L’accord commercial entre le Canada et le Costa Rica rend les PME canadiennes plus concurrentielles


L’Accord de libre-échange Canada-Costa Rica continue d’aider les petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes à accroître leur part de marché dans ce pays clé de l’Amérique centrale.

Covertech Fabricating Inc. est l’une des PME qui profitent de l’Accord de libre-échange. Fondée en 1990, cette entreprise fabrique toute une gamme de produits de plastique, dont des isolants réfléchissants vendus sous la marque de commerce rFOIL™.

L’Accord de libre-échange a permis à Covertech d’accroître considérablement ses activités dans la région, indique Mme Paulina Barnes, qui représente l’entreprise au Costa Rica. L’Accord a favorisé l’ouverture de marchés auxquels l’entreprise n’aurait pu accéder autrement, ajoute-t-elle, soulignant que la suppression des droits de douane confère au Canada un avantage concurrentiel.

« Si un produit similaire était offert par une entreprise américaine, nous aurions un avantage par rapport à cette dernière étant donné l’accès au marché en franchise de droits dont nous jouissons. Nous sommes donc plus concurrentiels sur le plan des prix », affirme Mme Barnes.

M. John Starr, vice-président de Covertech, explique que l’accord prévoit un accès en franchise de droits à ce marché, ce qui profite à son entreprise. « Le libre‑échange entre le Canada et le Costa Rica est favorable à Covertech, puisqu’il permet à notre entreprise de mener ses activités en franchise de droits », explique-t-il.

En 2012, l’entreprise a réalisé des ventes de 250 000 $ au Costa Rica.

M. Starr indique que c’est grâce à l’Accord de libre-échange que les ventes de son entreprise sur ce marché ne cessent de croître. Il ajoute qu’il espère trouver d’autres applications pour les produits de Covertech au Costa Rica à l’avenir.

Pour en savoir davantage sur l’Accord de libre-échange Canada-Costa Rica.