Grèce

Information culturelle

Des réponses à vos questions d’ordre interculturelles d’un point de vue local et un d’un point de vue canadien.

Information culturelle - Conversations

Question :

Je rencontre quelqu’un pour la première fois et je veux faire bonne impression. Quels seraient de bons sujets de discussion à aborder?

Point de vue local :

Si vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, de bons sujets de discussion à aborder sont le travail et la famille. Tenez compte de l'endroit où vous vous trouvez et voyez quel autre sujet de conversation le voisinage peut vous suggérer (par exemple, si vous rencontrez votre interlocuteur dans une galerie, vous pouvez parler d'arts, etc.). Laissez les Grecs parler les premiers, ce qui vous renseignera et vous aidera à mieux comprendre leur vision des choses. Les discussions sur des questions personnelles doivent être évitées parce que votre curiosité pourrait offenser vos interlocuteurs. Les Grecs aiment rire et si vous pensez qu'une plaisanterie permettra de briser la glace, dites-la!

Point de vue canadien :

Un bon sujet de conversation serait une brève description de votre famille et un survol de vos antécédents. Il est important de vous définir clairement comme un Canadien parce que les Grecs se rendent à regrouper dans leur esprit un concept d'Amérique du Nord comme « l'Amérique ». Les attitudes des Grecs à l'égard du Canada et des États-Unis sont principalement amicales bien que plusieurs Grecs désapprouvent la politique étrangère des États-Unis.
Les Grecs sont très polarisés au plan politique et ont des points de vue très arrêtés. Le pays est pratiquement également divisé entre le nouveau parti démocratique de droite et l'aile gauche du parti PASOK. Par conséquent, il est préférable d'éviter les discussions politiques au début, pour éviter d'offenser vos interlocuteurs. Il est aussi préférable d'éviter d'aborder des questions concernant les autres pays des Balkans (par exemple l'ancienne République yougoslave de Macédonie et l'Albanie) et la Turquie.
Les Grecs sont généralement chaleureux et accueillants, toutefois ils ne sourient pas et ne rient pas très souvent au cours de conversations. Au Canada, il serait normal de faire quelques plaisanteries, de sourire et de rire pour alléger l'atmosphère. En Grèce, cela serait perçu comme peu normal, parce que les gens sont plus fermes. Il est très facile de s'entendre avec eux lorsqu'ils deviennent plus familiers.

Information culturelle - Styles de communication

Question :

Que dois-je savoir à propos des communications verbales et non-verbales?

Point de vue local :

Les Grecs se donnent l'accolade, s'embrassent et se tiennent très proche quand ils discutent. Je ne pense pas qu'il y ait de distance acceptable qui doit séparer deux personnes en conversation; c'est à vous de décider quelle distance devra vous séparer de votre interlocuteur, selon la situation. Le touché est aussi acceptable dans une conversation. Le contact visuel est important dans la culture grecque. Un vieux dicton dit que « les yeux sont le miroir de nos âmes » et le contact visuel leur donne d'une impression de pouvoir. Le contact visuel est un signe d'affirmation personnelle, mais aussi un moyen de chercher le contact ou la communication avec d'autres. Outre le fait que votre ton de voix doit être « amical », il n'y a pas de normes qui déterminent ce que doit être le ton de votre voix ou si vous devez utiliser un style direct lorsque vous vous exprimez. Il est acceptable en Grèce d'exprimer ses émotions et ses sentiments par des gestes et autres comportements.

Point de vue canadien :

Les Grecs sont beaucoup plus actifs que les Canadiens. Des poignées de mains fermes sont fréquentes entre collègues de travail ainsi que des échanges de tapes sur l'épaule ou dans le dos, même entre personnes qui se connaissent peu. Lorsqu'ils saluent des collègues, à une activité en dehors du milieu de travail, les hommes et les femmes s'embrassent sur les deux joues. Les femmes, entre elles, peuvent aussi s'embrasser, mais les hommes se serrent la main entre eux.
En général, le contact physique est probablement plus important que le contact visuel afin d'établir une relation. Pour ce qui est des gestes de la main, il est conseillé d'éviter d'offrir une paume ouverte tournée vers le visage de quelqu'un, parce que cela constitue une insulte. Il est important de noter que cligner de l'œil à quelqu'un est probablement plus utilisé en Grèce qu'au Canada et que ceci est considéré comme un geste amical.

Information culturelle - Démonstration des émotions

Question :

Les démonstrations d'affection, de colère ou d'autres émotions sont-elles acceptables en public?

Point de vue local :

Les démonstrations d'affection et de colère en public sont très fréquentes en Grèce. En marchant dans Athènes, vous verrez des couples s'embrasser et marcher ensemble, main dans la main. Une réunion de travail avec des Grecs peut comporter des désaccords et de vigoureux débats, mais non violents.

Point de vue canadien :

Les démonstrations d'affection en public sont plus évidentes en Grèce. Par exemple, il est courant de voir un couple s'embrasser sur un banc de parc. Les Grecs sont très « européens » dans leurs sentiments envers la sexualité et sont très ouverts quand ils en parlent. En général, les Grecs montrent leurs émotions, ils ne les cachent pas. Ils sont aussi très déterminés et s'ils pensent avoir été maltraités, ils le diront. Il est courant de voir des gens se disputer vivement, comme au sujet d'un lot de stationnement, par exemple. Même de très bons amis peuvent avoir des échanges verbaux très animés au cours d'une conversation à caractère politique. Souvent, élever la voix est chose fréquente et ne doit pas être pris trop au sérieux, parce qu'il est rare que la violence éclate.
Les démonstrations les plus importantes de l'assurance des Grecs s'expriment dans les nombreux rallyes politiques et dans les grèves de syndicat qui frappent souvent le pays. Ils sont la plupart du temps bruyants, mais pacifiques, quoique certains rallyes politiques peuvent tourner à la violence.

Information culturelle - Code vestimentaire, ponctualité et formalité

Question :

Que dois-je savoir à propos du milieu de travail (la tenue vestimentaire, les délais, la formalité, etc.)?

Point de vue local :

Les employeurs grecs apprécient les employés qui ont une bonne apparence. Le code vestimentaire est très important. Les employés peuvent suivre la mode mais ils doivent s'habiller de façon formelle. La présentation est importante pour capter l'attention de l'employeur et des clients de l'entreprise pour laquelle vous travaillez. N'oubliez pas que vous représentez l'entreprise de votre employeur. La première impression est essentielle dans un milieu culturel grec.
En milieu de travail, vous devez paraître détendu et prenez le temps de faire connaissance avec vos collègues. C'est un processus à suivre. Les Grecs sont célèbres pour leur ouverture d'esprit et leur attitude décontractée, mais dans un environnement antagoniste, vous devez apprendre à les approcher de sorte qu'ils puissent devenir vos amis. Dans un environnement de travail formel, tout le monde a des titres. Vous devez vous adresser à vos supérieurs en les appelant Monsieur, Madame, etc. Habituellement, vous constaterez qu'après un certain temps au cours d'une conversation, ils vous demanderont de les appeler par leurs noms.
Si vous désirez faire votre marque dans une entreprise grecque, n'oubliez pas d'observer les délais, d'être ponctuel, même si les autres ne le sont pas. Parfois le travail est assez souple en ce qui a trait aux responsabilités, mais rappelez-vous que vous devez montrer que vous êtes productif et que vous aimez votre emploi.
Vous pouvez vous absenter pour maladie, à condition d'avertir à l'avance si possible. Vous pouvez être absent pour diverses raisons (les enfants doivent recevoir leur bulletin de scolarité et vous devez les accompagner), mais discutez-en d'abord avec votre employeur. Si vous êtes malade et que vous vous présentez au travail, soyez certain qu'ils vous diront de prendre congé.

Point de vue canadien :

En milieu de travail, les gens portent généralement le complet veston et la cravate de diverses couleurs et les femmes portent des tailleurs et d'autres vêtements. En général, les Grecs accordent une attention particulière à leur apparence et suivent les tendances de la mode très étroitement. Il est parfaitement acceptable pour les femmes de porter des vêtements révélateurs.
La manière la plus appropriée de s'adresser à un étranger serait de l'appeler Monsieur ou Madame et par son nom de famille (eponymo). Cela est la manière habituelle de s'adresser aux personnes ayant autorité et la façon aussi des jeunes de s'adresser à des personnes plus âgées. Parfois, des personnalités seront appelées monsieur ou madame suivi du prénom (onoma). Certains hommes se présenteront à un autre homme, en prononçant leur nom, suivi d'une poignée de mains. En général, les collègues utilisent le prénom pour s'adresser entre eux sur une base quotidienne.
Les Grecs, comme il a été mentionné, sont des gens assurés et qui parlent bruyamment. Ils ont tendance à résoudre les conflits en exprimant leurs préoccupations clairement pour en arriver à une solution. Le secret et de garder les choses pour soi est découragé. Même si les points de vue d'une personne sont opposés aux vôtres, le courage de soulever la question est admirée.
Au cours de réunions officielles et d'entrevues, les Grecs sont généralement ponctuels. Toutefois, pour ce qui est des réunions ou des événements informels, ils ont tendance à arriver plusieurs minutes en retard; cela n'est pas pris au sérieux.

Information culturelle - Méthodes de gestion

Question :

Quelles sont les qualités les plus recherchées chez un supérieur/directeur local? Comment saurais-je de quelle façon mon personnel me perçoit?

Point de vue local :

Les études sont un facteur que les Grecs recherchent chez les gestionnaires ou les supérieurs locaux, mais ils apprécient aussi l'équité en milieu de travail. Le dialogue entre le gestionnaire et ses employés est tout aussi important que le poste. Les employés aiment avoir pour leader une personne qui fait son travail efficacement mais qui est aussi ouverte aux nouvelles idées. Les discussions sont une partie importante du travail. Les problèmes que rencontrent certains expatriés peuvent être résolus autour d'une tasse de café ou d'une réunion d'équipe. Il est important de se montrer démocratique en milieu de travail et d'établir des liens de confiance avec tous les membres de l'équipe.
Donnez à vos employés la possibilité de vous approcher et de vous parler de problèmes, et faites de la place à l'humour. N'en faites pas trop, cependant, parce que vous ne devez jamais perdre votre professionnalisme. De plus n'oubliez pas que les Grecs n'acceptent pas les sanctions. Pour remettre les choses en place, si un problème survient, vous devez jouer sur leur sens de l'honneur, parce que ce sont des gens consciencieux, et si vous parvenez à les convaincre de vous faire confiance, ils ne vous desserviront jamais. Vous verrez des signes d'admiration de la part de vos employés, mais cela peut rapidement changer. Des canaux de communication ouverts faciliteront les discussions et établiront des liens solides entre l'employeur et les employés.

Point de vue canadien :

Bien que l'instruction et la capacité de travailler fort soient importants, la façon de diriger et de motiver les gens est peut-être la chose la plus importante. L'innovation est aussi encouragée. Il est difficile de savoir comment les employés voient leur gestionnaire; mais comme il a été dit auparavant, les Grecs diront ce qu'ils pensent de vous ou utiliseront le langage corporel.

Information culturelle - Hiérarchie et Prise de décision

Question :

Au travail, comment sont prises les décisions et qui les prend? Est-il convenable d’aller consulter mon superviseur immédiat pour obtenir des réponses ou de la rétroaction?

Point de vue local :

En milieu de travail, les décisions sont habituellement prises par les gestionnaires ou les superviseurs. Cela ne signifie pas que les nouvelles idées et les recommandations ne sont pas prises en considération. D'ordinaire les employés ont un certain pouvoir en matière de prise de décisions dans leur domaine de responsabilité. Quel que soit votre travail, ne prenez pas le risque de faire quelque chose sans avoir obtenu une rétroaction de votre superviseur. Il est important d'obtenir une réponse à vos questions et de travailler ensemble pour atteindre les objectifs que vous avez établis.

Point de vue canadien :

Les décisions sont habituellement prises par le responsable ou le gestionnaire après avoir consulter d'autres personnes ayant autorité. En général, la hiérarchie dans la compagnie n'est pas clairement définie et il ne serait pas très difficile pour un employé de communiquer directement avec une personne de haut rang.

Information culturelle - La religion, la classe, l'ethnicité et le sexe

Question :

Décrivez brièvement l’attitude des gens de l’endroit à l’égard des facteurs suivants et leurs répercussions en milieu de travail : L’égalité des sexes, la religion, les classes sociales, et l’origine ethnique.

Point de vue local :

Sexe : En général, les femmes doivent travailler plus fort pour faire leur marque en milieu de travail. Cela est une conséquence de la notion traditionnelle que les femmes doivent rester à la maison la plupart du temps pour s'occuper du ménage et des enfants. Même si les temps ont changé, les femmes grecques sont parfois mises dans des situations difficiles en milieu de travail. Les femmes expatriées peuvent rencontrer les mêmes difficultés dans leur travail.

Religion : La religion est essentielle à la culture grecque, mais elle n'influe pas sur les relations quotidiennes. Elle est cruciale sur le plan des traditions ou de la foi personnelle, mais pas en milieu de travail. Je ne crois pas que les Grecs reprocheront à qui que ce soit ses croyances personnelles. Ils s'intéressent davantage à sa personnalité.

Ethnicité : Il est courant qu'un Grec assimile les Canadiens à des Américains. (Précisez toujours que vous êtes un Canadien). La Grèce est en voie de devenir un pays multilingue, mais il reste beaucoup de chemin à faire. En effet, les locaux ne sont pas des plus tolérants envers les immigrants qui vivent et travaillent en Grèce pour des raisons politiques et historiques. Vous pouvez entendre des remarques racistes adressées à des groupes minoritaires qui s'expliquent possiblement par le fait que la Grèce a été une nation homogène pendant des siècles.

Classe sociale : Pour la majorité des Grecs, la rémunération est importante pour leur survie et assumer leurs dépenses mensuelles. Comme partout ailleurs dans le monde, ils poursuivent le même grand rêve de gagner à la loterie, ce qui signifie que la classe sociale fondée sur la richesse est importante pour les Grecs. Il y a des frictions en milieu de travail pour des raisons salariales, mais habituellement les employés sont payés pour ce qu'ils valent (aux yeux de l'entreprise). Il y a des cas où les femmes sont sous-payées par rapport aux hommes.

Point de vue canadien :

Sexe : Les hommes et les femmes sont égaux. Il reste toutefois la notion traditionnelle que les femmes doivent demeurer au foyer, mais dans les milieux urbains, les femmes préfèrent poursuivre des carrières, pour ensuite s'occuper de la famille.

Religion : La vaste majorité (environ 98 p. cent) de la population est chrétienne orthodoxe grecque. Les gens adhèrent vigoureusement à leur foi et il y a des églises chrétiennes sur presque toutes les rues. À cause de ceci, il existe une certaine tension avec les autres religions minoritaires telles que l'islam de l'Albanie. La religion affecte le milieu de travail, principalement en raison des fêtes religieuses orthodoxes, qui sont observées toute l'année (Pâques, Noël et d'autres jours fériés).

Classe sociale : Il n'y a pas de « système de classe » en Grèce. Les Grecs, dans le milieu urbain (Athènes, Salonike, Patras), appartiennent à la classe des travailleurs moyens. Il y a des personnes qui sont très riches et d'autres qui sont très pauvres. Les Grecs en général ont un meilleur style de vie par comparaison aux immigrants récemment arrivés qui sont souvent employés dans des fonctions très peu rémunérées dans les secteurs agricoles ou industrielles.

Ethnicité : La plupart des gens se considèrent comme des Grecs ou des Hellènes. Cela signifie qu'ils parlent le grec moderne et qu'ils sont chrétiens orthodoxes grecs. D'autres groupes minoritaires comprennent les Albanais ainsi que de plus petits groupes d'Europe centrale et du Moyen-Orient. Parfois, les immigrants ne sont pas très bien traités et cela se voit dans la rémunération qui est inférieure à celle d'un Grec qui fait le même travail.

Information culturelle - Établir des bonnes relations

Question :

À quel point est-il important d’établir une relation personnelle avec un collègue ou un client avant de faire des affaires avec cette personne?

Point de vue local :

Il est important d'établir une relation personnelle avec un collègue avant d'entrer en affaires. Cela vous aidera à comprendre ses motivations et les attentes qu'il a dans son poste ou à l'égard du projet auquel vous participez. La meilleure façon de briser la glace est de l'inviter à déjeuner, à souper ou à prendre un café. Une rencontre à l'extérieur du milieu de travail crée une atmosphère plus décontractée qui amènera votre interlocuteur à vous faire-part de ses idées personnelles, de sa vie et de son travail. La même technique peut être utilisée avec les clients. Donnez-leur le plaisir de vous parler d'eux-mêmes et d'humaniser l'affaire. Une fois encore, n'en faites pas trop parce que cela pourrait renverser vos plans.

