Chine ou d’autres accords bilatéraux entre le Canada et la Chine peuvent aider votre entreprise en Chine, veuillez consulter les faits sur le marché et les études de marché pour la Chine sur le site Web du Service des délégués commerciaux, ou communiquez avec un délégué commercial.

Renseignements supplémentaires

Communiquez avec nous

Direction de la politique et des négociations commerciales I (TPE)
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Édifice Lester B. Pearson
125, promenade Sussex, Ottawa (Ontario)  K1A 0G2
Télécopieur : 613-944-0757
Courriel : consultations@international.gc.ca