Le Mexique, l’autre partenaire nord-américain


En 1994, le milieu des affaires au Mexique s’est transformé à jamais. La conclusion de l’Accord de libre-échange nord-américain, l’ALENA, a fait du Canada, des États-Unis et du Mexique la plus grande zone de libre-échange du monde. Depuis, les entreprises établies dans les trois pays n’ont cessé de renforcer leurs liens dans ce que bon nombre de gens appellent la plateforme nord-américaine. Nous allons aujourd’hui examiner les possibilités qu’offre le Mexique. Ici Michael Mancini, rédacteur en chef de CanadExport, le cybermagazine du gouvernement du Canada conçu à l’intention des entrepreneurs désireux d’affronter la concurrence sur les marchés mondiaux, d’y établir des partenariats et d’y prospérer. Consultez notre magazine.

Depuis la signature de l’ALENA, les Canadiens ont investi quelque 6 milliards de dollars au Mexique, faisant du Canada le cinquième investisseur étranger en importance au Mexique. Que vous cherchiez à investir, à établir des partenariats, à implanter une usine de fabrication ou à vendre sur le marché en plein essor du Mexique, les possibilités abondent. Aujourd’hui, nous nous entretenons avec quatre Canadiens qui nous feront part de leurs points de vue particuliers quant à la pénétration du marché mexicain et à l’importance que revêt notre voisin du Sud pour la compétitivité du Canada.

Balado

Transcription et format de substitution