Point de vue canadien :

Dans la plupart des cas, une relation personnelle est importante avant de réaliser une affaire. La confiance doit être établie entre deux personnes dans le cadre de bonnes conversations comportant le toucher de l'épaule et de petits gestes d'amitié. Souvent, un échange de cadeau entre deux interlocuteurs peut mener loin dans l'établissement d'une amitié (par exemple deux hommes échangeant deux bonnes bouteilles de boisson alcoolisée).

Information culturelle - Privilèges et Favoritisme

Question :

Un collègue ou un employé s’attendrait-il à avoir des privilèges spéciaux ou à recevoir une considération spéciale en raison de notre relation ou de notre amitié?

Point de vue local :

Certains collègues ou employés s'attendront à recevoir des privilèges ou des considérations spéciales selon la relation personnelle ou l'amitié que vous avez établie. Ils vous demanderont peut-être de recruter un ami ou un membre de la famille (ce qui est le plus fréquent). Vous devrez bien séparer l'amitié et le travail de manière à maintenir votre professionnalisme aux yeux de votre collègue ami. Si quelqu'un est dans le besoin, il semble raisonnable pour l'employé d'aider sa famille ou un ami en reconnaissance de ses services. Soyez prudent. En milieu de travail, vous devrez établir certains critères pour chaque employé. Le privilège d'être aidé devra s'appliquer à tous.

Point de vue canadien :

Un employé ne s'attend pas à des privilèges particuliers. Toutefois, si une amitié existe entre un employé et son supérieur, il est probable que l'employé aura une meilleure augmentation de salaire. La pratique de recruter des amis et des parents est très répandue en Grèce mais il est important de noter cependant, que le recrutement d'une personne familière se produit lorsque ces personnes répondent aux exigences du poste (l'instruction, l'expérience de travail).

Information culturelle - Conflits dans le Lieu de travail

Question :

J’ai un problème relié au travail avec un collègue. Est-ce que je dois le confronter directement, publiquement ou en privé?

Point de vue local :

Lorsqu'un collègue vous pose un problème, il est conseillé de l'affronter en privé, d'abord autour d'une tasse de café ou à l'heure du déjeuner. Dans cet environnement décontracté, vous pouvez vous expliquer plus clairement. Toutefois, si le problème préoccupe votre groupe parce qu'il porte sur une assignation de tâche et que vous ne parvenez pas à trouver une solution, je vous conseillerais d'exposer le problème à votre superviseur ou gestionnaire. Il ne vous sera pas difficile de constater que vous causez un problème à un collègue ou que vous l'avez offensé, par son comportement. En Grèce les gens expriment leurs sentiments de façon claire. S'ils ne le font pas, soyez assuré que vous serez mis au courant. Par conséquent, réglez rapidement le problème en dialoguant et en faisant preuve de compréhension.

Point de vue canadien :

L'approche directe est la meilleure. Parler à d'autres ou cacher des choses à quelqu'un ne vous aideront pas. Comme il a été mentionné, il est préférable d'exprimer vos sentiments et de résoudre le conflit verbalement.

Information culturelle - Motiver les collègues locaux

Question :

Qu’est-ce qui motive mes collègues locaux à donner un bon rendement au travail?

Point de vue local :

La rémunération est un facteur de motivation majeur pour obtenir des Grecs un bon rendement au travail. Ce n'est toutefois pas le seul. La crainte de l'échec est importante pour les Grecs qui veulent être les meilleurs de leur milieu de travail. Il est également essentiel que les conditions de travail favorisent la créativité et incitent les gens à travailler : l'égalité dans l'environnement de bureau, le dialogue, le resserrement des liens entre les collègues et les gestionnaires, le partenariat et tous les autres facteurs qui donneront à l'employé le sens d'une solide sécurité.

Point de vue canadien :

Tous les points, mentionnés plus haut, motivent les Grecs à bien faire leur travail. La sécurité d'emploi est probablement le facteur le plus important. Mais la crainte de l'échec n'est réellement pas un facteur, parce que la plupart des Grecs sont fiers de leur travail.

Information culturelle - Livres, films et mets recommandés

Question :

Pour m’aider à en apprendre davantage à propos de la culture, pouvez-vous recommander : des livres, des films, des émissions de télévision, de la nourriture et des sites Web?

Point de vue local :

Pour se renseigner sur la culture grecque, vous devez en faire l'expérience en Grèce, et vous faire votre idée de la culture qui, à mon avis, est vivante.

Point de vue canadien :

Les journaux télévisés grecs sont de bonnes sources d'informations. Si un quartier grec existe dans votre ville, aller vous exposer aux principaux aspects de la culture grecque. Essayer le souvlaki, la moussaka ou le rôti d'agneau dans un restaurant grec vous familiarisera avec les spécialités gastronomiques de la Grèce. Écouter de la musique de Giorgos Dalaras vous donnera une idée de la musique grecque traditionnelle. Je recommande également des films de Stathis Psaltis pour se faire une idée satirique et amusante de l'environnement bureaucratique grec et de la vie sociale grecque.

Les bons sites web à visiter:
www.ert.gr - nouvelles, radio
www.phantis.com - nouvelles, liens à d'autres sites grecs
www.culture.gr - information sur les sites d'importance culturelle

Information culturelle - Activités sur le terrain

Question :

Dans ce pays, j’aimerais en savoir plus sur la culture et sur le peuple. Quelles activités pouvez-vous me suggérer?

Point de vue local :

La meilleure chose à faire est de rencontrer des gens, de se faire des amis et de sortir. Faites des voyages à l'extérieur de la ville pour vous familiariser avec les traditions et l'histoire. La radio, les journaux et la télévision sont aussi des véhicules de la culture. Le théâtre et les concerts sont également importants en ce sens qu'ils vous donneront une idée de ce qu'est l'esprit grec. Si vous avez été en contact avec la culture hellénique dans une communauté grecque du Canada, cela ne signifie pas que vous connaissez la Grèce. Les communautés grecques du Canada ont pour objet de préserver l'histoire hellénique; la Grèce est au contraire une culture très dynamique.

Point de vue canadien :

La lecture de quotidiens et la télévision sont probablement les meilleurs moyens de se renseigner sur la culture. Aller prendre un café dans les restaurants face à une place publique peut fournir le moyen d'observer ce que font les gens. Assister à des parties de soccer ou de basket-ball peut aussi être très divertissant, parce que les Grecs prennent le sport très au sérieux. Il y a aussi de nombreuses places publiques où les gens se réunissent pour jouer aux échecs et au jacquet (backgammon), et qui sont aussi de bons endroits pour amorcer une discussion.

Information culturelle - Héros Nationaux

Question :

Qui sont les héros nationaux de ce pays?

Point de vue local :

Les premiers héros des Grecs sont tous de l'antiquité, notamment Socrate, Platon, Aristote et plusieurs autres philosophes. Les Grecs sont fiers de leur histoire et ils transforment en héros les gens qu'ils estiment. Les héros nationaux de la Grèce moderne sont des personnages historiques qui se sont battus pour l'indépendance contre l'Empire Ottoman en 1821. Leur mémoire est célébrée le 25 mars. Les Grecs commémorent aussi les soldats qui se sont battus contre les fascistes italiens lorsque ces derniers ont voulu occuper le pays en 1940. Ils sont commémorés tous les ans, le 28 octobre. Les héros ordinaires de la nouvelle génération naissent dans les médias et les émissions télévisées.

Point de vue canadien :

Parmi les héros nationaux grecs, je citerais Theodoros Kolokotronis, Giorgos Karaiskakis – deux révolutionnaires grecs qui se sont battus pour libérer la Grèce des Turques Ottoman en 1821.
Dionysios Solomos – Grand auteur et poète qui a écrit l'hymne nationale.
Odysseas Elitis, Yiannis Ritsos – deux grands écrivains et prix Nobel.
Alexandre le Grand et Pericles – deux des plus grandes figures de l'histoire de la Grèce ancienne.

Information culturelle - Evénements Historiques partagés

Question :

Y a-t-il des événements historiques communs entre ce pays et le Canada qui pourraient nuire aux relations sur les plans professionnel et social?

