#ACS+ à Affaires mondiales Canada

Des employés d’Affaires mondiales Canada mènent une analyse comparative entre les sexes au travail


Le cours en ligne sur l'ACS + offert par Condition féminine Canada

La vision d’Objectif2020 consiste principalement à encourager les employés à mettre en œuvre les priorités du gouvernement. Dans l’exemple qui suit, des collègues de travail font part de leur expérience à intégrer une démarche qui tient compte des genres à leur travail au Ministère et, ce faisant, à faire mieux connaître cette démarche.

Puisque nous sommes en 2017 et qu’Affaires mondiales Canada, tout comme le reste du gouvernement, a toujours démontré un engagement envers l’égalité des sexes, le Ministère a commencé à promouvoir la formation en ligne sur l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans le cadre de son plan d’action ministériel sur l’analyse entre les sexes. Comme cet engagement était connu de tous, deux employés ont remarqué qu’il existait un écart entre les besoins des employés, leurs connaissances et les ressources disponibles, et ce qui était offert et nécessaire pour faire réellement avancer l’ACS+ dans leur travail. L’ACS+ permet d’évaluer la manière dont divers groupes de femmes, d’hommes et de personnes de genre différent sont pris en considération dans les politiques, les programmes et les initiatives. Le « plus » dans l’ACS+ signifie que l’analyse comparative entre les sexes transcende les différences qui existent entre le sexe biologique et le sexe socioculturel et inclut d’autres facteurs de l’identité comme la race, l’origine ethnique, la religion, l’âge et les troubles mentaux ou physiques.

Les employés du commerce, des affaires étrangères et du développement intègrent depuis longtemps l’analyse entre les sexes, les droits de la personne et les groupes vulnérables à leur travail. Étant donné l’étendue des efforts déployés par le Ministère, les compétences acquises et le soutien apporté au cours des décennies pour répondre à ces besoins ne sont pas connus pour l’ensemble des mandats.

Candace Holt et Gabriel Jean-Simon ont décidé de voir ce qu’ils pouvaient faire pour mieux faire connaître les ressources disponibles au sein du Ministère, pour accroître la visibilité des initiatives en cours, pour attirer l’attention sur le travail réalisé dans le passé, et pour mettre en évidence la pertinence et l’importance d'une analyse holistique afin de réaliser notre mandat de façon efficace. Pour ce faire, ils ont communiqué avec IDE@Global, le réseau des jeunes professionnels du Ministère, et, en quelques semaines, ils ont tenu la première réunion du groupe d’experts. Le groupe a présenté les ressources existantes et les spécialistes en soutien et amorcé une discussion sur le rôle de l’analyse entre les sexes dans le travail de tous les jours.

La séance d’information a mis en lumière la priorité du gouvernement du Canada qui consiste à promouvoir l’égalité des sexes. Plus précisément, la séance a introduit le concept de l’analyse comparative entre les sexes, décrit brièvement les responsabilités de chacun et présenté les ressources offertes en vue de mettre cet outil en œuvre.

La séance d’information a été annoncée en même temps que la formation sur l’ACS+ offerte par Condition féminine Canada, ce qui a incité les employés au sein des secteurs et des unités à rendre public leur taux d’achèvement. On peut encore voir des diplômes épinglés sur les portes de bureau des employés ou sur les murs d'entrée des étages. Le fait que les employés du Ministère aient uni leurs efforts pour promouvoir l’ACS+ atteste qu’on peut réaliser beaucoup de choses lorsqu’une cause est largement appuyée.

Après le succès obtenu par le premier groupe d’experts et pour mettre à profit les divers réseaux de professionnels du Ministère, un groupe de bénévoles s’est mobilisé et a organisé une discussion de groupe sous le thème « Le leadership dans l’application d’une perspective de genre ». Les membres de la haute direction qui prenaient part à la discussion ont expliqué la priorité du gouvernement du Canada à l’égard de l’ACS+, présenté les membres du groupe d’experts qui provenaient de l’administration centrale et des missions et qui représentaient divers portefeuilles, et offert des exemples sur la façon dont l’ACS+ a été utilisée dans leurs travaux précédents et actuels.

Cette campagne de sensibilisation visait à développer la capacité du Ministère à utiliser l’ACS+ au moyen des ressources existantes, tout en abordant les attitudes et les malentendus. Les efforts déployés par les employés ont mené à une campagne de sensibilisation plus ciblée, permettant d’aider leurs collègues du Ministère à mieux comprendre l’engagement du gouvernement du Canada de mener une analyse comparative entre les sexes lors de la prise de décisions touchant l’ensemble des politiques, des programmes et des initiatives.

Date de modification: