L’Accord de libre-échange Canada-Pérou

Créer des occasions d’affaires avantageuses pour les entreprises canadiennes comme la vôtre


L’Accord de libre-échange Canada-Pérou donne aux producteurs et aux exportateurs canadiens un avantage concurrentiel dans l’un des pays d’Amérique latine et des Caraïbes ayant le plus d’affinités avec le Canada. Le Pérou est également une économie qui connaît une expansion rapide : la croissance du PIB y a été de 6,9 p. 100 en 2011 et la Banque centrale péruvienne prévoit une croissance de près de 6 p. 100 en 2012. L’Accord supprime tous les droits de douane sur les produits industriels canadiens et supprime ou réduit les droits de douane sur la majorité des produits agricoles et agroalimentaires du Canada.

Familiarisez-vous avec l’accord de libre-échange avec le Pérou et découvrez dès aujourd’hui votre prochain marché.

Les relations commerciales entre le Canada et le Pérou

Le Pérou est le troisième plus important partenaire commercial du Canada en Amérique latine et dans les Caraïbes. En 2011, la valeur des exportations canadiennes vers le Pérou a atteint 516 millions de dollars, soit une augmentation de 36 p. 100 par rapport à 2008, année qui a précédé l’entrée en vigueur de l’Accord. Le Pérou est également la troisième destination de l’investissement direct canadien en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

Grâce à l’Accord de libre-échange, à l’organisation réussie d’élections démocratiques et à une économie en plein essor, le Pérou continue d’attirer l’attention d’un nombre croissant d’entreprises canadiennes.

Débouchés pour les entreprises canadiennes dans le secteur agricole et agroalimentaire

L’Accord supprime ou réduit les droits de douane (qui auparavant atteignaient jusqu’à 25 p. 100) sur la majorité des exportations agricoles et agroalimentaires du Canada, ce qui donne un avantage concurrentiel aux producteurs et aux exportateurs canadiens. Des débouchés particulièrement intéressants s’offrent aux exportateurs canadiens des produits suivants :

  • blé dur
  • orge de brasserie et malt
  • légumineuses
  • graines à canaris
  • préparations alimentaires pour animaux
  • graines de lin
  • porc
  • certaines catégories de bétail et bœuf vivants

Débouchés pour les entreprises canadiennes dans le secteur minier et le secteur du pétrole et du gaz

L’Accord supprime les droits de douane (qui auparavant atteignaient jusqu’à 12 p. 100) sur les équipements canadiens destinés à l’exploitation minière et au secteur du pétrole et du gaz. Le Pérou possède les plus vastes réserves de zinc, de plomb, d’argent et d’or de l’Amérique latine, et a besoin d’une large gamme d’équipements miniers (fleurets, concasseurs, trépans et véhicules spécialisés), ainsi que de services d’ingénierie, de services de géophysique et de métallurgie.

Débouchés pour les entreprises canadiennes du secteur des technologies de l’information et des communications (TIC)

L’Accord supprime les droits de douane (qui auparavant atteignaient jusqu’à 12 p. 100) sur les produits canadiens des TIC. Des débouchés particulièrement intéressants se présentent à mesure que le Pérou développe son infrastructure des TIC. Le Canada est bien placé pour tirer parti de ce secteur en croissance en tant que fournisseur de technologies de pointe et de services dans des marchés à créneaux tels que les communications sans fil, les solutions logicielles personnalisées, les solutions liées à la géomatique et à la santé.

Investissement

L’Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) entre le Canada et le Pérou, qui est entré en vigueur en juin 2007, a été mis à jour et intégré à l’Accord de libre-échange. Cette démarche a assuré aux investisseurs canadiens une stabilité, une transparence et une protection accrues pour leurs investissements tout en prévoyant un mécanisme d’arbitrage international pour le règlement des différends. Le précédent APIE et les dispositions relatives à l’investissement de l’Accord de libre-échange ont contribué à faire du Canada l’une des sources les plus importantes d’investissement direct étranger dans le secteur minier au Pérou. Des possibilités d’investissement particulièrement intéressantes s’offrent notamment dans les domaines suivants :

  • exploitation minière (or et fer)
  • infrastructure (routes, systèmes d’irrigation et ports)
  • télécommunications (téléphonie, sans fil et services Internet)
  • pétrole et gaz (l’industrie du gaz naturel au Pérou connaît une croissance spectaculaire)

« Chaque fois qu’un accord de libre-échange est conclu, les importateurs et le gouvernement du pays partenaire considèrent immédiatement votre pays comme un allié, ce qui est avantageux », affirme M. Arthur Bergan, président du conseil d’administration d’International Road Dynamics Inc. Lire le récit intégral de cette réussite exemplaire.

Pour de plus amples renseignements sur les nouvelles occasions d’affaires ou sur la manière dont l’Accord de libre-échange et l’Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers peuvent aider votre entreprise au Pérou, veuillez consulter les faits sur le marché au Pérou sur le site Web du Service des délégués commerciaux, ou communiquez avec un délégué commercial.

Renseignements supplémentaires

Communiquez avec nous

Si vous avez des questions ou commentaires au sujet de cet accord de libre-échange et de cet accord sur les investissements, veuillez communiquer avec Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada à l’adresse suivante :

Direction de la politique et des négociations commerciales I (TPE)
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Édifice Lester B. Pearson
125, promenade Sussex, Ottawa (Ontario)  K1A 0G2
Télécopieur : 613-944-0757
Courriel : consultations@international.gc.ca