Point de vue local :

La Grèce et le Canada ne partagent pas d'événements historiques qui puissent avoir des incidences sur les relations sociales ou professionnelles. Ce qui rapproche les deux pays est le lien solide créé par les immigrants grecs venus au Canada pour un meilleur futur et qui n'ont jamais cessé d'aimer la Grèce.

Point de vue canadien :

Le Canada et la Grèce se sont battus côte à côte durant les deux guerres mondiales et partagent les mêmes points de vue politiques sur l'échelle mondiale. En raison de la distance géographique, il n'y a pas beaucoup d'interaction entre les deux pays. Toutefois, à cause de grandes communautés grecques dans les villes canadiennes (100 000 habitants à Toronto!), les décisions que le gouvernement du Canada prend peuvent affecter la Grèce et de nombreux Canadiens d'origine grecque, soit directement ou indirectement.

Information culturelle - Stéréotypes

Question :

Quels sont les stéréotypes entretenus par les Canadiens à propos de la culture locale qui pourraient nuire à des relations efficaces?

Point de vue local :

Certains Grecs pensent que les Canadiens ont les mêmes politiques que les Américains et ils ne savent pas faire la différence entre les États-Unis et le Canada (aux plans politique, social et géographique). Ce stéréotype peut poser un problème potentiel en cas de crise politique en Grèce. En général, les Canadiens sont très appréciés dans la société grecque.

Point de vue canadien :

Il est possible que certaines personnes pensent que la Grèce est principalement un pays rural, agricole et pastoral. Ceci est vrai pour certaines régions éloignées du pays, mais la majorité de la population vit dans de grandes villes. En ce qui a trait à la personnalité, les Grecs se comparent davantage aux Italiens plutôt qu'aux Européens méridionaux ou septentrionaux.

Information culturelle - Au sujet des interprètes culturels

Interprète local :

Votre interprète culturelle est née en Grèce, la plus vieille de 2 enfants. Elle a grandit à Athènes jusqu'à l'âge de 18 ans. Elle a déménagé au Canada pour poursuivre ses études universitaires. Elle gradue cette année au mois d'avril de l'université York. Votre interprète culturelle a immigrée au Canada pour étudier ainsi que travailler à Toronto. Elle vit actuellement à Toronto et travaille pour OMNI TV.

Interprète Canadien :

Votre interprète culturel est né à Toronto le plus jeune de deux enfants. Il a grandit en ville Il a poursuivi ses études à l'université de Toronto en Sciences sociales. Ses études l'ont emmené à l'étranger en Grèce pour la première fois où il a vécu pendant 4 ans à Athènes. Il est maintenant et étudie et n'a pas d'enfant.

Avertissement

Aperçus-pays/Enjeux interculturels visent à fournir un aperçu des normes sociales et culturelles générales et du milieu de travail auxquels un Canadien devra probablement s'adapter dans un pays en particulier. Nous offrons un aperçu de chaque pays de deux points de vue différents : celui d'un Canadien et celui d'un natif du pays d'accueil. Vous pourrez vous faire une idée de la culture de ce pays en comparant le point de vue canadien et le point de vue local. Nous vous encourageons à poursuivre vos recherches à l'aide d'autres sources et à utiliser le processus d'évaluation Triangulation. On demande aux interprètes culturels de s'appuyer sur la plus vaste expérience possible pour formuler leurs réponses. Cependant, ces dernières doivent être considérées comme un point de vue qui reflète le contexte et les expériences de l'auteur, il ne s'agit pas de commentaires sur un groupe ou une société en particulier.

Il est possible que vous soyez en désaccord avec le contenu de quelques réponses. Il faut même s'y attendre, vu la complexité du sujet et des problèmes associés aux commentaires généraux sur un pays et un peuple au complet. Nous vous encourageons à nous faire part de vos expériences, car vos commentaires nous aideront à faire d'Aperçus-pays un riche milieu d'apprentissage.

J'ai pris connaissance de l'énoncé ci-dessus et je comprends que les réponses ne reflètent aucunement la politique officielle et les opinions du gouvernement du Canada, d'Affaires étrangères Canada ou du Centre d'apprentissage interculturel.