Sélection de la langue

Recherche

Déclaration sur les élections en Éthiopie

Par les ambassades d’Allemagne, d’Australie, du Canada, du Danemark, de l’Irlande, du Japon, du Luxembourg, de Norvège, de la Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de Suède, ainsi que la Délégation de l’Union Européenne en Éthiopie

Addis-Abeba, Éthiopie

25 juin 2021

Le 21 juin, 2021, les Éthiopiens ont voté dans une grande partie du pays ; le processus électoral se poursuit et le scrutin aura lieu dans un certain nombre de circonscriptions en septembre. En tant que partenaires internationaux de longue date, nous soutenons la transition de l'Éthiopie vers une gouvernance plus démocratique dans laquelle la population diversifiée du pays est pleinement engagée.

Des améliorations importantes ont été apportées à la législation électorale et des mesures positives ont été prises par le Conseil électoral national d'Éthiopie pour développer l'intégrité du processus et collaborer avec les partis politiques, la société civile et les médias. La société civile a joué un rôle important dans cette élection en entreprenant l'éducation des électeurs et en observant l'enregistrement électoral et le scrutin. Le jour de l'élection, de nombreuses personnes ont travaillé toute la nuit pour assurer le déroulement du scrutin, y compris dans des conditions difficiles, et le travail se poursuit pour le dévoilement des résultats. Cependant, de nombreuses difficultés opérationnelles ont été constatées tout au long du processus électoral. 

Ces élections se sont déroulées dans des conditions très difficiles et problématiques, avec un environnement politique restreint, notamment la détention de membres de l'opposition, le harcèlement des représentants des médias et les difficultés rencontrées par les partis pour faire librement campagne. Les conditions de sécurité sont difficiles dans de nombreuses régions, et les personnes déplacées à l'intérieur du pays n'ont pas été suffisamment inscrites sur les listes électorales ou incluses dans les élections. Le nombre de femmes se présentant aux élections a diminué de près d'un tiers par rapport aux dernières élections générales.

Une réflexion honnête sur les succès, les défis et les lacunes de l'environnement et du processus permettra d'améliorer les futures élections. Les élections ne peuvent à elles seules apporter une transition démocratique ou résoudre les défis politiques auxquels nous sommes confrontés. Nous demandons donc au gouvernement et à toutes les parties prenantes de la société éthiopienne de veiller à ce qu'un processus de dialogue national global et significatif ait lieu, ainsi que de s'engager à trouver des solutions pacifiques. Cela est nécessaire pour permettre le développement démocratique de l'Éthiopie et pour réduire les conflits dans le pays, y compris une résolution politique de la situation au Tigré.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: